Vers un accord entre EuroDisney et Pierre et Vacances

 |   |  353  mots
La décision de création par les deux groupes d'un « Village nature » est imminente. La décision d'y aller ou pas sera révélée d'ici la fin de l'année, voire au plus tard en février pour ce site qui pourrait ouvrir en 2014.

« On n'est vraiment pas loin de prendre la décision concernant la création d'un Village nature avec le groupe Pierre et vacances » a révélé Philippe Gas, président d'Eurodisney en marge de la présentation des résultats annuels du groupe de loisirs. Ce projet immobilier sur des terrains jouxtant les deux parcs à thème d'EuroDisney entre dans une phase active après avoir végété pendant des années (la lettre d'intention remonte à 2007) au point de devenir un serpent de mer. La société commune entre Eurodisney et Pierre & Vacances annoncera au plus tard au premier trimestre 2010 son intention de mener ou pas ce projet, a annoncé le responsable de l'exploitant des parcs à thème de Marne la Vallée.

 

Le délai ne dépend plus des deux sociétés, qui semblent désormais partantes, mais de l'Etat, partie prenante dans ce projet. Les collectivités doivent en effet financer une partie des infrastructures d'accès au site et mettre des terrains à disposition (d'autres terrains appartiennent à EuroDisney).

 

Dans l'hypothèse probable d'une décision favorable, les deux partenaires devront ensuite obtenir des permis de construire. Si le calendrier est tenu, le Village nature pourrait être inauguré en 2014 au plus tôt. Les deux partenaires ont avancé sur le mode opératoire de la société commune. « Le mode de financement du projet est établi » précise Philippe Gas.

 

L'investissement initial serait limité. La joint-venture, détenue à parité, est dotée de 50 millions d'euros. Pierre et Vacances apporterait au projet le modèle de financement qui a fait le succès de son groupe: les biens immobiliers sont vendus à des investisseurs et leur location est prise en charge par le groupe. EuroDisney apporterait son savoir-faire en termes d'exploitation d'un site de loisirs, sans faire de ce site un parc à thème toutefois.

 

Ce projet est important pour les deux groupes. Pour Pierre et Vacances, il représente un gisement de promotion immobilière tandis qu'EuroDisney espère ainsi faire venir à proximités de ses parcs des clients que le groupe de loisirs ne touche pas aujourd'hui.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :