Minerals Technologies renchérit sur l'OPA d'Imerys sur l'américain Amcol

 |   |  369  mots
Face à l'offre à 41 dollars par action du français Imerys sur l'américain Amcol, l'ancienne filiale de Pfizer, Minerals Technologies propose 42 dollars par action pour acheter le groupe minier américain. (Photo Reuters)
Face à l'offre à 41 dollars par action du français Imerys sur l'américain Amcol, l'ancienne filiale de Pfizer, Minerals Technologies propose 42 dollars par action pour acheter le groupe minier américain. (Photo Reuters) (Crédits : Imerys)
Le rachat du groupe minier américain par son rival français est compliqué par l'offre concurrente d'un troisième acteur, l'américain Minerals Technologies, qui propose un dollar de plus par action, à 42 dollars.

Les enchères montent. Le groupe minier Français Imerys a annoncé mercredi son intention de racheter l'américain Amcol pour 41 dollars par action, valorisant l'entreprise américaine 1,6 milliards de dollars en tout. 

>> Imerys lance une OPA à 1,3 milliard de dollars sur l'américain Amcol

42 dollars par action  

Problème:  un autre acteur, et un autre américain, Minerals Technologies, ancienne filiale du groupe pharmaceutique Pfizer, serait lui aussi sur les rangs avec une offre à 42 dollars par action, selon le Wall Street Journal

Ayant son siège social dans le Delaware, comme de nombreuses entreprises américaines, Amcol serait contrainte de privilégier la proposition du plus offrant, coupant donc l'herbe sous le pied de l'entreprise française. 

Pas vraiment une surprise

Apparemment cette contre-proposition ne constitue pas une surprise pour cette dernière. "Dans ce genre de processus aux Etats-Unis, nous savons que l'arrivée d'un deuxième intervenant est probable", a concédé un porte-parole du groupe à l'AFP. Imerys n'a, pour l'heure, pas modifié son offre.  A la Bourse de Paris, l'action Imerys se stabilisait autour de 63,82 euros cers 15h00, en baisse de 0,19% par rapport à l'ouverture, alors que l'annonce de cette OPA amicale l'avait fait bondir mercredi à plus de 64,70 euros. 

Menace de dégradation

L'agence Moody's a réagi à l'offre d'Imerys ce vendredi. Elle menace de dégrader d'un cran sa note de long terme (actuellement Baa2) ainsi que sa note de court terme. L'agence explique dans un communiqué que sa décision a été prise après l'annonce de OPA amicale. "L'acquisition proposée sera (...) totalement fondée par de l'endettement", et que cela risque d'impacter ses critères de notation, indique l'agence. Cette dernière souligne toutefois que "cette transaction est tout à fait judicieuse d'un point de vue stratégique."

 

Amcol international, fondé en 1927, est le leader mondial de la bentonite, une argile caractérisée par sa forte capacité de rétention de l'eau utilisé dans la fonderie, la construction, le forage et de nombreux produits de consommation courante. Il offre en outre ses services à l'exploration pétrolière. Son acquisition permettrait de diversifier un peu plus les activités du groupe français et de lui ouvrir davantage le marché américain. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :