Repsol cède sa participation de 10% dans le distributeur CLH au Français Ardian

 |   |  298  mots
Le premier groupe pétrolier d'Espagne annonce ce vendredi avoir cédé sa part de 10% dans la compagnie espagnole de distribution de carburants CLH (Compañia logistica de hidrocaburos), pour 325 millions d'euros à la société d'investissement française Ardian (ex Axa Private Equity). Enrique Marcarian/Reuters
Le premier groupe pétrolier d'Espagne annonce ce vendredi avoir cédé sa part de 10% dans la compagnie espagnole de distribution de carburants CLH (Compañia logistica de hidrocaburos), pour 325 millions d'euros à la société d'investissement française Ardian (ex Axa Private Equity). Enrique Marcarian/Reuters (Crédits : Reuters/Enrique Marcarian)
Le groupe pétrolier espagnol a décidé de vendre sa participation de 10% dans la société de distribution de carburants CHL au Français Ardian, pour mieux se concentrer sur le Canadien Talisman Energy, racheté en mai dernier.

Repsol l'a bien compris, nul n'est prophète en son pays. Le premier groupe pétrolier d'Espagne annonce ce vendredi avoir cédé sa part de 10% dans la compagnie espagnole de distribution de carburants CLH (Compañia logistica de hidrocaburos), pour 325 millions d'euros à la société d'investissement française Ardian (ex Axa Private Equity). "La vente de CLH se traduira pour Repsol par une plus-value de 300 millions d'euros", indique Repsol dans un communiqué.

Le groupe pétrolier, qui juge cette participation obsolète, préfère désormais se concentrer sur l'intégration du canadien Talisman Energy, dont il a bouclé le rachat en mai pour 8,3 milliards de dollars. Cette acquisition lui a permis de rejoindre les 15 plus grands groupes pétroliers et gaziers privés du monde et de renforcer sa présence en Amérique du Nord, notamment dans des zones de production de schiste en Amérique du Nord (Texas, New York et Alberta au Canada), et en Amérique Latine.

Ardian conforte sa présence en Espagne

Le Français Ardian précise de son côté qu'il monte ainsi à 25% du capital de la société de transport et de stockage de carburants espagnole et renforce sa position de premier actionnaire. Il était entré au capital de CLH (Compañia logistica de hidrocaburos) en 2011 à hauteur de 10% et avait acquis 5% supplémentaires en 2013.

"Ardian continue à renforcer sa présence en Espagne où nous voyons de belles opportunités", explique Juan Angoitia, en charge des infrastructures chez Ardian, cité dans un communiqué. Pourquoi CHL? La société "gère le plus important réseau de transport et de stockage de produits pétroliers raffinés en Espagne(...) et est notamment en charge de la conservation des réserves stratégiques du pays", affirme Ardian.

 (Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/09/2015 à 15:27 :
La stratégie française est de faire reprendre Iberdrola par ACS afin de favoriser l'arrivée indirecte de Edf et de faire de ce groupe "protégé" un véhicule espagnol de restructuration, tous azimuts, favorable aux entreprise françaises. ACS dispose de près de 20% depuis longtemps de sa cible. L'autre point est de faire fusionner dans une première phase, comme le veut le dirigeant du premier, Repsol avec Gas Natural-Fen., où se trouve placé Gdf pour qu'à terme Total et Eni se partagent le solde restant. Avec tous ce monde de grands acteurs qui piétinnent dans leur jardin, les espagnols n'ont que peu de chance des résister dans le monde de l'énergie. Enfin le dernier gros coup serait de "roquer" Mafpre avec Télécom Italia. L'assureur espagnol irait à l'italien Générali tandis que le téléphoniste italien (de même importance) ayant le français Bolloré à bord, rejoindrait l'espagnol Téléfonica. Nous assistons pour le moment à l'évolution des petits pions.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :