ArcelorMittal multiplie les cessions d'actifs pour réduire sa dette

 |   |  263  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le premier sidérurgiste mondial a vendu pour 605 millions de dollars ses activités de distribution de formage d'acier en Amérique du Nord et dans la région des Caraïbes à son concurrent américain Nucor. Il y a10 jours, il avait déjà annoncé une opération de cession d'actifs pour réduire sa dette de plus de 1,1 milliard de dollars entre fin mars et fin juin.

ArcelorMittal poursuit ses cessions d'actifs pour se désendetter. Une semaine après la cession pour 330 millions d'euros à Axa Private Equity de sa part de 23,48% dans Enovos, un groupe luxembourgeois de transport et de fourniture d'électricité et de gaz naturel aux collectivités, le leader mondial de la sidérurgie a annoncé ce vendredi la vente de ses activités de distribution de formage d'acier en Amérique du Nord et dans la région des Caraïbes à son concurrent américain Nucor. Précisément, ArecelorMittal vend ses filiales Skyline Steel et Astralloy, une transaction d'un montant de 605 millions de dollars (477 millions d'euros)." ArcelorMittal conservera la propriété et poursuivra l'exploitation des activités de distribution de formage d'acier dans le reste du monde", précise le groupe, qui va également signer des accords commerciaux à long terme avec Nucor, pour continuer de fournir à Skyline Steel certains produits qu'il est seul à fabriquer.

23,6 milliards de dollars de dette à fin mars

"Cette décision s'inscrit parfaitement dans notre stratégie qui vise à nous concentrer sur nos actifs essentiels et sur la réduction de notre dette nette », souligne le groupe. Celle-ci s'élèvait à 23,6 milliards de dollars fin mars, et la direction a l'ambition de la ramener en dessous de 22,5 milliards d'ici à fin juin par le biais de cessions d'actifs. "Nous espérons en annoncer quelques unes en plus au deuxième trimestre", avait indiqué le directeur financier Aditya Mittal, le 10 mai après la vente de la participation du groupe dans Enovos. La priorité est donc de séparer d'actifs non stratégiques.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/05/2012 à 9:42 :
une autre raison : ne rien laisser en caisses pour la tribu picsous and Co..
a écrit le 18/05/2012 à 16:29 :
Arcelor est un véhicule industriel et financier. Une entreprises française située au Luxembourg. Financée à l'origine par ... des fonds dont on peut penser qu'ils sont d'origine "paradis fiscaux" ce véhicule a pour objectif de ramasser de belles perles de les vendre à des intérêts français puis de lisser sa dette immense qui justifie in fine ces cessions. Entretemps le groupe finance aussi l'automobile et l'aéronautique française par différents prix favorables, crédits et facilités, au point que cette dernière qui par bonheur se sent pousser des ailes ouvre pour chacun des acteurs 1 usine par an depuis la création du véhicule. Tout le monde est content ! Mais pourquoi vendre des actifs ordinaires de son coeur de métier pour ne conserver que ceux extraordinaires ? Parce que l'acier touche à sa fin ! Place aux carbonnes spéciaux (dits aussi composites) qui vont le remplacer rapidement à grande échelle. Les groupes allemands risquent de prendre cette vague de plein fouet d'autant qu'avec la fermeture des mines de charbon (50% de l'énergie allemande) et de leurs centrales nucléaires ils devront acheter l'un aux russes et l'autre aux français. Arcelor, lui, anticipe heureusement.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :