Carrefour se reprend en Bourse malgré des ventes decevantes en 2008

 |   |  232  mots
Le géant français de la distribution a réalisé un chiffre d'affaires en hausse de 6,3% en 2008, contre 6,5% attendu. Le groupe avait déjà révisé à la baisse ses objectifs. Il tablait initialement sur une progression de 7% de ses ventes annuelles.

Avec un chiffre d'affaires de 97,6 milliards d'euros en 2008, Carrefour affiche toujours une progression de ses ventes. Une bonne nouvelle, alors que dans le reste de l'Europe, en particulier au Royaume-Uni, des chaînes entières font faillites. Mais cette croissance de 6,3% des ventes du distributeur reste légèrement décevante au regard de ses propres prévisions. Fun décembre, Carrefour avait en effet ramené son objectif de progression de son chiffre d'affaires de 7% à 6,5%.

Au quatrième trimestre, le ralentissement a été très notable. Le chiffre d'affaires n'a progressé que de 1,9% par rapport au trois derniers mois de 2007, à 25,74 milliards d'euros. Le groupe invoque un environnement tendu en Europe, où ses ventes ont reculé de 0,5% sur la période, tandis que les tendances étaient bonnes en Amérique latine et que l'Asie ralentissait.

La France, qui représente 40% de l'activité de Carrefour a vu son chiffre d'affaires reculer de 2,3% entre octobre et décembre, à 11,16 milliards. Sur l'année, les ventes ont très légèrement progressé de 1% dans l'Hexagone, à 42,5 milliards d'euros.

L'année 2008 s'est caractérisée par sa volatilité, selon le groupe, qui note un fort ralentissement de l'inflation dans l'alimentaire et un impact négatif des carburants sur son chiffre d'affaires du quatrième trimestre et une belle progression de ses produits de marque propre.

Après avoir baissé à l'ouverture, le titre gagne plus de 2% à mi-séance à 26,52 euros. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
c'est sur que c'est "Fun" décembre?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :