UPS : le bénéfice net dégringole de 49% au deuxième trimestre

 |  | 210 mots
Lecture 1 min.
Le groupe américain de messagerie subi de plein fouet les conséquences du ralentissement économique. Le troisième trimestre s'annonce tout aussi difficile.

La distribution de colis n'a pas été très bonne à en croire le communiqué publié ce jeudi par UPS. Pour le deuxième trimestre, le groupe américain de messagerie annonce une chute de son bénéfice net sur un an de 49% à 445 millions de dollars. Le chiffre d'affaires baisse de 16,7% à 10,83 milliards de dollars. 

Cela correspond à un bénéfice, hors éléments exceptionnels, de 45 cents par action contre 85 cents un an plus tôt. Ces résultats, à la hauteur des prévisions des analystes, trouvent leur explication dans la baisse des volumes de colis acheminés, 914 millions au total, en recul de 4,7%.

"L'environnement économique mondial pénalise nos performances, mais nous restons solides financièrement. Nous poursuivrons nos investissements pour améliorer la productivité et aider nos clients à faire face à ces temps difficiles. Nous sommes une entreprise capable d'affronter la récession tout en nous positionnant pour profiter de la reprise à venir", explique Scott Davis, PDG, dans le communiqué publié par le groupe.

Tout comme FedEx, qui s'attend à une fin d'année "extrêmement difficile", UPS ne voit pas l'horizon se dégager au troisième trimestre. Le groupe table sur un bénéfice par action compris entre 45 et 55 cents. Un peu plus optimistes, les analystes annoncent 59 cents.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :