Des Britanniques dans la rue contre les pratiques fiscales de Starbucks

 |   |  253  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
En Grande-Bretagne, l'optimisation fiscale pratiquée par Starbucks passe mal. Des protestataires n'ont pas avalé la promesse de la chaîne de payer 20 millions de livres au fisc en compensation. Certains d'entre eux manifestaient ce week-end.

"Starbucks, paie tes impôts", criaient des manifestants samedi. De Londres à Cardiff en passant par Birmingham, Belfast ou encore Glasgow, des protestataires ont fait état de leur colère à l'encontre de la chaîne de cafétérias américaine implantée en Grande-Bretagne depuis 1997. Celle-ci a réussi à échapper en grande partie à l'impôt dans le pays grâce à des pratiques d'optimisation fiscales également dénoncées au Parlement. Deux cafés ont même préféré tirer le rideau dans la capitale britannique.

20 millions de livres jugés insuffisants

Deux jours avant ces manifestations le groupe avait annoncé qu'il envisageait de payer 20 millions de livres en deux ans au Trésor britannique pour régler cette affaire. Une somme insuffisante aux yeux des manifestants réunis à l'appel de UK Uncut, un groupe qui lutte contre les pratiques d'optimisations fiscales depuis 2010.

Une protestation contre l'austérité?

Selon cette association, quelque 1.000 manifestants ont participé à 45 sit-in à travers le pays. "Il n'est pas seulement question de Starbucks et de l'évasion fiscale (...) C'est seulement la partie visible de l'Iceberg. Le gouvernement refuse non seulement de s'attaquer à l'exil fiscal, mais il démantèle également le service public parce qu'il coûte 25 milliards de livre par an", a affirmé au quotidien The Guardian Anna Walker, porte-parole de UK Uncut. 

Une enquête parlementaire sur l'optimisation fiscale a été l'occasion, le mois dernier d'auditionner d'autres multinationales implantées en Grande-Bretagne, comme Google et Amazon. 
 

>> Starbucks répond à ses détracteurs sur ses pratiques fiscales

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/12/2012 à 9:26 :
Subventions pour s'installer, salaires minables (productivité) pour les employés, défiscaliation à outrance et émigration de leur patrons...!
Les "couillons" payent...!
Marre d'être couillon...!
Aucune action de nos politiques qui se gavent aussi, cela commence à bien faire.
a écrit le 10/12/2012 à 9:04 :
et le fameux tapis rouge de Cameron qu'est-ce qu'il devient ? Il va le ranger au placard ? :-))
a écrit le 09/12/2012 à 19:38 :
le boycott....
voilà la seule chose qui les fera bouger.
n'allez plus chez Starbuck's.
Réponse de le 09/12/2012 à 19:57 :
Y a que les bobos névrosés qui aiment se faire dépouiller chez Starbucks avec des cafés insipides payés 4 euros la tasse
Réponse de le 10/12/2012 à 10:02 :
Je suis entré chez eux et lorsque j'ai vu les prix je suis reparti aussitôt. Vous avez raison, il n' y a que des gogos pour aller se faire plumer chez Starbucks pour boire des cafés degueulasses et manger des patisseries qui sortent tout droit d'usines industrielles!
a écrit le 09/12/2012 à 19:18 :
Les pratique des sociétés importantes qui ne paient pas d'impôts soit par optimisation , soit par sociétés écrans rattachées et situées hors zone d'imposition est scandaleuse vis à vis du contribuable du pays qui a payé le service la marchandise et paie ses impôts , de l'Etat qui se fait rouler à moins qu'il ne soit complice intéressé par des dessous de table . Quand on sait qu'elles sous payent , des noms si vous voulez ..., casse l'emploi en achetant là où çà ne coûte rien (marchandise ou service ) pour le revendre très cher et sans payer d'impôts , c'est difficile de faire plus sale et plus dégoûtant .. Ajoutez à çà le fait que tout l'argent de notre travail part vers les banques privées à qui on ne doit rien , puisque le capital est payé , seuls des intérêts en cascades qui n'ont pas à être puisque l'argent nécessaire à l'économie doit être pris sans intérêt quasiment auprès des banques non privées ,....cherchez pourquoi le boulot est cassé , les impôts et taxes sont trop lourds , les retraites foutues le coût de la vie exorbitant , la misère grandissante .ah ils sont beaux les banquiers privées , les sociétés sans impôts , tous les citoyens , les autres crèvent de leur sales conneries depuis plus de 20 ans , voilà la vérité sur la dette , la pauvreté , la fin de l'économie ...merci messieurs , on se reverra , les peuples sont plus nombreux que vous , souverains et parfois très en colère !!!à bon entendeur , vos jours sont comptés ! et l'information circule plus vite et détruit plus vite que l'argent sale .
Réponse de le 10/12/2012 à 8:13 :
@logique: Les entreprises savent fiscalement mieux se défendre que les citoyens. Qui pourrait le leur reprocher? Les citoyens peuvent difficilement de défendre contre les abus de leur Gouvernement: voyez la France.
a écrit le 09/12/2012 à 16:11 :
Très bonne initiative des Britanniques. Les pratiques de Starbucks seraient compréhensibles dans un enfer fiscal tel la France, mais surement pas en UK.
Réponse de le 09/12/2012 à 21:56 :
@csjesus: franchement, tu crois que chez nous c'est différent ? aurais-tu déjà oublié tous ces grands cabinets internationaux de comptabilité qui ont disparu parce qu'ils manipulaient les chiffres (Arthur Andersen et cie). on en met un dehors par la porte et tu peux être certain que t'en as au moins d'eux qui reviennent par la fenêtre sous un autrre nom. C'est la nature humaine mon cher :-)
a écrit le 09/12/2012 à 15:03 :
Pendant ce temps là en France...
Réponse de le 10/12/2012 à 15:10 :
... on peut boire encore du bon café.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :