Parcs d'attractions : fini de jouer !

François Fillon projette de passer leur TVA de 5,5% à 19,6%. Une décision qui met Astérix et Mickey en rogne.

2 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

Les parcs de loisirs devront acquitter une TVA de 19,6%, contre 5,5% auparavant, une hausse qui devrait rapporter 90 millions d'euros dans les caisses de l'Etat. Ils l'ont appris hier soir, en regardant le Premier ministre présenter ses mesures sur TF1. "Nous n'avons fait l'objet d'aucune consultation au préalable" déplore la compagnie des Alpes, qui exploite le parc Astérix et le Futuroscope.

Le syndicat national des espaces de loisirs, d'attractions et culturels (Snelac) fustige la mesure de Bercy qu'il qualifie d' "injuste" et de " discriminatoire". "C'est inédit qu'on demande à un secteur de prendre 14 points d'un coup", affirme la compagnie des Alpes. Le secteur semble pris de cours.

Disneyland demande à Bercy de revoir sa copie.

"La santé financière fragile de l'entreprise ne permet pas de subir un tel choc et aura pour conséquence un risque pour l'emploi, "a annoncé jeudi le syndicat UNSA du parc Disneyland Paris dans un communiqué. Vendu 57 euros, le ticket d'entrée au parc de Disneyland Paris pourrait augmenter de 8 euros si la hausse de la TVA était répercutée dans sa totalité.

Dans une lettre adressée à François Fillon, l'UNSA qualifie la décision d'"injuste". Il ajoute être "persuadé que cette mesure pénalisera des millions d'enfants issus de familles modestes qui ont choisi la destination Mickey n'ayant pas ou plus les moyens de choisir d'autres destinations". Et demande dans sa lettre au Premier ministre ni plus ni moins que de "revenir sur sa décision".

La réaction est d'autant plus vive que, toujours selon le syndicat, ils ont découvert "avec une extrême surprise la position gouvernementale" annoncée "sans aucun dialogue avec la profession".

Tous les syndicats s'accordent à dire que les parcs d'attractions restent un des secteurs qui attirent et contribuent au développement du tourisme.

Associations de consommateurs

Enfin, l'association de défense des consommateurs, (CLCV) fustige les "nombreuses mesures fiscales annoncées par le gouvernement [qui] vont avoir une répercussion sur les consommateurs et leur pouvoir d'achat" et "plus largement, les déséquilibres [demeurant] flagrants aujourd'hui dans notre pays où les impôts sont majoritairement indirects (TVA et TIPP) et [pesant] lourdement et injustement sur les consommateurs".

L'association pointe également  la hausse des prélèvements sur les produits d'épargne (livret bancaire, PEL, CEL, PEA, etc) ainsi que celle des taxes sur les assurances complémentaires, "alors que l'on évalue à 8 millions le nombre de personnes ne pouvant plus payer une telle couverture, notamment parmi la population modeste". Sur son site internet, le CLCV conclut "que l'intérêt général et les choix politiques doivent l'emporter sur les intérêts particuliers et les logiques financières."

Les politiques, eux, se mettent au même diapason pour la plupart des oppositions : les familles les plus modestes seront les premières touchées.

Enfin, les fabricants de tabac, d'alcool et de soda ont également fait part de leur mécontentement

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 10
à écrit le 26/08/2011 à 11:59
Signaler
les restaurateurs ont gardé leur tva à 5,5 ! alors que nombre n'ont pas justifié avoir crée des emplois ou baissé les prix ! les parcs de loisirs ont crée pas mal d'emplois : voyez de Villiers au puy du fou !! on sert d'abord les "amis" tant pis pour...

à écrit le 26/08/2011 à 10:20
Signaler
j'ignorais que les parcs d'attraction avaient obtenu le privilège exorbitant d'une tva à 19,6 %, ce qui me parait complètement délirant, les loisirs n'étant pas à ma connaissance une chose essentielle pour la vie courante, à mon époque, on jouait aux...

le 26/08/2011 à 10:55
Signaler
Je ne suis pas d'accord avec toi, déjà que tout le monde ne peut profiter de loisirs a cause des prix, et des salaires...... A chaque fois que les citoyens peuvent se payé un peut de détente, l'Etat fait toujours en sorte d'empêcher se loisirs, a ...

le 27/08/2011 à 8:14
Signaler
la plupart des zoo servetn à proteger des especes et veille à la reproduction en vue de la réintroduction. sont plus importants que les grands 8 à mon avis.. je ne vois pas pourquoi mes impots serviraient à payer du loisir.. les impots doivent servir...

à écrit le 26/08/2011 à 9:42
Signaler
rétablissons plutôt la TVA à 19.6% sur la restauration dont les effets ont été très limités sur le pouvoir d'achat en général et l'emploi en particulier, plutôt que de s'attaquer pour un effet très limité à ce qu'il reste aux classes moyennes et popu...

à écrit le 26/08/2011 à 8:45
Signaler
FAUX FAUX FAUX !!!!!! "Les parcs de loisirs devront acquitter une TVA de 19,6%, contre 5,5% auparavant, une hausse qui devrait rapporter 90 millions d?euros dans les caisses de l?Etat. " Depuis QUAND la TVA est une charge que paye les entreprises...

à écrit le 26/08/2011 à 7:47
Signaler
En toute logique il faut réserver la TVA à 5,5 à ce qui est de première nécessité. Les parcs d'attraction n'en font pas partie. D'ailleurs vous verrez que les clients ne seraont pas significativement moins nombreux.

le 26/08/2011 à 8:47
Signaler
La TVA a 5.5 doit passer a 7% et la resto retourner au taux plein !!!

le 26/08/2011 à 12:03
Signaler
pour des raisons électorales 2012 est proche ! le gouvernement n'a pas touché à ses amis : les restaurateurs ; par contre il gratte partout quelques recettes ... ce même gouvernement qui a fait de très gros cados fiscaux depuis 4 ans a limité aussi ...

à écrit le 25/08/2011 à 21:04
Signaler
Rien d'étonnant a ce que se soit les plus pauvres qui trinquent, d'abord parce qu'ils en ont l'habitude et en plus parce qu'ils sont de plus en plus nombreux!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.