La France manquera-t-elle d'électricité en hiver 2015 ?

L'hexagone manquera de capacités de production électrique à partir de l'hiver 2015/2016 en raison de la "mise sous cocon" de nombreuses centrales à gaz, selon des estimations du Réseau transport électricité (RTE) publiées mercredi 10 septembre.
Selon RTE, la France manquera de capacités de production électrique à partir de l'hiver prochain (un déficit de 900 MW).
Selon RTE, la France manquera de capacités de production électrique à partir de l'hiver prochain (un déficit de 900 MW). (Crédits : reuters.com)

Le déficit de capacité électrique va s'accroître au cours des années à venir jusqu'à créer de réels manques d'électricité. Le Réseau transport électrique (RTE) est l'auteur de cette prévision inquiétante dans un rapport sur le bilan prévisionnel de l'équilibre offre-demande d'électricité publié mercredi 10 septembre. Selon RTE, la France manquera de capacités de production électrique à partir de l'hiver 2015/2016 (un déficit de 900 mégawatts).

"Mise sous cocon de cycles combinés" de centrales à gaz

Ce déficit atteindra 2.000 mégawatts (MW) pendant l'hiver 2016-2017, soit l'équivalent de la consommation annuelle de 3000 foyers (6762 kwh consommés/an).

Cela s'explique par la "mise sous cocon de trois cycles combinés au gaz". "Couplée à la fermeture progressive de centrales à charbon jusqu'en 2015, puis des centrales au fioul en 2016 et érodent les marges de sécurité d'alimentation électrique françaises prévues et font apparaître un risque de déficit de production en cas de vague de froid décennale", a déclaré Dominique Maillard, président de RTE.

Fin 2013, les producteurs d'électricité européens disaient avoir fermé temporairement près de 51 gigawatts de centrales à gaz modernes, soit l'équivalent des capacités combinées de la Belgique, de la République tchèque et du Portugal.

En 2013, RTE estimait l'équilibre pour 2016

RTE a plusieurs fois souligné au cours des dernières années que la sécurité de l'approvisionnement électrique allait se détériorer à partir de l'année 2016 en raison notamment de la fermeture prévue par les directives européennes des quinze sites français les plus polluants. Le Réseau estimait pourtant en 2013 que l'offre et la demande seraient à encore à l'équilibre pendant l'hiver 2016-2017.

Ces prévision pessimistes surviennent alors que François Hollande a promis d'engager la France dans un bouleversement de sa politique énergétique, à travers notamment une forte réduction des énergies fossiles. La loi sur la transition énergétique, actuellement examinée en commission, sera débattue à partir du 1er octobre à l'Assemblée.

En direct - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 35
à écrit le 31/10/2014 à 13:10
Signaler
En France, 50% de l'électricité est utilisée pour chauffer, éclairer et réfroidir. La technologie pour chauffer, éclairer et réfroidir en utilisant très peu d'électricité est disponible depuis, parfois, des siècles. Les romains stockaient de la...

à écrit le 15/09/2014 à 10:06
Signaler
Tout les ans on menace de manquer d'électricité en hiver. Mais dans le même temps EDF a mis fin aux contras le liant aux petits producteurs hydro ou fioul (qui sont sensé justement servir de variable d'ajustement). Pourquoi se priver de capacité d...

à écrit le 12/09/2014 à 9:08
Signaler
La France a eu des hauts comme disais De Gaulle..mais maintenant elle à surtout des bas et même des (très) gros trous d'air ! Qui a vraiment conscience que nous sommes le dernier vrai état socialisme du monde ? Notre dirigisme et centralisme est dig...

à écrit le 11/09/2014 à 20:26
Signaler
Finalement, le plus simple, le moins cher et le plus efficace pour passer 2016-2018 sans risque de coupures d'électricité, ce serait que les politiques aient l'intelligence de la situation en conservant en fonctionnement les 2 réacteurs nucléaires co...

le 11/09/2014 à 22:41
Signaler
mais tu racontes n'importe quoi ! mais allo quoi ! on s'en fout que ç acoûte, que ça ne marche pas, l'important est de faire de la com, de cliiver, de faire monter la mayonnaise, d'avoir des électeurs qui suivent et nous permette de toucher nos prime...

le 12/09/2014 à 8:42
Signaler
@Tanik 68. OUI surtout ne changeons rien, il faut sauver notre Diplodocus Atomique National: EDF. De toutes façons, lors de la prochaine vague de froid, comme en février 2012, c'est encore les éoliennes et panneaux solaires Allemands qui viendront à...

à écrit le 11/09/2014 à 19:34
Signaler
Le lobby nucléaire adore agiter le chiffon rouge du black-out pour nous fourguer quelques pétaudières atomiques de plus. En 2012, lors de la grande vague de froid de février, c'est les éoliennes et panneaux solaire solaires allemands, en dépannant ED...

à écrit le 11/09/2014 à 12:36
Signaler
Heureusement grâce aux écolos et techno on a la solution: le développement de la voiture électrique! Sauf que les mois d'hiver dans certaines régions périphériques cela va poser pb il-y a comme un os! mais avec les politiques dites écolos on est pas ...

à écrit le 11/09/2014 à 11:32
Signaler
Tout dépend donc des prévisions climatiques. Réchauffement toujours ?

le 11/09/2014 à 14:14
Signaler
combien cout a l usager le CE... EDF ...LE REGIME SPECIAL DE SES AGENTS ACTIFS OU RETRAITES LA VENTE A - 10% DU PRODUIT AINSI QUE PERTE DE RECETTE FISCALE

à écrit le 11/09/2014 à 10:41
Signaler
EDF FAIT BEAUCOUP DE PROGRES POUR LES ENERGIES RENOUVELABLE ? MAIS LA AUSSI IL FAUT DU TEMPS ?? ?

le 11/09/2014 à 11:24
Signaler
du temps, en beaucoup de choses, vu le contexte, on en a plus beaucoup!

à écrit le 11/09/2014 à 8:01
Signaler
Le chauffage en France par réseau de chaleur n'occupe qu'une part de moins de 6%, c'est un des points faibles du problème d'autant que ces réseaux sont très performants. On vend encore des cumulus électriques très mal isolés et très peu performants, ...

à écrit le 11/09/2014 à 7:19
Signaler
Voila un nième rapport qui conforte EDF à augmenter ses prix et au gouvernement de valider. Mais ce rapport est-il une bouée politico-industrielle ou une vérité. Il ne faut pas oublier qu’EDF qui a été pendant des années la pompe bouche trou des bud...

le 11/09/2014 à 22:44
Signaler
toujours des argus bien étayés, bravo ! je confirme, l'éolien c'est un système miraculeux où des intermédiaires font fortune

à écrit le 10/09/2014 à 23:26
Signaler
En principe, si tout se passe mal, soit avec un dérèglement climatique qui va s'aggraver, les précipitations plus nombreuses vont mieux remplir les barrages, première source fiable de courant. Le léger souci est que des périodes de sécheresse plus i...

à écrit le 10/09/2014 à 22:58
Signaler
on manque toujours d'électricité l'hiver dès que les températures sont sous zéro : la Bretagne est souvent délestée dans ces conditions climatiques qui n'ont rien d'exceptionnel

le 11/09/2014 à 0:46
Signaler
justement, il y a une centrale à gaz toute neuve à Montoir de Bretagne, qui a été arrêtée. Les centrales à gaz ont perdu leur rentabilité vis à vis du charbon depuis que les quotas CO2 ne valent plus rien (le discours européen est écologiste... mai...

le 11/09/2014 à 9:24
Signaler
Une centrale nucléaire avait été prévue pour alimenter la Bretagne, à Plogoff. Les bretons doivent assumer leurs choix.

à écrit le 10/09/2014 à 21:52
Signaler
Il faut suspendre la fermeture de Fessenheim jusqu'à ce que le problème soit résolu.

le 10/09/2014 à 23:28
Signaler
Le "problème", en l’occurrence, est le retard de mise en route prévisible de l'EPR...

le 11/09/2014 à 0:51
Signaler
la fermeture de Fessenheim... était une promesse de F. Hollande... comme l'inversion de la courbe du chômage, le retour de la croissance...

le 11/09/2014 à 8:27
Signaler
Non Non Non il faut fermer toutes les centrales et vite passer aux voitures électriques que nus brancherons en rentrant du travail alimenter par un soleil éclatant en décembre

à écrit le 10/09/2014 à 21:27
Signaler
C'est pour nous préparer à une méga augmentation !!!

à écrit le 10/09/2014 à 20:35
Signaler
En Belgique, avec la fermeture de deux réacteurs nucléaires, les mesures de coupures en raison en grand froid sont déjà mises en place.. Il existe des risques de shut down sur l'ensemble de l'Europe du Nord, dont la France bien sûr..on va voir si le ...

le 10/09/2014 à 21:43
Signaler
Pas de souci, les explosions thermonucléaires entre l'OTAN et la Russia iront nous procurer de la lumière et surtout de la chaleur.

le 11/09/2014 à 10:38
Signaler
HUMOUR J ESPERE QUE VOUS NETTE PAS NOSTRADAMUS ?SINON ON EST FOUTUS??

à écrit le 10/09/2014 à 20:06
Signaler
on ressortira les bougies, et les "garde-manger", comme par le passé, et puis on se couchera de bonne heure...c'est bon pour la natalité, ça !

le 10/09/2014 à 20:17
Signaler
Plus d'enfants, plus de chômeurs dans l'avenir.

le 11/09/2014 à 7:39
Signaler
A @Bernard : Plus d'enfants, c'est plus de consommateurs tout de suite, plus de consommateurs s'est plus de croissance et plus de croissance c'est moins de chômeurs dans l'avenir !

le 11/09/2014 à 11:29
Signaler
oui, des consommeateurs qui ne soient pas d'emblée au chômage! vu où vont les choses, du travail, il va y en avoir de moins en moins, pour de plus en plus d'individus! résolvez l'équation si vous le pouvez....

à écrit le 10/09/2014 à 19:48
Signaler
A mettre en perspective avec la penurie annoncee en Belgique suite a l'arret de 3 reacteurs + 1 a mettre en grande revision. Pas de secours attendre de ce cote-la.

le 11/09/2014 à 11:20
Signaler
T'inquiète, les méchants allemands et leur centrales aux charbon fournirons. Heureusement ils n'on pas tout misé sur le chauffage électrique et le nucléaire. Sinon bonjour le retour a la bougie.

à écrit le 10/09/2014 à 19:45
Signaler
Si c'était le cas je propose que tous les écolos fassent preuve de solidarité en faisant couper leur électricité. Un bout de chandelle leur suffira pour s'éclairer !

le 11/09/2014 à 11:09
Signaler
Bien dit. + 100

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.