L'hôtellerie française craint de boire la tasse cet été

 |   |  403  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Près de 75 % des hôteliers français constatent un net retard dans les réservations estivales. Pour une majorité d'entre eux, l'état du marché est préoccupant. En cause, la crise économique qui perturbe le budget des ménages pour les vacances.

Les vacances d'été ne vont pas remonter le moral des hôteliers français. Selon un sondage MKG Hospitality, près de 75 % des 370 établissements français interrogés font état d'un grand retard dans les réservations pour les grandes vacances. Pour les professionnels, la crise économique a eu un effet sensible sur le budget vacances des français. Inquiets, les vacanciers se décident de plus en plus tard sur leurs choix de destination. D'où une augmentation sensible des réservations de dernières minutes. Un comportement qui ne rassure pas les hôteliers. S'ajoute à cela la météo. Les français n'hésitent pas à changer leurs réservations pour profiter au mieux du beau temps. La perspective est donc alarmante pour le secteur comparée au bilan positif de 2011. La fréquentation hôtelière était dynamique. Elle enregistrait alors une progression de près de 4 %. La palme revenait aux touristes français, toujours plus nombreux avec une croissance de plus de 5 %.

Une clientèle étrangère frileuse

Reste la clientèle étrangère. En hausse de près de 3 % à l'été 2011, par rapport à 2010, elle risque de déserter la France cette année. Les hôteliers français vont pâtir de la volonté de cette clientèle de rester davantage dans leur pays. D'autres facteurs viennent assombrir le moral des professionnels. Le décès du prince héritier d'Arabie Saoudite, Nayef ben Abdel Aziz, a entrainé un deuil national. D'habitude friandes de destinations européennes, dont la France, les délégations venues du Moyen-Orient ont décidé de rester chez elles. Les professionnels pâtissent aussi des dates du Ramadan cette année, ce dernier commençant le 20 juillet. Du coup les clients du Moyen-Orient ont décidé d'avancer, voir d'annuler, leur séjour "traditionnel" sur la Côte-d'Azur et à Paris. L'hôtellerie très haut de gamme française accuse le coup.

Enfin, les hôteliers français subissent une forte concurrence dans le segment du tourisme balnéaire familial. De même qu'en 2011, la Turquie et la Croatie annoncent de belles perspectives estivales, au dépend de la France. Les politiques tarifaires agressives des pays du Maghreb portent leurs fruits. Les professionnels sont donc préoccupés par l'état du marché. Ils sont d'ailleurs 44 % à estimer que la crise y est pour quelque chose. Seuls les hôteliers parisiens restent plutôt confiants.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/07/2012 à 13:45 :
Souriez, soyez avenants les hôteliers et vous aurez des clients
a écrit le 13/07/2012 à 9:54 :
C'est vrai, l'hôtellerie indépendante française est en sursis même dans les régions les plus touristiques. Nous le constatons très nettement par exemple en Corse où la gestion des établissements n'a pas su globalement évoluer à son temps, d'autant plus que de nouvelles destinations se créent chaque année à des prix très compétitifs. Toutefois, il suffirait que ces hôtels en souffrance adoptent des stratégies marketing, de yield management en particulier pour s'assurer d'apporter la meilleure offre par rapport à la demande des clients et la concurrence. Ces hôtels s'en sortent très bien. Au contraire, ils affichent une croissance de leur chiffre d'affaires souvent à 2 chiffres! Tout l'enjeu est donc dans la capacité des hôtelier à changer leur façon de gérer leurs établissements, à aller à la rencontre des clients, à assurer une veille concurrentielle, à optimiser les outils de communication et de distribution électronique, bref à se moderniser.
a écrit le 07/07/2012 à 13:17 :
je viens de passer une semaine en espagne à Benidorm pour 330e dans un hotel 4 étoiles en demi pension avec piscine intérieure,extérieure ,animation y compris pour les enfants,avec un super buffet soir et matin,un personnel toujours souriant,allez trouver ce genre de prestations en France,tous ces hoteliers se plaignent,à ce tarif là vous ne passer qu'une seule journée dans ce pays,comment voulez vous que les citoyens que nous sommes puissent se payer des vacances vu les tarifs que ces derniers pratiques,sans compter que bien souvent nous sommes très mal reçus,si ces derniers ne veulent pas faire d'efforts, ils sont voués en partie à disparaitre surtout s'ils ne se remettent pas en question et changer de politique,à force de prendre les gens pour des imbéciles,il arrive un jour ou on en paie les pots cassés,y compris pour les commerçants,affaire à suivre!....
Réponse de le 07/07/2012 à 14:00 :
vous ne trouvez pas ça louche 330 euros la semaine? comment rémunere t il leurs collaborateurs, leurs fournisseurs, leur empreinte sociétale?
Réponse de le 24/07/2012 à 9:32 :
non ce n'est pas louche, grincheux n'est certainement pas le seul client.
Le personnel hotelier en France est payé au SMIC, ce n'est donc pas lui qui coute cher. Ce qui coute cher c'est l'immobilier, l'investissment en materiel (quand il ya!!!) la marge du commercant (faut bien payer le AUDI Q7) et les taxes diverses (faut bien financer la gestion desastreuse du pays et le train de vie de l'état))
a écrit le 05/07/2012 à 15:51 :
C'est la raison pour laquelle il faudrait dénoncer tous ces irresponsables payés à prix d'or pour conseiller chef d?État ou ministres de l'évidence que notre pays devait concentrer son économie sur les services, et le tourisme. Ces têtes soit disant pensantes ne sont porteuses que de leurs vanités. C'est tout juste si certains ne sont pas perçus comme des visionnaires
patentés par le divin.
a écrit le 05/07/2012 à 9:15 :
Notre pays est extraordinaire chaque fois que nous avons un pb la faute des autres. Pour ce qui du tourisme hôtellerie, restaurants boutiques et autres commençons pas apprendre à recevoir le client en dehors du tiroir caisse. Mais également la faute à l'Etat qui voulant se m^mer de tout parle beaucoup mais des ac tions plus que médiocres. Regardons égaleemnt nos autoroutes et plus particulièrement dans le sud peu ou pas d'information dans diverses langues, voir les couloirs de péage. Alors les pleurnichards qui font peu d'effort bougez votre "cul" et cessez de pleurer, un coup sur les charges un coup, gagnez d'ailleurs, sur la TVA etc etc et j'adore dans le sud après 21 heures plus ce café la machine est en panne en plus du mauvais service des menteurs, allez allons voir ailleurs où le client est aussi tondu mais avec respect.
Réponse de le 24/07/2012 à 9:39 :
ha ça.... c'est vrai qu'en France, les commerçant se plaignent sans arrêt mais quand il s'agit de proposer un service....
Commerces fermés à 19h00 pétantes, mais également de 12h00 à 14h00...... ca doit être rentable comme affaire! Mais bon, la plupart des commerçants sont comme ça en France.
Il ya longtemps que je ne fais plus de tourisme en France, ce n'est pas par radinerie, car j'ai un budget plutot conséquent pour partir et ne me prive de rien. c'est juste que je refuse de devoir payer pour rien, et sans sourire.
a écrit le 04/07/2012 à 20:06 :
Ils ont bien raison, moi c'est la première fois que je ne passerai pas mes trois semaines

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :