Le français Imerys lance une OPA à 1,3 milliard de dollars sur l'américain Amcol

Le leader mondial de la transformation des minéraux (extraction, traitement des minéraux, reventes) a lancé une offre publique d'achat amicale sur Amcol international. Il s'agit de sa plus grosse acquisition en 15 ans.
Imerys a proposé 41 dollars par action pour acheter le leader mondial de la bentonite, une argile caractérisée par sa forte capacité de rétention de l'eau utilisé dans la fonderie, la construction, le forage et de nombreux produits de consommation courante.
Imerys a proposé 41 dollars par action pour acheter le leader mondial de la bentonite, une argile caractérisée par sa forte capacité de rétention de l'eau utilisé dans la fonderie, la construction, le forage et de nombreux produits de consommation courante. (Crédits : Imerys)

Avec cette acquisition, l'entreprise française voit sa taille grossir de 20%. Imerys, groupe français spécialisé dans la transformation des minéraux (extraction, traitement des minéraux, reventes) a signé un accord avec Amcol international en vue du rachat de ce dernier, qui est le numéro un mondial de la bentonite. L'opération valoriserait cette entreprise américaine 1,6 milliards de dollars. 

Premium de 19%

Imerys a proposé 41 dollars par action, soit 19% de plus que le cours moyen au cours des 30 dernières séances, selon le Wall Street Journal. En tout, Imerys devra débourser 1,3 milliard de dollars (soit plus de 950 millions d'euros) en "cash", sans compter la reprise de la dette d''Amcol.

Ce dernier a enregistré un chiffre d'affaires de plus d'un milliard de dollars américains en 2013, et est présent dans 26 pays. Il est le leader mondial de la bentonite, une argile caractérisée par sa forte capacité de rétention de l'eau utilisé dans la fonderie, la construction, le forage et de nombreux produits de consommation courante. Il offre en outre ses services à l'exploration pétrolière. 

Financement par endettement

Le groupe français estime que cette acquisition financée par endettement, en dégageant des synergies, devrait améliorer son résultat courant par action dès la première année de consolidation, en 2015. Il s'agirait de sa plus grosse acquisition en 15 ans.

Imerys a enfin assuré dans un communiqué que son résultat courant net pour l'année 2013 devrait être proche de celui de l'exercice précédent, comme annoncé fin juillet, et que sa dette financière nette à la fin de l'année écoulée devrait être comparable à celle constatée fin décembre 2012.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 12/02/2014 à 11:04
Signaler
Que vient faire Zeiss ici ?

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.