ArcelorMittal cède sa part dans Enovos à Axa Private Equity et confirme ses prévisions

 |   |  435  mots
Lakshmi Mittal, le PDG d'ArcelorMittal - Copyright Reuters
Lakshmi Mittal, le PDG d'ArcelorMittal - Copyright Reuters (Crédits : Photo Reuters )
ArcelorMittal a confirmé jeudi ses prévisions opérationnelles, après avoir réussi à redresser ses résultats depuis la fin 2011, avec un petit bénéfice de 11 millions de dollars au premier trimestre, qui reste néanmoins en fort repli sur un an. Le groupe va également céder ses parts (23,48%) dans Enovos International au profit d'un fonds géré par Axa Private Equity Group

ArcelorMittal a confirmé jeudi ses prévisions opérationnelles, après avoir réussi à redresser ses résultats depuis la fin 2011, avec un petit bénéfice de 11 millions de dollars au premier trimestre, qui reste néanmoins en fort repli sur un an. Engagé dans un plan de cession d'actifs non stratégiques, ArcelorMittal a par ailleurs annoncé dans un communiqué la cession à la société d'investissements Axa Private Equity de la part de 23,48% qu'il détenait dans le luxembourgeois Enovos, pour 330 millions d'euros.

Alors que le sidérurgiste avait déjà cédé en mars sa participation dans le turc Erdemir, le patron d'ArcelorMittal, Lakshmi Mittal, y voit "des progrès satisfaisants" dans la stratégie du groupe de vendre certains actifs pour se désendetter. "Nous prévoyons d'autres mesures dans ce sens au cours du reste de l'année", affirme-t-il, sans plus de précisions, dans le communiqué.

De son côté, dans un communiqué distinct, Axa Private Equity considère que son entrée au capital d'Enovos, spécialisée dans le transport et la fourniture d'électricité et de gaz naturel aux collectivités, "marque une étape importante" dans sa stratégie de croissance dans le secteur de l'énergie et lui permet d'étendre son portefeuille au Luxembourg et en Allemagne.

Bénéfice net de 11 millions de dollars

ArcelorMittal a parallèlement publié ses performances financières pour le premier trimestre, qui ressortent avec un bénéfice net de 11 millions de dollars, alors qu'il était de plus d'un milliard en début d'année 2011. Le résultat brut d'exploitation (Ebitda) a lui reculé de presque un quart à 1,97 milliard de dollars.

Malgré cette base de comparaison défavorable avec un premier trimestre 2011 dynamique, le chiffre d'affaires trimestriel a tout de même réussi à légèrement progresser de 2,34% à 22,7 milliards de dollars. ArcelorMittal explique avoir augmenté ses volumes d'acier expédié, ce qui a compensé une baisse des prix de vente et des effets de change défavorable.

"Au cours du premier trimestre, nous avons observé une amélioration du climat économique sur un certain nombre de marchés clés", notamment en Amérique du Nord, a expliqué Lakshmi Mittal. Il relève toutefois que l'Europe "demeure notre principal défi". Le sidérurgiste a décidé la mise à l'arrêt prolongé de plusieurs de ses usines les moins compétitives sur le Vieux continent, notamment à Florange, en Lorraine. Dans ce contexte, le groupe confirme sa prévision d'augmentation de l'Ebitda au premier semestre 2012 par rapport au second semestre 2011. Aucune indication chiffrée n'est donnée.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :