ArcelorMittal dans le collimateur des agences de notation

 |   |  332  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Fitch a décidé ce mercredi d'abaisser d'un cran la note d'ArcelorMittal. L'agence prévoit des difficultés pour réduire son endettement sur fond de perspectives peu encourageantes sur le marché de l'acier. La semaine dernière Standard & Poor's avait fait de même.

Une semaine après Standard & Poor's, l'agence Fitch a abaissé ce mercredi la note d'ArcelorMittal. Celle-ci passe de BBB à BBB- , et se place juste au-dessus de la catégorie spéculative. Cette note est assortie d'une perspective négative. Une décision qu'elle explique dans un communiqué par "les défis de court terme sur les marchés de l'acier en particulier en Europe de l'Ouest". ArcelorMittal a publié le 25 juillet un bénéfice net en baisse de 37% à 959 millions de dollars sur le trimestre. Il a également annoncé tabler sur une baisse des ventes d'acier au second semestre "sous l'effet normal des facteurs saisonniers".

Progrès dans les cessions d'actifs

Selon elle, le groupe industriel devrait réduire son endettement plus lentement que prévu, malgré des "progrès notables dans les cessions d'actifs non-stratégiques et les programmes de réduction des coûts". En mai, le premier sidérurgiste mondial a par exemple vendu pour 605 millions de dollars ses activités de distribution de formage d'acier en Amérique du Nord et dans la région des Caraïbes à son concurrent américain Nucor. Il a aussi cédé sa part dans un groupe luxembourgeois de transport et d'électricité à Axa Private Equity. En Europe, il a en outre engagé des réductions d'effectifs, notamment en Belgique et au Luxembourg et réserve toujours sa décision pour Florange en France.  

ArcelorMittal en catégorie spéculative chez S&P

Jeudi dernier, les deux autres grandes agences de notation, Standard & Poor's et Moody's avaient également fait état de leur pessimisme à l'égard de l'entreprise. La première avait abaissé sa note d'un cran, à BB+, la reléguant en catégorie spéculative. Moody's se son côté avait abaissé sa perspective de "stable" à "négative". Peu après l'annonce de la décision de Fitch ce mercredi, le titre ArcelorMittal baissait légèrement à la Bourse de Paris, perdant 0,76% à 12,99 euros dans un marché en recul de 0,68%. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :