Total prépare des cessions massives d'actifs et relève ses objectifs de croissance

 |   |  220  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le groupe pétrolier français faisait le point sur sa stratégie ce lundi. L'occasion d'annoncer son intention de vendre entre 15 et 20 milliards d'actifs, d'atteindre d'une hausse de 3% de sa production sur l'exercice 2011- 2015 et de reprendre l'exploitation de la plateforme Elgin en mer du Nord.

Total dévoilait ce lundi sa stratégie pour les prochaines années. En voici les grandes lignes:

? Vendre entre 15 et 20 milliards d'euros d'actifs d'ici 2014

L'ensemble des secteurs d'activité du groupe est balayé par ces cessions, notamment l'exploration et production d'hydrocarbures, le raffinage et la chimie ainsi que transport et le stockage ou la production d'électricité, comme l'a indiqué le directeur financier du groupe Patrick de la Chevardière lors d'une conférence de presse. Parmi les cessions toujours à l'étude : celle de Total Infrastructures Gaz France (TGIF). Cette filiale gère le réseau gazier dans le sud-ouest de la France, réalise un chiffre d'affaires annuel de 353 millions d'euros et emploie directement plus de 460 salariés

? Atteindre une hausse de sa production de 3% par an entre 2011 et 2015

Un objectif plus ambitieux que le précédent qui visait 2,5% de croissance entre 2010 et 2015. Dans le secteur raffinage-chimie, le groupe espère des gains annuels de l'ordre de 650 milliards de dollars.

? Reprendre d'ici la fin de l'année la production sur le gisement gazier d'Elgin en mer du Nord

L'exploitation de cette plateforme était interrompue depuis la fuite de gaz qui avait conduit à son arrêt fin mars, a annoncé lundi le groupe pétrolier. Le géant de l'énergie attend le feu vert des autorités britanniques.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/09/2012 à 11:23 :
Une des plus grandes entreprise Française tout doucement sans faire de vague se désintéresse de la France et diminue son activité petit à petit sur le territoire nationale.

Ce n'est pas étonnant il sont sans arrêt l'objet de critiques injustifiées de la presse et des homme politique.
Il vont investir ailleurs. Qui ne le ferait pas à leur place.
Arrêtons cette chasse aux sorcières et diminuons leurs charges enfin et travaillons tous ensemble à développer nos entreprises en France
a écrit le 24/09/2012 à 16:39 :
650 milliards de dollars???? Vous vouliez dire 650 millions de dollars???
a écrit le 24/09/2012 à 16:04 :
La France, l'occident doivent changer de politique énergétique.
La voiture consomme 1/3 du pétrole dans le monde.
En France, la voiture consomme environ 28% du pétrole utilisé soit environ 500 000 barils par pour 1,7 million de barils par jour au total.
Dans le monde, la voiture consomme environ 34% du pétrole utilisé soit 30 millions de barils pour 90 millions de barils par jour au total.
Le reste (soit environ 60 millions de barils par jour) c'est en autre le chauffage, les plastiques et le transport des marchandises sur lesquels on peut faire de très grosses économies en utilisant des technologies qui sont connues depuis des décennies (transport fluvial, fret ferroviaire, autobus au biogaz, chaudières biomasses...)
Le monde occidental a une autre option que ces alliances avec ces monarchies pétrolières (qui devraient gagner 572 milliards de dollars grâce au pétrole en 2012) et ces guerres sans fin au Moyen Orient donc les dernières ont déjà coûté 3 700 milliards de dollars aux USA depuis 2001.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :