Hausse des prix de l'électricité de 5,9% : le gouvernement joue la montre

 |   |  429  mots
(Crédits : Reuters)
Le gouvernement français a confirmé mardi 12 février qu'il n'appliquerait pas avant la fin de l'hiver la hausse de 5,9% TTC des tarifs réglementés de l'électricité, entérinée jeudi par la Commission de régulation de l'énergie (CRE).

Le gel du tarif réglementé d'électricité durant l'hiver, décidé par le gouvernement, devra être rattrapé plus tard. Reprenant son évaluation publiée fin janvier, la Commission de régulation de l'énergie (CRE) a confirmé, dans une délibération publiée mardi 12 février, qu'étant donné la hausse des prix du courant sur le marché de gros, le tarif réglementé d'électricité appliqué par EDF à environ 26 millions de foyers devrait augmenter de 5,9% "aussitôt que possible".

Dans un communiqué, le ministère de la Transition écologique a dit prendre acte de cette délibération, tout en assurant que le gouvernement n'a pas l'intention de suivre cette recommandation, en tout cas pas avant la fin de cet hiver.

« Le gouvernement, comme la loi l'y autorise, n'appliquera pas ces hausses tarifaires tant que la période de chauffe hivernale ne sera pas terminée, afin de protéger les foyers français, notamment les plus modestes. »

En réponse au mouvement des "Gilets jaunes", le gouvernement avait en effet décidé de geler cette hausse pour qu'elle ne pèse pas sur le pouvoir d'achat des ménages.

La CLCV attaquera toute hausse des prix devant le Conseil d'État

Fin janvier, le ministère de la Transition écologique avait indiqué qu'il utiliserait le délai légal de trois mois dont il dispose, soit jusqu'au 1er juin, pour se prononcer sur la proposition du gendarme du secteur. Mardi, la CRE a précisé qu'elle intégrerait dans ses prochaines propositions tarifaires "une composante additionnelle visant à rattraper le retard en masse occasionné par ce décalage temporel".

Le tarif réglementé d'électricité est fixé selon une formule de calcul complexe qui prend notamment en compte l'évolution du prix du marché de gros qui a augmenté ces derniers mois. Cette formule doit notamment assurer que les tarifs sont suffisamment élevés pour couvrir les coûts d'EDF et permettre ainsi l'émergence d'offres concurrentes.

« La hausse des tarifs est principalement le résultat d'une hausse des prix de marché de gros de l'électricité et de l'augmentation du prix des capacités électriques, qui reflète la situation de tension sur la sécurité d'approvisionnement dans toute l'Europe. La France reste l'un des pays où la hausse est la plus contenue et où l'électricité demeure la moins chère », assure le ministère de la Transition écologique.

Mardi, l'association de consommateurs CLCV a critiqué dans un communiqué cette méthode de calcul, estimant qu'elle aboutissait à une hausse "injuste" du tarif réglementé.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/02/2019 à 14:28 :
Une précision : les taxes représentent plus de 60% du prix de l'électricité. Elles ont doublé en 15 ans !
a écrit le 15/02/2019 à 17:36 :
Le gouvernement cherche à faire remonter l'inflation pour au moins 2 raisons :
- L'inflation pousse à anticiper ses achats, avant qu'ils ne deviennent plus chers. C'est du moins ce que postule la théorie économique standard. C'est une idiotie quand le consommateur a peur de l'avenir et préfère réduire sa consommation plutôt que son épargne de sécurité.
- L'inflation permet de spolier les épargnants et les salariés les plus précaires, tout en augmentant les recettes fiscales (TVA, IRS). C'est la façon la plus inégalitaire possible de gérer les problèmes parce qu'elle appauvrit les plus faibles : ceux qui ne peuvent réduire davantage leurs dépenses et ceux qui n'ont pas les moyens d'obtenir des hausses de salaires.

La seule réponse efficace à ces coups de boutoir contre l'épargne et le pouvoir d'achat serait une réduction générale de la consommation. Il ne suffirait pas de réduire beaucoup pour ramener l'inflation à ce qui devrait être son seul niveau : ZERO!
a écrit le 15/02/2019 à 16:55 :
Ont augmenté les salaires le smic pas longtemps après les prix de la nourriture augmentés de 4 à 10 % plus l'électricité de 6% très grave pas de stabilité dès salaire et des prix sortirez de la pauvreté c est une image de macron c st les fée inverse pays instable trop des pauvres
a écrit le 14/02/2019 à 11:00 :
Peut etre bien que l'on pourrait attendre jusqu'après les européeennes pour que les gens de rien votent bien ( ou ne votent pas mal ) ?
a écrit le 14/02/2019 à 8:11 :
La base de calcul du CRE ne m’intéresse pas du tout le seul vrai sujet de quoi est composé notre facture et comment non pas l’augmenter mais la réduire.
La TCFE en fait et simplement des taxes d’une part communale de l’autre départementale et bien sur étatique, en fait un mille feuille bien français dans lequel chacun mais son taux et vient piocher allégrement dans cette super cagnotte.
La CSPE un prélèvement fiscal tient volà un mot qui n’est plus à la mode depuis le 17 novembre 2018 pour dédommager! les opérateurs de surcouts! imposés par al loi sur le service public en fait un prélèvement fiscal fourretout comme aime les politiques pour compenser des charges de nature différentes dont le renouvelable déjà on paie sur notre facture élec et sur le gaz la transition écologique bien sur à minima par rapport aux sommes prélevées un jeu de bonneteau fiscal qui rappelle la taxe carbone sur les carburants beaucoup au bdget peu à la transition.
Dernière et la plus cocasse la TCA taxe tarifaire sur acheminement le mensonge du titre alors que la vérité est contribution pour la retraite des industries gazières er électrique en fait et surtout la retraite des agents EDF et GDF contractuels. Cout qui pourrait être pris en charge par la fin du cadeau sur la facturation des consommations des agents cout épinglé depuis des années par la Cour des Compte mais laissé derrière les fagots par tous les gouvernements y compris LaREM un parti qui parle plus qu’il n’agit comme les précédents. Cerise sur le gâteau cette TCA est soumise à al TVA à 5,5.
En fait l’électricité et le gaz indispensable est encore une vache à lait des entités étatiques territoriales avec un bonus la retraite des agents.
Pour conclure le calcul du CRE n’est pas recevable car il ne s’attaque pas à la gestion de ceux qui perçoivent ses taxes en fait il se retranche derrière une méthode avec une certaine imbécilité de celui qui refuse d’analyser l’ensemble. Conclusion pas la peine d’une commission alors qu’un agent des impôts pourrait faire le même travail à l’œil.
Une facture elec ou gaz est le reflet des politiques qui taxes à tour de bras pour boucher des budgets qui ne cessent de dégrader les fiances du pays France. Malgré toute l’arrogance de cet exécutif et de sa majorité le bilan est à l’unisson des précédents.
a écrit le 14/02/2019 à 7:59 :
Quand allez vous faire en sorte que toutes nos maisons puissent enfin arrêter les abonnement EDF ou autres pour devenir totalement autonome? Et surtout pour notre planète quand allez vous faire en sorte que nous puissions le faire gratuitement?
a écrit le 13/02/2019 à 23:21 :
L'électricité la moins chère? En France c'est comme pour l'essence, un prix de départ très modéré et en finale c'est l'explosion.
Je consomme 1460€ par an d'électricité pure ce que touche edf, par un enchevêtrement de taxes qui s'entrecroisent j'arrive à près de 2400€ annuels.
Car en France les taxes c'est de la valeur ajoutée, donc la TVA se gave derrière!
a écrit le 13/02/2019 à 20:48 :
L'autorité de régulation des prix de l'énergie ne prend pas en compte le coût de l'électricité livrée hors hexagone qui devrait être payé par les pays proches qui profitent en de prix extremement bas . Les coùts sont répercutés sur nos factures pour le plaisir de toute l'Europe .
a écrit le 13/02/2019 à 19:38 :
Hors C.E " géré " par la C.G.T Communiste,
et l'élect quasi-gratuite : pour gaspill à volonté.


N OUBLIONS JAMAIS LE DEVOUEMENT EXTRAORDINAIRE, DES AGENTS E.D.F,
PAR SUITE DE TEMPETES.
Ceux de la SNCF, pour qui nous valons si peu : " usagers ", sont l'opposé absolu.
a écrit le 13/02/2019 à 18:02 :
Augmenter le tarif EdF pour faire émerger des concurrents !!!
Les "concurrents", ils devraient d'abord commencer par développer des moyens de production rentables ET stables.
ON en est loin avec le photovoltaïque ou l'éolien qui en plus de défigurer les paysages est source de bruit.
La meilleure énergie étant celle qu'on ne consomme pas, il vaudrait mieux mettre le paquet sur l'isolation des habitats plutôt que développer des moyens de production d'électricité non pertinents, qui ne font que faire grimper les factures pour faire plaisir à quelques utopistes écolos.
Il me plaît à rappeler que pour le climat, quoi que nous fassions, il faut se rendre à l'évidence : C'est mort.
a écrit le 13/02/2019 à 17:42 :
" reculer pour mieux sauter " NON.

Suppression en 3 ans, de toutes les taxes sur l'électr, en n'y laissant qu'une TVA à 5.5%
Et les hausses AINSI !!!!!! seront annulées pour 3 ans,

Limiter le C.E 1% de la facture, C.E " géré " par la C.G.T Communiste,
aux seuls actifs actuels : ni au futurs entrants, ni au retraités.

Le tarif quasi nul pour gaspiller, remplacé par un avantage tarifaire de 20%
De meme à SNCF et Air France.
a écrit le 13/02/2019 à 15:37 :
Le seul moyen de faire baisser la facture d'électricité reste de comparer les offres et de changer de fournisseur. 26 millions de foyers sont toujours chez EDF !
a écrit le 13/02/2019 à 13:45 :
Et dès les prochaines manifs on fera tout payer aux ménages aisés. Jusqu'à ce qu'il n'y en ait plus.
L'écologie n'est qu'un nouvel avatar de la lutte des classes, Trostsky contre Staline !
Réponse de le 13/02/2019 à 14:25 :
Pauvre chou, c'est dur d'être riche !
Réponse de le 13/02/2019 à 16:53 :
Réponse à balafenn
C'est beaucoup plus facile quand on aime les fêtes et qu'on les regarde depuis l'étranger. Or, en France c'est Noël tous les jours ; comme disait Coluche : les enfants y croient au père Noël et les parents votent pour lui.
a écrit le 13/02/2019 à 11:59 :
en résumé cette hausse est demandée par les concurrents d'edf afin d'augmenter leurs marges ; il faut aussi aussi rappeler qu'edf a obligation de vendre un quart de sa production à prix coutant à ses concurrents , un peu du racket sur le dos du contribuable puisque l'état est le principal actionnaire d'edf
Réponse de le 13/02/2019 à 13:26 :
Tout à fait d'accord , les fournisseurs alternatifs !!!!!
Ils font beaucoup de profits .....
Réponse de le 13/02/2019 à 17:55 :
"Ils font beaucoup de profits ..... "

Effectivement.

Souvenir :

Une page se tourne pour Poweo. Charles Beigbeder, l'actionnaire historique de ce petit concurrent d'EDF, a annoncé hier son intention de céder pour quelque 40 millions d'euros sa participation de 13,4 % à Verbund, le groupe d'énergie autrichien, qui est déjà actionnaire à hauteur de 30 %. Poweo avait indiqué fin janvier qu'il regardait « tous les scénarios possibles " pour assurer sa croissance dans un contexte devenu difficile. Il avait pour cela confié un mandat à la banque d'affaires Rothschild.
Hier, l'opération a été saluée par les marchés. Le titre a bondi de 20,17 %, à 22,10 euros, se rapprochant des termes de l'accord conclu entre Verbund, Charles Beigbeder et son holding familial Gravitation. Le groupe autrichien leur offre en effet 29 euros par action, ce qui correspond à une prime de 58 % par rapport au cours de lundi.
Charles Beigbeder s'est également investi dans le syndicalisme patronal. De juin 2004 à juillet 2005, il préside l'association CroissancePlus, regroupement des entreprises à forte croissance. Il en est par la suite vice-président, puis devient membre de son comité directeur.En 2005, il se porte candidat à la présidence du MEDEF. Son programme est d'inviter le pouvoir politique à une réforme du Code du travail, pour déréglementer les embauches et faciliter les licenciements, tout en modifiant les coûts salariaux (augmentation des salaires si baisse des cotisations sociales) en gros ce qu'à fait Macron. Il est aussi était aussi secrétaire national de l'UMP, chargé de la « pédagogie de la réforme »,comme quoi.
a écrit le 13/02/2019 à 11:34 :
Le prix du MW est d'environ 60 Euros,
Arrêtez de payez les vacances du personnel EDF:

https://www.energie-info.fr/
a écrit le 13/02/2019 à 11:09 :
Ce que j'attaquerais bien, ce sont toutes ces flat bolloxes de politiques qui se couchent devant le lobby vert qui fragilise l'économie et l'écologie européeenne
a écrit le 13/02/2019 à 10:49 :
De toute façon dans mon immeuble ,tous les gens qui ont accepté la pose du compteur Linky ont eu une augmentation de leurs factures d’électricité comme par hasard....
C'est pourquoi j'ai refusé la poste du compteur Linky car Enedis ne garantit pas par contrat que la pose n'induira aucune augmentation.
a écrit le 13/02/2019 à 10:24 :
Une nouvelle hausse inacceptable. Ils sont fous de monter à 6 %. C'est pour financer l'EPR ? Le Ce d'Edf ?
Réponse de le 13/02/2019 à 15:14 :
Le tarif réglementé sur l'électricité dépend :
1) pour partie des coûts de production et investissements d'EDF. Cette hausse est donc bien partiellement imputable aux investissements d'EDF dans son parc nucléaire.
2) pour partie des taxes, qui financent :
- les investissements dans les réseaux (RTE et Enedis),
- les subventions aux ENR (mais de moins en moins, leur financement étant basculé sur la taxation du gaz et des carburants),
- les tarifs sociaux de l'électricité (et ça coûte de plus en plus cher au fur et à mesure où le tarif réglementé augmente...),
- les investissements d'efficacité énergétique (via les certificats d'économie d'énergie que les fournisseurs d'électricité sont obligés de se procurer)
3) pour partie des prix de marché, qui sont le résultat d'un équilibre entre l'offre et la demande. Autrefois le marché ne rentrait pas en compte dans le calcul des tarifs réglementés. Mais Ségolène Royal, voulant bien se faire voir par les électeurs, a décidé de l'introduire dans la formule à une époque où les prix de marché étaient bas. Mais depuis, ils ont considérablement augmenté...

Bref, l'augmentation de la facture d'électricité est la conséquence de choix politiques et industriels, qu'il faut maintenant assumer. Les "privilèges" des agents EDF ont plutôt tendance à diminuer, ce n'est donc pas eux qui sont responsables de l'augmentation de la facture.
a écrit le 13/02/2019 à 9:47 :
la hausse est surtout la pour permettre aux opérateurs alternatifs de gagner leur vie en revendant moins cher que EDF........
en effet, ils achètent du courant a prix de gros a EDF qui doit leur consentir un tarif spécifique de gros.... donc marge amoindrie.... mais pour le reste, au moins la moitié de leur appro, il s approvisionnent sur le marché .... qui a vu ses prix augmenter......... si EDF n augmente pas le tarif réglementé, ces gars le ne gagneront plus leur vie..... donc c 'est en fait une arnaque de grande ampleur......
le mythe de la concurrence a ses limites....surtout que la moitié de la facture d electricité est faite de taxes divers... et de frais d acheminement et de réseau.....
Réponse de le 13/02/2019 à 11:36 :
EDF est chère parce qu'il faut bien payer les avantages sociaux et les salaires généreux des salariés d'EDF (voir dernier rapport de la Cour des Comptes sur le sujet).
a écrit le 13/02/2019 à 9:41 :
Et déja près de 20% de hausse en 2018.
a écrit le 13/02/2019 à 9:31 :
Vu se que l'on paye en impôt pour faire surnager se secteur. je comprend mal pourquoi on reçoit encore une facture. Quitte à être en "mode soviétique" sur le sujet autant l'être jusqu'au bout...
Réponse de le 13/02/2019 à 10:50 :
Une reforme d'EDF serait courageuse de la part de ce pretendu gvt novateur.
Par exemple reduire tous les avantages des personnels tels que tarifs reduits et autres bonus.
Mais une greve generale serait probablement declenchee dans la foulee.
Donc il ne se passera rien et lon continuera d'assommer les utilisateurs au profit des actionnaires.
a écrit le 13/02/2019 à 9:22 :
"Repousser pour mieux sauter" mais qui notre pouvoir d'achat où le gouvernement ?
a écrit le 13/02/2019 à 9:15 :
Ne peut-on pas corréler aux revenus ???
Réponse de le 13/02/2019 à 9:55 :
on pourrait financer ca avec une taxe sociale forfaitaire de 10% sur les revenus des rentiers de la republique qui gagnent 10% de plus que dans le prive!
ca reduirait les inegalites sociales

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :