Électricité : les prix pourraient augmenter de 1,6% en 2014

Les tarifs réglementés de l'électricité (hors taxes) augmenteront pour la plupart des particuliers si la nouvelle méthode de calcul voulue par le gouvernement est appliquée, a estimé mercredi la Commission de régulation de l'énergie (CRE).

1 mn

Le gouvernement s'était engagé en 2013 à augmenter les tarifs de 5% au 1er août. Mais Ségolène Royal, la ministre de l'Écologie et de l'Energie, avait décidé de ne pas l'appliquer.
Le gouvernement s'était engagé en 2013 à augmenter les tarifs de 5% au 1er août. Mais Ségolène Royal, la ministre de l'Écologie et de l'Energie, avait décidé de ne pas l'appliquer. (Crédits : reuters.com)

La nouvelle méthode de calcul du prix de l'électricité que compte faire appliquer le gouvernement par décret augmenterait la note des particuliers d'au moins 1,6% cette année. C'est ce qu'estime la Commission de régulation de l'énergie (CRE), dans un rapport publié mercredi 15 octobre. Pour 2015, elle prévoit une nouvelle augmentation de 1,5% et une hausse de 2% en 2016, a précisé le régulateur de l'énergie dans un rapport détaillé sur les tarifs de l'électricité.

Fin de l'unique considération des coûts comptables d'EDF

La nouvelle méthode de calcul, dite par "empilement", prévoit de fixer le tarif de l'électricité par "l'addition" des coûts des différentes composantes de la filière, dont le prix de l'électricité sur le marché de gros, et non plus par l'unique considération des coûts comptables d'EDF. Ainsi, se superposeront le coût de production nucléaire (Arenh), le complément à la fourniture d'électricité, les coûts commerciaux d'EDF, les coûts d'acheminement calculés par le régulateur de l'énergie (Turpe), ainsi qu'une rémunération pour EDF.

Le gouvernement s'était engagé en 2013 à augmenter les tarifs de 5% au 1er août. Mais Ségolène Royal, la ministre de l'Écologie et de l'Energie, avait décidé de ne pas appliquer cette décision au motif justement qu'une réforme de leur mode de fixation était en cours pour préserver le pouvoir d'achat des consommateurs.

    Lire aussi >> La hausse du prix de l'électricité se fera sur 18 mois annonce Ségolène Royal

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 7
à écrit le 22/10/2014 à 19:31
Signaler
Notre ministre Mme Royal est la championne de la démagogie : quel français consommateur d'électricité serait mécontent de voir les tarifs EDF gelés, et ne serait pas reconnaissant à la bienfaitrice Ségolène ? Pourtant il faut être conscient des cons...

à écrit le 17/10/2014 à 19:21
Signaler
C'est étrange que le pétrole augmente, les tarifs d'électricité aussi; et quand le pétrole baise, l'électricité augmente aussi...

à écrit le 16/10/2014 à 13:58
Signaler
Il faudrait déjà commencer par une transparence d'EDF et du statut des agents qui devient insupportable pour le pays. Le tarif electricité des agents soit 10% du tarif public est une INJISTICE mise en oeuvre en 1947 !Le monde a changé !. Ca n'incité ...

à écrit le 16/10/2014 à 13:12
Signaler
Et ce n'est pas finit avec la privatisation des barrages votez par L'udi et les verts d'EELV

à écrit le 16/10/2014 à 9:58
Signaler
Dans un pays en difficulté, la fosse commission de regulation ,avant d'augmenter ,devrait voir EN PREMIER , où l'on peut faire des economies ex le 1% ACCORDE AU ce EST INADMISSIBLE L4ELECTRICITE,presque gratuite des agents meme pour la residence s...

le 16/10/2014 à 12:22
Signaler
et de stopper les avantages que les retraités d'EDF ont à vie, puis d'arrêter de subventionner les panneaux photovoltaïques que nous payons en plus, et pour finir que EDF réduise la voilure sur leur CE...cela permettra de baisser le prix de l'électri...

le 16/10/2014 à 12:48
Signaler
Sauf que , en Allemagne bien qu'ils n'aient pas un CE si "avantageux, l’électricité est 80% plus cher. Pratiquement tous les européens rêvent d'avoir des tarifs au niveau EDF en France

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.