Total peut "gérer" un pétrole bas... "sur une courte période"

Le cours du baril a perdu plus de 25% depuis juin. Total dit avoir les ressources financières pour supporter ce cours, et veut poursuivre les investissements.

1 mn

Total doit affronter un cours du baril de pétrole très bas.
Total doit affronter un cours du baril de pétrole très bas. (Crédits : reuters.com)

Les temps sont durs pour les compagnies pétrolières. Le pétrole n'a cessé de chuter depuis plusieurs mois et se situe désormais aux alentours de 84 dollars après avoir culminé à 113 dollars en juin dernier.

Lire : "La moitié de la baisse du cours du pétrole s'explique par la hausse du dollar"

Total tente de rassurer sur sa capacité à répercuter cette lourde baisse de la matière première.

"Les grandes compagnies comme Total ont la capacité financière de gérer une courte période pendant laquelle le prix du pétrole est plus bas", a dit Arnaud Breuillac lors d'une conférence de presse à l'occasion d'un colloque sur le secteur de l'énergie à Abou Dhabi.

Arnaud Breuillac a indiqué que son groupe poursuivra ses investissements malgré la chute des cours. Il estime toutefois que ce niveau de prix ne devrait pas se maintenir.

Les raisons d'une baisse

D'après les spécialistes, le niveau très faible du dollar résulte de la combinaison de trois facteurs. Une forte hausse de la production de pétrole consécutive au développement du pétrole de schiste aux Etats-Unis. Ensuite, les perspectives macroéconomiques moroses ne laissent pas présager une hausse de la demande à moyen terme. Enfin, la hausse du dollar tire les prix du pétrole vers le bas.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 13
à écrit le 11/11/2014 à 12:17
Signaler
Les pays, comme les compagnies ont en portefeuille des bruts de prix de revient variables. C'est le prix de vente après taxes du pays producteur qui modifie les stratégies, avec un surcoût. Historiquement, ces prix fluctuent entre 10 et 150 $/bbl. Se...

à écrit le 10/11/2014 à 21:57
Signaler
Il y a moins de dix ans , de mémoire , le baril était à 50 dollars , c'est quoi ces conneries sur le seuil de rentabilité à 80 ou 100 dollars ?

le 10/11/2014 à 22:55
Signaler
Equipement de plus en plus cher car petrole se trouvant en offshore ultra profond!16 milliards de dollars pour projet kaombo en Angola!peu de concurrence entre fabricants donc ils fixent leur prix à leur guise!

à écrit le 10/11/2014 à 21:31
Signaler
le seuil de rentabilite du petrole lourd c'est 80 dollars, la on est limite; le pdg de shell a regrette avoir investit 22 milliards de dollars dans un truc pas rentable... sapir a confirme sur bfm que l'effet etait maxi actuellement et que ca devrai...

à écrit le 10/11/2014 à 20:06
Signaler
Quen est-il pour les recettes fiscales de l'état? La TIPP s'élève à 14 milliard. 25% en moins comptent.

le 11/11/2014 à 11:22
Signaler
la TIPP est basée sur les volume et non sur les prix. par contre la TVA doit baisser un peu.

à écrit le 10/11/2014 à 19:06
Signaler
Le plus important c'est qu'avec un baril de pétrole à ce niveau-là, il va y avoir de nombreuses faillites dans le secteur des hydrocarbures de schistes. D'ailleurs c'est peut-être le but recherché, allons savoir. Comme cela les majors rachèterons à b...

le 10/11/2014 à 21:32
Signaler
je pense pareil, meme si je ne vois pas de recession; le baril reviendra a 100 dollars, ca un cours ' qui convient a tt le monde'

à écrit le 10/11/2014 à 15:25
Signaler
Le prix du pétrole est tiré vers le bas par un dollar faible. Donc les US sont derrière ce prix. Et ceci n'est pas pour affaiblir la Russie et Poutine, qui tire ses revenu du pétrole. Pour mémoire, le budget de la russie est équilibré avec un pétro...

le 10/11/2014 à 19:08
Signaler
Sauf que Poutine vend son gaz et pétrole en Roubles, ce qui affaiblira de plus en plus le dollars

à écrit le 10/11/2014 à 14:41
Signaler
"D'après les spécialistes, le niveau très faible du dollar ..." Des spécialistes comme ça, je t'en fais 3 le matin avant le café... Néanmoins, l'OPEP va nous resserrer le robinet, la demande des émergents va remplacer la notre, le schiste va bientôt ...

à écrit le 10/11/2014 à 14:21
Signaler
Aucun pays peut gérer un pétrole à des tarifs aussi bas pour longtemps. Il s'agit d'un bluff (un de plus) des Saoudiens pour plaire à leur cocos américains et déplaire la Russie et l'Iran. N'oublions que les américains tirent une balle (une de plus) ...

le 10/11/2014 à 15:23
Signaler
Exact.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.