Etats-Unis : le géant pétrolier ExxonMobil visé par une enquête boursière

 |  | 304 mots
Lecture 2 min.
Le groupe est visé par plusieurs enquêtes.
Le groupe est visé par plusieurs enquêtes. (Crédits : Reuters)
La SEC a demandé des documents confidentiels après des soupçons sur la valorisation des puits pétroliers.

Le gendarme de la Bourse américain, la SEC, a des doutes sur les pratiques comptables d'ExxonMobil, l'une des plus grosses compagnies pétrolières du monde. Selon l'édition de mardi du Wall Street Journal, elle a demandé en août des documents confidentiels à l'entreprise et à la société chargé de l'auditer, le cabinet PwC.

La SEC s'intéresse tout particulièrement à la manière dont le groupe valorise ses gisements pétroliers, dans un contexte de baisse des prix du baril et d'intensification de la lutte contre le réchauffement climatique. ExxonMobil s'est borné à indiquer qu'il avait "répondu intégralement aux demandes d'information de la SEC" et était "confiant dans le fait que nos résultats financiers satisfont à toutes les exigences légales et comptables".

Estimations surprenantes

D'après le WSJ, les experts trouvent particulièrement curieux le fait que le groupe pétrolier n'ait procédé à aucune dépréciation d'actifs. Pourtant, l'un de ses rivaux, Chevron, a récemment inscrit une charge de 2,8 milliards de dollars dans ses comptes. Et selon le cabinet Rystad Energy, les entreprises énergétiques ont reconnu que leurs gisements valaient 200 milliards de dollars de moins que leurs estimations initiales.

La SEC n'est pas la seule à enquêter sur ExxonMobil : en novembre dernier, l'Etat de New-York a lancé une enquête pour déterminer si l'entreprise avait correctement informé les investisseurs et le grand public des risques financiers potentiels posés par le besoin de limiter l'utilisation des énergies fossiles. Dans ce contexte, le procureur s'intéresse au financement d'études climato-sceptiques par le groupe pétrolier, et cherche à déterminer si ce dernier a délibérément caché des études prouvant le rôle néfaste des énergies fossiles sur l'environnement.

>> LIRE AUSSI : Climato-scepticisme, ExxonMobil dans le collimateur de la justice

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/09/2016 à 11:39 :
La plus grande incertitude concerne surtout les réserves mondiales de pétrole. La tentation est grande de surévaluer ces réserves, ce qui, selon de nombreuses études serait le cas. La valeur des "majors" pétrolières ne serait peut-être pas celle qu'on veut nous fait croire.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :