Malgré la crise, les Français iront skier à Noël

 |   |  420  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : La Tribune Infographie / SSAULNIER)
Les quelque 250 stations de ski françaises s'apprêtent à accueillir 10 millions de visiteurs, dont 7 millions de skieurs.

Doudounes, gants, skis et bâtons ressortent des placards. Les vacances de Noël qui approchent vont donner pour certains le top départ de la saison des sports d'hiver 2011-2012. Les professionnels de la montagne qui ont attendu la neige avec angoisse l'ont enfin vue tomber en abondance ces dernières semaines. Et si quelques stations des Alpes du Sud ou des Pyrénées surveillent encore la météo dans l'inquiétude, la plupart des 250 stations de ski françaises (dont 233 exploitent au moins 5 remontées mécaniques) bénéficient désormais d'un enneigement suffisant pour ouvrir leurs domaines. Et les premiers skieurs devraient être au rendez-vous. Selon une étude que vient de publier le cabinet spécialisé Protourisme sur 17 % des ménages qui prévoient de partir en vacances dans les prochains mois, 7 % envisagent un séjour à la montagne. Soit un pourcentage sensiblement équivalant à celui des années précédentes (8 % pour l'hiver 2010-2011). « Toutes les conditions sont réunies pour une saison correcte », confirme Franck Silvent, directeur général délégué de la Compagnie des Alpes.

Dernière minute

Depuis la démocratisation des sports d'hiver dans les années 1960-1970, le business de la montagne, qui représente un chiffre d'affaires de 7 milliards d'euros et emploie plus de 100.000 personnes, a considérablement évolué. Parmi les tendances lourdes, la hausse des réservations de dernière minute. Une pratique encouragée par la politique des promotions, par définition tardives, développées par les entreprises du tourisme mais également « poussée par le développement du Net », analyse Franck Silvent. Des comportements de consommateurs directement liés à la crise et à la baisse du pouvoir d'achat apparaissent. La durée moyenne des séjours diminue, tout comme les dépenses de restauration. Le panier moyen des vacanciers aux sports d'hiver est de 63 euros par jour, indique l'observatoire 2011 Domaines skiables de France.

Une tendance qui masque des différences notoires. « La bipolarisation du tourisme de sports d'hiver s'est nettement accentuée », concède Didier Arino, directeur du cabinet Protourisme. En clair, la fréquentation des stations par les catégories sociales supérieures ne fléchit nullement au fil des années, voire augmente légèrement. En revanche, les classes moyennes (« en deçà de 3.500 euros mensuels net par foyer », pour Didier Arino) qui fréquentaient les stations de moindre prestige, plus familiales et de moindre qualité, « ont nettement réduit leur durée de séjour et leurs dépenses d'hébergement ».

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/12/2011 à 12:39 :
Beaucoup de skieurs sont des étrangers...
a écrit le 15/12/2011 à 12:35 :
"Les Français" iront skier à Noël ... je ne suis donc plus français, moi qui fait partie de la minorité des 93% des ménages qui n'iront pas skier !
Réponse de le 15/12/2011 à 13:25 :
voila 10 ans que je ne peux plus me permettre d'aller au ski
Réponse de le 15/12/2011 à 14:38 :
Arrêter de fumer et vos abonnements téléphonie qui ne servent pas à grand chose et vous pourrez skier et respirer le grand air frais. De rien c'est gratuit.
a écrit le 15/12/2011 à 12:18 :
Hé oui et les autoroutes seront pleines à craquer de 4X4 et autres grosses berlines ... comme tous les week-end d'ailleurs et la SNCF fera du 95% de remplissage etc etc ..... Ce n'est pas la crise pour tout le monde.
Réponse de le 15/12/2011 à 13:39 :
les chomeurs aussi!!!!!merci la france
Réponse de le 15/12/2011 à 14:40 :
De rien p'tit gars.
a écrit le 15/12/2011 à 11:11 :
Les prix en station deviennent de plus en plus insupportable! J?exige une prime de Noël pour m'aider à boucler mes fins de mois à Courchevel le mois prochain. Il n'y a pas de raison que les fainéants, les incapables et autres assistés y ont droit et pas ceux qui font travailler l'économie local du terroirs Français.
a écrit le 15/12/2011 à 9:00 :
La crise est-elle une fiction dans l'esprit des français, ou une manipulation de masse de la part des médias ?
Réponse de le 15/12/2011 à 12:09 :
après le ski, de quoi vont ils se plaindre?
Réponse de le 15/12/2011 à 13:33 :
De la mauvaise neige et de la tva sociale...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :