ThyssenKrupp : grosse incertitude pour 2008/2009

Le conglomérat industriel allemand ThyssenKrupp, numéro dix mondial de l'acier, a publié ce vendredi des résultats annuels légèrement supérieurs aux attentes mais renoncé à faire une prévision pour l'exercice en cours.

2 mn

Le conglomérat industriel allemand ThyssenKrupp, numéro dix mondial de l'acier, a publié ce vendredi des résultats annuels légèrement supérieurs aux attentes mais renoncé à faire une prévision pour l'exercice en cours. ThyssenKrupp attend pour l'année qui a démarré le 1er octobre "une baisse marquée du chiffre d'affaires dont l'ampleur n'est pas encore prévisible", a commenté son patron Ekkehard Schulz dans un communiqué, et qui va "se répercuter sur les résultats". Mais l'incertitude actuelle quant aux perspectives économiques et à la demande mondiale, notamment d'acier, "ne nous permettent pas de faire une prévision chiffrée". (Retrouvez le communiqué de ThyssenKrupp).


ThyssenKrupp, qui fabrique aussi des ascenceurs, des sous-marins et propose des services industriels, rejoint ainsi la cohorte de grosses entreprises qui ont ces derniers temps renoncé à avancer une prévision alors que l'économie mondiale est de plus en plus fragile. Comme nombre de ses concurrents, notamment le premier sidérurgiste mondial ArcelorMittal, l'allemand a annoncé ces dernières semaines des baisses de production alors qu'un de ses principaux clients, l'industrie automobile, a drastiquement réduit sa demande.


Sur l'exercice clos le 30 septembre, marqué par une demande encore solide dans l'acier mais aussi par la hausse vertigineuse du prix des matières premières, le groupe a dégagé un bénéfice avant impôts, mesure de sa performance, de 3,13 milliards d'euros, en baisse de 6% par rapport à celui de l'année précédente mais supérieur aux attentes des analystes interrogés par Dow Jones Newswires (qui tablaient sur un profit de 3,09 milliards). Le chiffre d'affaires a grimpé de 3,3% à 53,4 milliards d'euros.


ThyssenKrupp veut encore croire à un rebond de l'économie mondiale en 2010, qui lui permettrait de remplir ses objectifs à moyen et long terme: un bénéfice avant impôts de l'ordre de 4 à 5 milliards d'euros et un chiffre d'affaires compris entre 60 et 65 milliards d'euros.
 

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.