LTDE

Le vélo électrique bouleverse les usages

 |   |  480  mots
(Crédits : Halfpoint - Fotolia.com)
La hausse importante des ventes de vélos à assistance électrique, très prisés pour les trajets du quotidien, change la donne sur le marché du vélo.

Une fois encore, il n'a été question que de lui ou presque ! Le vélo à assistance électrique était en effet une nouvelle fois la star incontestée de la présentation des chiffres 2018 des marchés français et européen du vélo. L'Union Sport & Cycle, à l'origine de cette étude chaque année, a ainsi révélé les données d'un exercice « de consolidation positive après la forte croissance de 2017 ».

On recense 2,7 millions de vélos vendus en France l'an dernier, 100 000 de moins que l'année précédente. Pourtant, le chiffre d'affaires issu des ventes a grimpé de 2,3% (2,1 milliards d'euros au total). Les vélos se sont donc un peu moins vendus, mais plus cher.

C'est là que le vélo à assistance électrique (VAE) occupe l'espace : les Français se l'arrachent ! 338 000 unités ont trouvé preneur en 2018, soit 21% de plus qu'en 2017. Pour rappel, il s'en est vendu 15 000 en 2008... Le vélo électrique représente aujourd'hui 40% de la valeur totale des ventes du marché. Et pour cause : son prix élevé pèse lourd dans la balance. Selon le canal de distribution choisi, les modèles se trouvent entre 500... et 10 000 euros !

VAE inclus, le prix moyen d'un vélo en France était de 493 en 2018. VAE exclu, il était de 337 euros...

Lire aussi : Un Français sur deux tenté par le vélo électrique

Idéal pour aller au bureau ?

A en croire une étude toujours en cours, menée par l'Union Sport & Cycle et le Crédit Lyonnais, révélée en partie avec la présentation des chiffres du marché 2018, la part de l'utilisation du vélo au quotidien ne cesse de croître ces dernières années. Un usage qui représenterait aujourd'hui 24% des sorties, quand le trajet domicile-travail, lui, pèse pour 9%. Il y a fort à parier que l'essor du vélo électrique y est pour quelque chose, entres les incitations financières mises en place pour que les Français se mettent au vélo et le confort offert par le VAE (possibilité de trajets moyens/longs sans effort, sans arriver au bureau en sueur !).

D'autant que l'on trouve toujours plus de modèles à la vente et donc, des vélos électriques moins chers. Le VAE « de ville » représente 60% du marché de l'électrique, loin devant le VTT (19%), qui semble lui aussi promis à un bel avenir.

Selon un sondage Ipsos pour Mobivia, publié en fin d'année dernière, 42% des Français se disent « intéressés » par l'achat d'un vélo à assistance électrique. Six points de plus en deux ans.

L'an dernier, 2,6 millions de vélos électriques se sont vendus en Europe. Avec ses près de 390 000 exemplaires, la France en est le troisième marché, derrière les Pays-Bas (409 000) et très, très loin de l'Allemagne (980 000 VAE !).

Lire aussi : Un prolongateur d'autonomie pour véhicule électrique

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/05/2019 à 8:45 :
....vite , vite , une taxe sur cette manne tombée du ciel !
a écrit le 20/05/2019 à 14:46 :
Malheureusement, le prix exorbitant et totalement injustifié (quand on connait le prix réel des pièces utilisées pour convertir un vélo en VAE) des vélos électriques est un frein majeur à leur développement. La concurrence est pour le moment inexistante, tant les acteurs du marché sont dans un positionnement tacite d'une image de marque haut de gamme permettant des marges "confortables".
Réponse de le 24/05/2019 à 6:11 :
Il existe desormais nombre de conceptions et fabriquants proposant des kits a des tarifs tres abordables. Renseignez-vous.
Pour 3/400 euros max, vous avez le top, batteries comprises.
Réponse de le 26/05/2019 à 16:22 :
@matins calmes
300/400 euros le top batterie comprise......J'en doute fort,chinois à 100% peut-être ou tombé du camion..Pour le mien,c'est beaucoup plus mais cadre et certains composant faits en France et surtout monté en France.
Puisque c'est un investissement important,on peut privilégier le "fait en France". Qu'en dites-vous?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :