Nucléaire : lourde perte en vue pour Toshiba

Après avoir déjà annoncé une dépréciation d'actifs de l'ordre de 2,4 milliards d'euros pour sa filiale nucléaire en avril, le géant japonais a annoncé mardi que la perte de valeur s'élèverait une nouvelle fois à plusieurs milliards de dollars pour l'exercice 2016-2017.

2 mn

Jusqu'à présent, le groupe, qui fabrique aussi bien des semi-conducteurs que des ordinateurs, ascenseurs, robots ou réacteurs nucléaires, table pour l'année comptable en cours (avril 2016 à mars 2017) sur un bénéfice net de 1,2 milliard d'euros.
Jusqu'à présent, le groupe, qui fabrique aussi bien des semi-conducteurs que des ordinateurs, ascenseurs, robots ou réacteurs nucléaires, table pour l'année comptable en cours (avril 2016 à mars 2017) sur un bénéfice net de 1,2 milliard d'euros. (Crédits : © Reuters Staff / Reuters)

Le nucléaire ne réussit pas à Toshiba. Le conglomérat industriel japonais a annoncé mardi qu'il risquait de devoir enregistrer pour 2016-2017 une dépréciation d'actifs faramineuse sur la valeur d'une société américaine rachetée l'an passé par sa filiale Westinghouse. L'annonce est intervenue après la fermeture de la Bourse de Tokyo où son action a dévissé de 11,62% à 391,6 yens sur la foi des rumeurs qui couraient depuis la nuit et que le groupe a ainsi confirmées.

Toshiba avait auparavant estimé qu'il devrait effectuer une dépréciation de l'ordre de 870 millions de dollars sur la valeur de la société CB&I Stone & Webster (S&W) rachetée il y a un an à l'américain Chicago Bridge & Iron par sa filiale locale Westinghouse. "A présent, nous pensons que la dépréciation peut atteindre un niveau de plusieurs milliards de dollars", a expliqué Toshiba dans un communiqué. En avril, déjà, l'entreprise avait annoncé une dépréciation de 2,4 milliards d'euros pour l'exercice 2015-2016.

Toshiba déchante

La firme était pourtant enthousiaste il y a un an quand la compagnie se félicitait du rachat de S&W. "L'acquisition de cette entreprise va soutenir le développement de Westinghouse dans le domaine de la décontamination, du démantèlement et de l'assainissement des sites nucléaires", avait insisté Toshiba à l'époque.

Toshiba dit ne pas avoir encore déterminé quel serait l'impact final sur ses comptes, mais a promis de rendre publique la révision de ses prévisions de résultats dès que les conclusions seront connues.

Bénéfice de 1,2 milliard d'euros prévu

Jusqu'à présent, le groupe, qui fabrique aussi bien des semi-conducteurs que des ordinateurs, ascenseurs, robots ou réacteurs nucléaires, table pour l'année comptable en cours (avril 2016 à mars 2017) sur un bénéfice net de 145 milliards de yens (1,2 milliard d'euros) et un profit opérationnel à 180 milliards de yens, le tout pour un chiffre d'affaires de 5.400 milliards de yens (-4,7% sur un an).

Tenant compte des règles comptables américaines et échaudé par des critiques sur le manque de transparence de ses calculs financiers après des maquillages de pertes durant des années, Toshiba, société placée sous surveillance à la Bourse de Tokyo, se montre désormais un peu plus loquace qu'auparavant.

(Avec AFP)

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 7
à écrit le 28/12/2016 à 17:16
Signaler
Vraiment 'cest devenu du theatre ça,comment se fait-il qu'on continue à parler Nuccleaire aujourd'hui pourtant on a laisser croire qu'ils sont entrain de le combattre?C'est en tout cas très désolant ça.Merci!

à écrit le 28/12/2016 à 9:12
Signaler
Encore des commentaires antinucléaires partisans complètement décalés avec l'article. Pour ceux qui savent lire c'est pas la filière nucléaire qui est en cause ici. Pour tourner court aux affirmations assénées, le GIEC recommande le développement du...

à écrit le 27/12/2016 à 13:27
Signaler
Que ce soit au japon, en france ou n'importe où dans le monde, l'énergie atomique - qui est complètement dépassée, inutile et criminogène - n'a jamais été, n'est pas et ne sera jamais rentable. Par contre, grâce aux copinages plus que douteux entre l...

le 27/12/2016 à 20:10
Signaler
C'est de l'éthique de la conviction, autrement dit c'est vrai par ce que j'y croit. Mais la réalité c'est que techniquement aujourd'hui on ne sait pas produire la même quantité d'électricité autrement qu'avec du charbon ou du fuel, alors côté écologi...

le 28/12/2016 à 1:34
Signaler
@ Phidias : complètement faux votre affirmation. La montée en puissance des renouvelables est très supérieure au nucléaire dans le monde est beaucoup de pays arrivent à près voire plus de 50% de renouvelables sans problème en réduisant le part des én...

à écrit le 27/12/2016 à 11:42
Signaler
Il semble que le nucléaire français n'est pas le seul à connaître de sérieuses difficultés...

à écrit le 27/12/2016 à 10:47
Signaler
C'est étrange comme même au Japon, avec une multinationale aussi sérieuse et efficace que Toshiba, mais liée au nucléaire on se permette de penser qu'on a pas à rendre de comptes, du moins tous les comptes. Le nucléaire, cette erreur majeure que ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.