"The Interview" a déjà généré 18 millions de dollars de recettes

 |   |  337  mots
Le film est sorti le jour de Noël dans quelque 331 salles du réseau indépendant, moins de 10% du nombre d'écrans initialement prévus aux États-Unis et au Canada.
Le film est sorti le jour de Noël dans quelque 331 salles du réseau indépendant, moins de 10% du nombre d'écrans initialement prévus aux États-Unis et au Canada. (Crédits : © Tami Chappell / Reuters)
Le film "L'interview qui tue", dénoncé par la Corée du Nord et par les pirates qui revendiquent l'attaque informatique dont a été victime le studio Sony Pictures, a généré plus de 15 millions de dollars de recettes en ligne et 2,8 millions de plus dans les salles de cinéma où il est sorti le 25 décembre.

La volte-face de Sony Pictures s'avère payante. Le groupe a annoncé dimanche 28 décembre avoir engrangé 18 millions de dollars de recettes (14,7 millions d'euros) en moins de cinq jours de diffusion dans des salles de cinéma et sur le web.

La comédie, précise Sony, a été achetée ou louée en ligne plus de deux millions de fois lors des quatre premiers jours de son exploitation. Jamais un film produit par Sony n'avait connu un tel succès en téléchargement ou en vidéo à la demande.

Sorti dans 331 salles

La comédie qui relate les aventures de deux journalistes recrutés par la CIA pour assassiner le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a été mise en ligne mercredi 24 décembre sur YouTube, Google Play et d'autres plate-formes de VOD (vidéo à la demande). Apple a annoncé dimanche qu'il était désormais en accès via iTunes.

Le film, que les grandes chaînes d'exploitants ont refusé de diffuser, est également sorti le jour de Noël dans quelque 331 salles du réseau indépendant, moins de 10% du nombre d'écrans initialement prévus aux États-Unis et au Canada. Il a récolté à ce jour 2,8 millions de dollars de recettes en salles.

Une exploitation quasi normale

Au final, avec 17,8 millions de dollars tous supports confondus, la comédie n'est pas loin des recettes qu'une exploitation commerciale classique aurait pu rapporter - le site Boxoffice.com estime qu'en temps normal, le film aurait tourné autour des 20 millions de dollars de recettes sur les quatre premiers jours de son exploitation en salles.

"C'est un chiffre énorme", estime Jeff Bock, spécialiste du box-office chez Exhibitor Relations. "On est presque au niveau de ce que ce film aurait fait s'il était sorti normalement. Il a presque atteint les objectifs mais d'une manière totalement différente."

Une semaine plus tôt, Sony Pictures avait pourtant décidé d'en suspendre la diffusion à la suite de la plus grave cyberattaque jamais subie par une entreprise américaine.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :