Carrefour sur le point d'ouvrir un supermarché de luxe à Paris

 |   |  527  mots
Au rez-de-chaussée du Palacio, l'épicerie de luxe de Carrefour aura pour voisins Hediard et Fauchon
Selon nos informations, le distributeur compte ouvrir d'ici à un an une épicerie fine de 3.500 m2 place de la Madeleine. Alors que le groupe est en plein marasme, cette diversification inquiète.

Carrefour s'aventure dans le haut de gamme. Le groupe connu pour ses hypermarchés a décroché l'autorisation d'ouvrir un magasin sur la place de la Madeleine à Paris. D'une surface de 3.500 m2, il sera exploité sous l'enseigne « Les Halles de la Madeleine » d'après nos informations. « Ce sera un concept unique. Nous n'envisageons pas de le dupliquer », précise à La Tribune une porte-parole de Carrefour. Cette nouvelle enseigne d'épicerie fine pourrait voir le jour d'ici à un an, d'après des élus locaux. Le projet a été autorisé le 30 juin 2011 par la Commission départementale de l'aménagement commercial de Paris. Il a le plein soutien de la Mairie du VIIIe arrondissement. « Ce magasin renforcera l'offre d'épiceries fines du quartier », prédit son maire, François Level.

Le magasin « Les Halles de la Madeleine » aura pour voisins deux grands noms de la gastronomie française : la maison Fauchon qui y exploite son magasin fondateur depuis 1886, et Hediard installé sur la place depuis 1870. « Son offre sera haut de gamme », indique Carrefour qui, à Bruxelles, sous l'enseigne Rob, exploite un magasin pour gastronomes.

La Mairie voit aussi dans ce projet l'opportunité de redynamiser le flanc ouest de la place. Le magasin Les Halles de la Madeleine s'installera au rez-de-chaussée de l'immeuble Palacio aujourd'hui occupé par des parkings. Carrefour n'est pas le premier distributeur mass-market à avoir jeté son dévolu sur cet emplacement atypique situé à un jet de pierres du boulevard Haussmann, de ses grands magasins et de ses touristes en mal de shopping. En 2002, Castorama avait eu le projet d'y ouvrir un magasin haut de gamme de décoration. Mais son projet n'a jamais abouti. Qu'en sera-t-il du concept Carrefour ? Rentabilisera-t-il cette surface dans un quartier où, selon le cabinet Marx, les valeurs locatives s'établissent entre 1.000 et 1.500 euros par m2 ?

La mode de la bonne bouffe

Carrefour n'a pas souhaité expliquer cette diversification. Mais, dores et déjà, cette aventure surprend. Certes, cette nouvelle enseigne pour happy-fews ne devrait guère troubler l'image-prix de ses hypermarchés. Le distributeur avance masqué ; il a choisi un autre nom de baptême. « Et heureusement ! Carrefour ne doit pas expérimenter ce concept haut de gamme sous son enseigne. Ses hypermarchés dont l'image-prix est très médiocre auprès des Français auraient trop à y perdre », note un consultant.

Alors à quoi bon s'aventurer sur le haut de gamme ? En fait, tout autour de la planète, les distributeurs courent après les gourmets. L'américain Whole Foods en a fait son fond de commerce. Auchan va inaugurer prochainement le premier Auchan Gourmand à Marseille. Bref, la bonne bouffe est à la mode. Bernard Arnault, actionnaire de Carrefour, le sait. La Grande Épicerie du Bon Marché, filiale de LVMH, fait un tabac. « Mais ce serait très étrange de voir Carrefour dépenser de l'énergie à ouvrir une nouvelle enseigne en France, à l'heure où il doit relancer ses ventes dans ses hypermarchés », s'étonne un consultant. Carrefour a, il est vrai, d'autres chats à fouetter. Son enseigne d'hypermarchés a perdu 0,3 point de part de marché en France en 2011, selon KantarWorldpanel. Et le groupe est dans le rouge au premier semestre 2011.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/11/2011 à 21:43 :
Max spencer a Paris si les prix sont rasonable tres bien pour le peuple
a écrit le 02/11/2011 à 19:55 :
Comment le 2em groupe mondiale et le 1 er en europe peut il ce projeter dans un telle luxe. les hommes qui durant tous ce temp on fait la force et l'ame de carrefour ce meurt a grand coup de pression et le licenciment (houpp ont dit depart volontaire chez carrefour), on ne respecte plus le client ont s'embougeoise plus qu autre chose, la course au benefice..... engraissé les actionnaires..... retrouvé les valeur du commerce, le sens du client, des prix competitif et des produit de qualité, enfin du comerce..........................
a écrit le 29/10/2011 à 15:39 :
ll serait plus judicieux de faire reluire l'image des hypers que de faire juste briller un petit joyau ..........
a écrit le 20/09/2011 à 15:28 :
crise ? quelle crise ?
a écrit le 20/09/2011 à 14:16 :
C'est quoi un supermarché de luxe ? des patates plus que patates ? des cotes de porc qui parlent mieux anglais que notre ministre des finances ? des poissons qui nagent plus vite que leur ombre ???
Réponse de le 20/09/2011 à 15:15 :
C'est une viande de porc sans être décongelée avant sa mise en vente. C'est également un magasin sans des pauvres qui courent dans tous les sens.
a écrit le 20/09/2011 à 13:20 :
Bravo ! un fast food de moins.
a écrit le 20/09/2011 à 13:15 :
J?ai été chez carrefour de Rambouillet dernièrement et je dois dire que le magasin est superbe, aéré, décoré, des rayons ou l?on peut circuler en fauteuil roulant.. L? alimentaire ne représente plus que 50% de la surface.. Je fais mes courses chez eux le moins possible, trop cher.. les dirigeants de cette boite feraient bien de savoir dans quelle direction se tourner : les français de plus en plus pauvre et de plus en plus nombreux ou les quelques très riches, toujours plus riches d?année en année ??
Réponse de le 20/09/2011 à 15:47 :
Il en faut pour les pauvres, il en faut pour les riches, on ne se mélange plus.
a écrit le 20/09/2011 à 8:41 :
Carrefour ferait mieux de réduire la taille de ses hypers, souvent mal entretenus, et de proposer le service "drive", voire livraison à domicile étant donné le nombre croissant de seniors. Mais cela ne figure certainement pas au programme des grandes écoles de commerce ! A force vouloir toucher à tout, on ne touche plus rien.
Réponse de le 20/09/2011 à 11:30 :
Vous avez parfaitement raison , bien evidemment ce carrefour au centre de PARIS et pourquoi pas en seine st-denis !!!!mais bien sur !!!!!
a écrit le 20/09/2011 à 7:56 :
Fauchon et Hediard doivent les attendre avec une immense impatience !:
Réponse de le 20/09/2011 à 10:08 :
La force de Fauchon et Hédiard est d'avoir une histoire de plusieurs siècles, et une marque qui fait rêver... Rien de tel chez Carrefour. Quelle étrange idée!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :