Climat : le Parlement britannique déclare l’urgence

 |   |  268  mots
La Chambre des communes a voté le 1er mai l'urgence climatique
La Chambre des communes a voté le 1er mai l'urgence climatique (Crédits : Reuters TV)
Le Royaume-Uni est le premier pays à voter l’urgence climatique, un événement essentiellement symbolique qui s’inscrit dans une séquence marquée par le mouvement de désobéissance civile "Extinction Rebellion".

C'est un vote qui n'aura guère d'impact sur la politique britannique, mais dont les promoteurs misent néanmoins sur le poids symbolique. C'est sur proposition du Parti travailliste que les membres de la Chambre des communes ont voté mercredi 1er mai un texte déclarant l'urgence écologique et climatique.

Ce vote intervient à l'issue de onze jours d'occupation de points névralgiques de Londres et d'autres actions de désobéissance civile menées par le mouvement "Extinction Rebellion" en avril. Ses militants reprochent aux gouvernements de rester inactifs face à la crise gouvernementale et réclament de dire la vérité, stopper l'érosion de la biodiversité, viser le zéro émission à l'horizon 2025 et créer une assemblée citoyenne pour débattre du climat.

Réponse collective

La proposition travailliste part du même constat : « Nous n'avons pas de temps à perdre, a ainsi déclaré leur leader, Jeremy Corbyn. Nous vivons une crise climatique qui va s'emballer jusqu'à devenir dangereusement hors de contrôle, sauf si nous prenons des mesures rapides et drastiques dès maintenant [...] Nous avons besoin d'une réponse collective qui responsabilise les gens. »

Les travaillistes suggèrent par exemple le verdissement de l'industrie, de l'agriculture ou des transports.

Poids symbolique

Au-delà de ce qui pourrait concrètement prendre forme en Grande-Bretagne même, l'exécutif n'ayant d'ailleurs pris aucun nouvel engagement suite à ce vote, les écologistes et les travaillistes misent surtout sur son caractère symbolique.

Pour Jeremy Corbyn« en devenant le premier parlement à déclarer l'urgence climatique, nous pouvons déclencher une vague d'actions venues des parlements et gouvernements du monde entier ».

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/05/2019 à 9:02 :
Ces derniers mois de dépense inconsidérée d'énergie au Parlement Britannique, laissent penser qu'il y a aussi une urgence climatique au sein de l'institution.
a écrit le 02/05/2019 à 23:22 :
De toute manière, le problème n'est pas en europe (Allemagne et Pologne exclus car ces deux pays représentent un vrai problème au niveau climatique), il est en Chine, Inde, Etats-Unis, pays du golfe et Australie.

Tans que ces pays là ne feront rien, ce n'est pas les actions européennes qui changeront quoi que ce soit.

Le moins couteux et le plus efficace serait donc d'instaurer une taxe douanière climatique pour faire pression sur les plus gros pollueurs.
a écrit le 02/05/2019 à 18:37 :
C'est facile, c'est pas cher, ça coute même rien, et ça engage à rien, ça permet même de faire de la pub gratuitement... juste pour satisfaire les eco-warriors qui bloquaient Londres depuis quelques jours
a écrit le 02/05/2019 à 18:05 :
Des vrais rigolos ceux là, Corbyn en tête.
Incapables de se mettre d'accord pour régler le brexit mais quand il s'agit d'envolée lyrique qui ne mène à rien de concret, ils sont là pour se faire mousser.
a écrit le 02/05/2019 à 17:50 :
Non chers amis, votre urgence c'est de savoir si vous sortez ou pas de l'Union Européenne. Le reste de vos préoccupations est second (bien que pas secondaire). Vous vous moquez de nous et vous avez bien raison...puisqu'on vous laisse faire...
a écrit le 02/05/2019 à 15:58 :
"C'est un vote qui n'aura guère d'impact sur la politique britannique"

Alors ça c'est défaitiste comme remarque puisque si on prend l'exemple de la fameuse taxe Tobin qui semble d'une logique totale, même à 0.0005% ils ne l'auraient jamais validé parce qu'ensuite relever le taux aurait été bien plus simple que d'imposer cette taxe.

Un acte symbolique sur lequel nombre de personnages éclairés anglais, et vu comme ils s'y prennent pour sortir de l'enfer européen on peut estimer que la nouvelle vague de politiciens qui a débarqué, appelons là l'ère post Blair, il semble y en avoir nombreux au RU, pourrons s'appuyer à un moment donné comptant sur le bon sens et l'intelligence.

Une déclaration donc qui semble anodine de la sorte mais qui a terme pourra fournir un outil à ceux qui voudront vraiment s'attaquer à la destruction de l'humanité via son environnement. C'est très étonnant !

Peut-être qu'en se libérant de l'UE ils se libèrent de l'influence néfaste de l'oligarchie agro-industrielle allemande et française aussi...
Réponse de le 07/05/2019 à 13:54 :
Beau tissu d'âneries

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :