Un investissement de Total au Kurdistan suscite la colère de l'Irak

 |   |  164  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le groupe pétrolier français se lance dans l'exploration pétrolière au Kurdistan, suscitant l'ire du gouvernement irakien.

Bras de fer annoncé entre Total et Bagdad. La troisième compagnie pétrolière européenne a annoncé mardi l'acquisition auprès de l'américain Marathon Oil de 35% de deux permis d'exploration dans la région du Kurdistan. Ceux-ci couvrent des superficies respectives de 705 et 424 kilomètres carrés. Le gouvernement régional du Kurdistan, zone qui a été en guerre avec le pouvoir centrale par le passé, détient lui-même 20% de ces deux blocs.

"Nous considérons ce contrat illégal et anticonstitutionnel, et nous traiterons cette compagnie comme nous avons traité celles qui violent la législation irakienne", a déclaré un porte-parole du vice-Premier ministre irakien chargé de l'Energie, Hussein Chahristani. Le ministère des Ressources naturelles de cette région a, de son côté, assuré qu'elle était dans son droit.

D'autres compagnies se sont déjà lancées dans l'exploration de la région, Chevron et ExxonMobil. Des projets vues d'un très mauvais oeil par Badgad. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/08/2012 à 8:27 :
Il aurait été interessant de savoir pourquoi l'exploration au Kurdistan a suscité cette réaction
à aucun moment ceci n'est expliqué !
Réponse de le 01/08/2012 à 9:46 :
Oui et pourquoi si les américains ont obtenu un permis, le fait d'en vendre 35% à total représente un acte anti constitutionnel!
Réponse de le 01/08/2012 à 10:19 :
Le Kurdistan irakien est une région qui appartient à l'Irak mais dont les Kurdes, peuple originaire de l'Iran, déclarent indépendance.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :