Electricité : les tarifs réglementés vont encore bondir de près de 12% début 2022, Castex annonce de nouvelles aides

Alors que les prix du gaz et de l'électricité flambent depuis plusieurs semaines, les tarifs réglementés de l'électricité vont augmenter d'environ 12% en début d'année a indiqué Barbara Pompili, la ministre de la Transition écologique. Ce soir, Jean Castex va annoncer de nouvelles mesures d'aides aux consommateurs, en plus du chèque énergie de 100 euros accordé à six millions de ménages. Le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger, juge nécessaire de l"augmenter encore" et de l'"élargir" à davantage de bénéficiaires.

4 mn

(Crédits : Reuters)

"Aux alentours de 12%" : c'est la hausse des tarifs réglementés de l'électricité estimée par la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili pour le début d'année prochaine. Ceci alors que le régulateur de l'énergie a annoncé lundi une hausse de 12,6% TTC au 1er octobre des tarifs réglementés du gaz appliqués par Engie, dans le sillage de la hausse des cours sur le marché.

Pour l'électricité, "nous nous attendons à une hausse aux alentours de 12%. Mais de la même manière (que pour la hausse des prix du gaz, ndlr), nous travaillons à ce que nos concitoyens ne soient pas trop impactés", a-t-elle déclaré sur CNews, alors que le Premier ministre doit dévoiler en soirée des mesures d'aides supplémentaires aux consommateurs pour faire face à l'augmentation des prix de l'énergie. Ces aides s'ajouteront au chèque énergie de 100 euros déjà annoncé pour les revenus les plus modestes.

"Il y a des marges de manoeuvre car nous avons des rentrées supplémentaires avec cette hausse des prix du gaz", qui signifie rentrées fiscales supplémentaires pour l'Etat, a-t-elle dit.

"On a regardé jusque très récemment pour trouver le meilleur moyen d'aider pour toucher le plus de monde. Je ne vais pas vous faire les annonces du Premier ministre à sa place, mais nous avons bien pensé à ce que les aides concernent le plus de monde", a-t-elle ajouté.

Mais "on ne peut penser énergie sans penser mesures de fond. Nous les protégeons d'urgence, et aussi dans le long terme en les aidant à baisser leurs factures d'énergie, par exemple par la rénovation des logements, et en aidant à ce que les entreprises se décarbonent".

Pour rappel le prix de l'électricité est lié, en Europe, à celui du gaz, lequel va augmenter ce vendredi de 12,6%, portant la hausse à 57% depuis le mois de janvier. Soit la plus forte hausse constatée depuis 2013 et la mensualisation du calcul, qui se faisait auparavant par trimestre.

Lire aussi 8 mnTrois questions pour comprendre la flambée des prix de l'électricité en France

Le lien entre le prix du gaz et celui de l'électricité "est une aberration"

 Ce lien entre les prix du gaz et de l'électricité est dénoncé par le gouvernement.

"Avoir un marché de l'électricité qui soit connecté à celui du gaz pose un problème. Au fond, c'est une aberration écologique et c'est une aberration économique", a déclaré mercredi à Bruxelles la ministre de l'Industrie, Agnès Pannier-Runacher, en marge d'une réunion des ministres européens de l'Industrie. Ses propos font écho à ceux du ministre français des Finances Bruno Le Maire qui avait réclamé la semaine dernière de "revoir de fond en comble le fonctionnement du marché unique de l'électricité". Jugeant ses règles "obsolètes", il a promis d'aborder le sujet lors d'une réunion des ministres des Finances de la zone euro le 4 octobre à Luxembourg.

La CFDT veut augmenter le chèque énergie et l'élargir à d'autres bénéficiaires

En réponse aux fortes hausses à venir du gaz et de l'électricité, le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger, a jugé jeudi nécessaire d'"augmenter encore" le chèque énergie et de l'"élargir" à davantage de bénéficiaires.

Face à l'envolée des prix de l'énergie, "le gouvernement doit d'abord regarder des mesures ciblées pour les ménages les plus modestes", a déclaré Laurent Berger sur France Info.

L'exécutif a déjà annoncé un versement exceptionnel de 100 euros en décembre pour les quelque 6 millions de ménages bénéficiaires du chèque énergie.

"Il faut l'augmenter sans doute encore", a estimé le numéro un de la CFDT, souhaitant aussi "élargir ceux qui sont éligibles au chèque énergie", en particulier aux "franges des salariés qui sont un peu au-dessus" des critères actuels.

Pour faire baisser les factures, il a également suggéré de "regarder en terme de régulation des tarifs ce qu'il est possible de faire, notamment les taxes".

Le leader syndical a souligné qu'"il y a déjà une forte précarité énergétique dans notre pays, beaucoup de gens qui ne se chauffent pas ou se chauffent mal pendant l'hiver (...) ça provoque des situations terribles".

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 23
à écrit le 30/09/2021 à 18:42
Signaler
Cette hausse n'est rien à coté de celles qui arriveront si on continue à mettre en oeuvre les idées délirantes des écologistes radicaux. Il faut bien comprendre qu'il y a un lien entre hausse du coût de l'énergie et délires écolos ! Prochaine étape:...

à écrit le 30/09/2021 à 18:21
Signaler
ceci est la vengeance du gouvernement qui n'a jamais pu imposer ces taxes en tout genre.. avant de partir ils se venge

à écrit le 30/09/2021 à 14:43
Signaler
c'est une honte, ce calcul, en plus les français ont payé pour les centrales nucléaires. Depuis la fermeture de Fessenheim et d'autres en travaux, nous importons l'électricité en Allemagne via des centrales au charbon, alors qu'avant nous en exportio...

à écrit le 30/09/2021 à 14:42
Signaler
c'est une honte, ce calcul, en plus les français ont payé pour les centrales nucléaires. Depuis la fermeture de Fessenheim et d'autres en travaux, nous importons l'électricité en Allemagne via des centrales au charbon, alors qu'avant nous en exportio...

à écrit le 30/09/2021 à 14:09
Signaler
Y a pas un patron d'EDF qui avait demandé, en vain, que le prix du kWh des particuliers double sur 5 ans ? Vu les frais énormes qu'EDF doit faire pour le parc vieillissant, futur, etc (grand carénage du parc existant pour gagner 10 ans, mise en confo...

à écrit le 30/09/2021 à 13:53
Signaler
C'est là qu'on va voir ce que les zélateurs des énergies renouvelables non nucléaires nous proposent...il y a fort à parier que sans le nucléaire et nos bonnes vieilles énergies fossiles, nous serions condamnés à des hausses de coûts bien plus élevée...

le 30/09/2021 à 14:46
Signaler
un EPR est construit en 15 ans. Un parc eolien offshore de meme puissance et meme disponibilite, a un cout nettement inferieur, mets 2 ans a etre construit

le 30/09/2021 à 15:47
Signaler
Attendez de voir le moment où il faudra démanteler les 56 réacteurs nucléaires en fonctionnement actuellement !!!

à écrit le 30/09/2021 à 13:53
Signaler
C'est là qu'on va voir ce que les zélateurs des énergies renouvelables non nucléaires nous proposent...il y a fort à parier que sans le nucléaire et nos bonnes vieilles énergies fossiles, nous serions condamnés à des hausses de coûts bien plus élevée...

à écrit le 30/09/2021 à 13:51
Signaler
La règle de calcul du taux du livret A on peut tranquillou s'assoir dessus, mais quand il s'agit de faire les poches des gens, là c'est plus compliqué, et puis on peut pas, c'est l'europe, pas de chance.. Juju, je cris que tu as bien fait d'attendre ...

le 30/09/2021 à 14:16
Signaler
Avec en plus la moitié de la milice en burn out, les six mois qui viennent risquent d'être amusants. Vite un grand débat.

à écrit le 30/09/2021 à 13:49
Signaler
Anormal que cela augmente autant. Le gaz, le pétrole, l'électricité. 1.52€/l pour e10.1.43€/l pour diesel. 20% de trop. Bloquagedes prix à la, pompe et régulation tarifaire. Le gouvernement doit agir

le 30/09/2021 à 15:05
Signaler
Précisons que la Russie qui,dispose des plus importantes réserves prouvées de gaz naturel devant l'Iran selon BP reste le principal fournisseur extérieur de gaz de l'Union européenne. En 2018, ce pays a compté pour près de 40% des importations gazièr...

à écrit le 30/09/2021 à 13:48
Signaler
Anormal que cela augmente autant. Le gaz, le pétrole, l'électricité. 1.52€/l pour e10.1.43€/l pour diesel. 20% de trop. Bloquagedes prix à la, pompe et régulation tarifaire. Le gouvernement doit agir

le 30/09/2021 à 16:13
Signaler
A noter ,que classe moyenne ne veut pas dire grand-chose puisque cela va dans une fourchette d'un salaire de 1500 à 4500€ net par mois.Il y a donc une classe moyenne inférieur et supérieur la aussi.Et c'est plutôt la classe moyenne inférieur qui trin...

à écrit le 30/09/2021 à 13:47
Signaler
Système totalement aberrant! La France paie plus cher son électricité pour se caler sur le prix des pays qui produisent leur énergie avec du gaz.

à écrit le 30/09/2021 à 13:45
Signaler
C'est toujours le """ peuple d'en bas "" qui bénéficient de toutes les aides diverses. La classe moyenne et les retraités pour eux " niet " Il y a une inflation constatée de 2,1%. Donc, nous approchons des élections présidentielles et vous devez augm...

à écrit le 30/09/2021 à 13:37
Signaler
Quelle arnaque ! Les centrales nucléaires ont été prolongées dans leur durée de fonctionnement, ce qui les rend de plus en plus rentable. On a introduis des énergie renouvelables bien plus compétitives en termes de cout même si moins disponibles et ...

à écrit le 30/09/2021 à 13:31
Signaler
Suffit d'éliminer la pire et injuste taxe issue du gouvernement fillon : la taxe finale de consommation électrique adossée à en plus la tva. Qu'on m'explique ce qu'apporte comme valeur ajoutée une taxe?

à écrit le 30/09/2021 à 13:18
Signaler
Une autre dépense en perspective : A partir du 1er novembre 2021, il sera obligatoire de disposer de pneus hiver sur son véhicule, ou d'un équipement amovible type chaînes ou chaussette, pour circuler dans certains départements français. Une consé...

à écrit le 30/09/2021 à 13:01
Signaler
Heureusement que les hausses de salaire suivent ,ah,ah

à écrit le 30/09/2021 à 11:16
Signaler
Le moment de mettre le paquet sur le nucléaire et d'encourager fiscalement l'isolation des logements. Double vitrage, combles etc...

le 30/09/2021 à 14:43
Signaler
detail croustillant; on mets 15 ans a construir un EPR

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.