ArcelorMittal licencie 2.400 salariés aux Etats-Unis, la Bourse applaudit

Le leader mondial de la sidérurgie va supprimer 2.400 postes dans ses usines américaines en raison de la baisse de 40% de sa production outre-Atlantique. Le groupe doit également faire face à une montée des craintes sur la qualité de sa dette. Le titre a gagné plus de 7% après avoir déjà bondi la veille.

1 mn

ArcelorMittal va licencier 2.400 salariés aux Etats-Unis d'ici la mi-janvier. Le sidérurgiste fait face à une forte baisse de ses commandes et a donc décidé de diminuer de 40% sa production en Amérique du Nord et de 35% dans le reste de ses implantations.

Avec le ralentissement de l'économie mondiale, et notamment le coup de frein annoncé de la Chine, gros consommateur de matières premières, ArcelorMittal avait annoncé mi-novembre son intention de diminuer significativement sa production.

De plus, le coût de protection de la dette du groupe a atteint son plus haut niveau historique sur le marché des "credit default swaps", ces contrats financiers bilatéraux de protection. Cette augmentation indique une hausse des craintes des marchés sur la qualité de la dette du groupe.

La Bourse de Paris a très bien réagi à cette annonce avec un bond du titre de plus de 7% à 17,75 euros à la clôture après un gain de 18% la veille.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.