Galeries Lafayette va racheter La Redoute

 |   |  372  mots
En vue de renforcer sa présence sur la toile, le groupe avait déjà acquis en juin 2016 le site InstantLuxe, spécialisé dans la vente en ligne d'occasion de maroquinerie et de joaillerie de grandes marques.
En vue de renforcer sa présence sur la toile, le groupe avait déjà acquis en juin 2016 le site InstantLuxe, spécialisé dans la vente en ligne d'occasion de maroquinerie et de joaillerie de grandes marques. (Crédits : © Jacky Naegelen / Reuters)
A travers ce rapprochement, les co-présidents de La Redoute Nathalie Balla et Eric Courteille, qui devraient continuer à diriger le groupe, espèrent atteindre un milliard d'euros de chiffre d'affaires à horizon 2021.

Accélérer la transformation digitale. Le mot d'ordre de nombreuses entreprises, à l'heure du tout-numérique, est également celui du groupe Galeries Lafayette, qui va racheter La Redoute pour un montant non dévoilé ont annoncé jeudi les deux entités dans un communiqué commun. A l'issue de l'opération, qui devrait avoir lieu "au cours des prochains mois", Galeries Lafayette, via sa holding Motier, détiendrait 51% de La Redoute, "avec l'objectif d'en réaliser l'acquisition à 100% à terme", précise le communiqué.

| Lire aussi : Vente en ligne: Galeries Lafayette se renforce avec BazarChic

Ce rapprochement permettrait notamment au groupe Galeries Lafayette, donc, "d'accélérer sa transformation digitale, et à La Redoute de consolider son avenir et un développement rentable et durable en s'adossant à un groupe familial, actionnaire de long terme", a encore souligné le communiqué. Cet achat interviendrait moins de deux ans après le rachat par Galeries Lafayette de BazarChic, l'un des pionniers de la vente privée en France. En juin 2016, le groupe avait également acquis le site InstantLuxe, spécialisé dans la vente en ligne d'occasion de maroquinerie et de joaillerie de grandes marques.

La Redoute, un chiffre d'affaire de 750 millions d'euros

Pionnier et longtemps fleuron de la vente par correspondance en France, La Redoute est détenue majoritairement par ses dirigeants ainsi que des managers depuis 2014, après avoir été plusieurs années sous le giron du groupe Kering (ex-PPR). La société fondée en 1873 sous le nom de "Filatures de la Redoute" aujourd'hui un des principaux acteurs du e-commerce dans les secteurs de la mode et de la maison, présente un chiffre d'affaires de 750 millions d'euros, et compte 9 millions de visiteurs uniques mensuels, détaille le communiqué.

A travers ce rapprochement, les co-présidents de La Redoute Nathalie Balla et Eric Courteille, qui devraient continuer à diriger le groupe, espèrent atteindre un milliard d'euros de chiffre d'affaires à horizon 2021. "Les positionnements et expertises complémentaires de La Redoute et des Galeries Lafayette (...) permettraient de faire émerger un groupe leader du commerce physique et digital, spécialiste de la mode et de la maison", s'est félicité pour sa part le président du directoire du groupe Galeries Lafayette Philippe Houzé, cité dans le communiqué.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :