LTDE

Grâce à l’énergie solaire, cette route se déneige toute seule

 |   |  498  mots
Eurovia a crée un revêtement qui parvient à déneiger les routes grâce à l'énergie solaire
Eurovia a crée un revêtement qui parvient à déneiger les routes grâce à l'énergie solaire (Crédits : Eurovia)
Eurovia, filiale de Vinci, teste dans le Doubs et les Yvelines un revêtement qui, en captant l’énergie du soleil, parviendra à se déneiger tout seul… et à même chauffer les bâtiments qui l’entourent.

Voici ce qu'on peut appeler une route « multifonctions ». Power Road, c'est son nom, est mise au point par la société Eurovia, une filiale de Vinci. Il s'agit d'une route à énergie positive, qui va être testée dans les départements du Doubs et des Yvelines.

Grâce à des tubes entièrement recyclables, installés à environ un mètre sous la route, elle va pouvoir capter, échanger et stocker de l'énergie thermique. Soit jusqu'à 20% de la chaleur solaire.

Là intervient son côté « multifonctions » : Power Road va ainsi être en capacité d'alimenter les bâtiments qui l'entourent, qu'il s'agisse de locaux commerciaux, de logements, de bureaux ou même de bâtiments industriels. Selon Eurovia, pour 25m² de rue, c'est 100% du chauffage d'un logement de 70m² qui sera assuré. Le dispositif alimentera aussi la production d'eau chaude.

En hiver, l'énergie récupérée servira à chauffer le revêtement, de sorte à faire fondre le gel ou la neige qui le recouvrent. Le système, adaptable également pour les pistes d'aéroports, fonctionnera avec une pompe, disposée elle-aussi en sous-sol. L'énergie en sera libérée et passera par les tubes pour remonter vers la chaussée.

De quoi, espère son constructeur, réduire les interventions -et par là même les coûts- des opérations de salage. En été, cette fois, il sera question d'utiliser le dispositif pour refroidir les chaussées et, ainsi, « contribuer à résorber les effets d'îlots de chaleur urbains », précisait Eurovia dans un communiqué mi-octobre.

Récompensée au Salon des maires

« Avec Power Road, la route reste une vraie route mais joue un rôle nouveau dans la transition vers une économie décarbonée car, pour la première fois, en stockant la chaleur, on déphase dans le temps la production et la consommation d'une énergie renouvelable » déclarait lors de la présentation du projet Pierre Anjolras, président d'Eurovia. « Applicable à de multiples usages, Power Road offre un potentiel de développement très important, à la mesure de la densité des réseaux de mobilité dans le tissu urbain. »

Power Road est en test depuis le mois de juillet au péage de Saint-Arnoult, dans les Yvelines (sur environ 500m² de voie d'accès au parking poids-lourds). Elle y contribue au chauffage du rez-de-chaussée de l'un des bâtiments d'accueil. En août, c'est sur le parking d'un lycée de Pontarlier (Doubs), qu'elle a été installée. Elle y tire son énergie du réseau de chaleur de la ville, lui-même alimenté par un incinérateur valorisant les déchets ménagers.

L'innovation Power Road a été primée lors du dernier Salon des maires et des collectivités locales, à Paris fin novembre. Eurovia y a en effet reçu le trophée « Infrastructures et croissance verte », remis par la Fédération nationale des travaux publics, au titre de l'expérimentation menée avec la ville de Pontarlier.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :