Accor porte plainte contre Booking.com

 |   |  294  mots
Au total, sept pays de l'Union européenne ont ouvert des enquêtes sur les plates-formes de réservation hôtelière.
Au total, sept pays de l'Union européenne ont ouvert des enquêtes sur les plates-formes de réservation hôtelière. (Crédits : © Jacky Naegelen / Reuters)
Le géant hôtelier a saisi l'autorité de la concurrence contre le site de réservation hôtelière, dénonçant un abus de position dominante.

Accor passe à l'offensive contre Booking.com. Le géant hôtelier a déposé lundi une plainte contre le site de réservation hôtelière auprès de l'autorité de la concurrence.

Booking.com s'était s'engagé à la mi-décembre à supprimer une clause qu'il impose aux hôteliers. Il risquait de se faire condamner pour entrave à la concurrence dans plusieurs pays européens, dont la France. Accor, qui s'était auparavant associé à la plainte des syndicats hôteliers (Umih), n'a pas été convaincu par les tests effectués par Booking.com.  Il a donc décidé de saisir l'Autorité de la concurrence en son nom propre, a déclaré lundi 23 février une porte-parole du groupe hôtelier, confirmant une information du figaro.fr.

Les hôtels forcés à baisser le prix des chambres

Accor dénonce un abus de position dominante du site de réservation en ligne. Les "clauses de parité" figurant dans les contrats conclus entre Booking.com, filiale de l'américain Priceline Group , et les hôtels obligent ces derniers à proposer leurs chambres sur le site de réservation à un prix au moins aussi avantageux que celui proposé sur d'autres réseaux de distribution.

Un porte-parole de Booking.com n'a pas souhaité faire de commentaire sur la décision d'Accor, réaffirmant que le site attendait les conclusions de l'Autorité de la concurrence.

Sept pays de l'Union européenne ont ouvert des enquêtes

Au total, sept pays de l'Union européenne ont ouvert des enquêtes sur les plates-formes de réservation hôtelière. L'Allemagne, l'Autriche, l'Irlande et le Royaume-Uni notamment se penchent aussi sur les pratiques dans le secteur. La Commission européenne coordonne ces différentes enquêtes nationales sans mener sa propre enquête.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/02/2015 à 13:05 :
ni celle de Booking, si ?
a écrit le 24/02/2015 à 12:23 :
Sur Dubaï, si j'y vais avec Booking c'est le prix de booking, s'y j'y vais sans...c'est le prix fort! Pas de négociation. Il est rare d'avoir le patron à la réception.
Cherchez l"erreur. Je suis sortie de l'hotel, je suis allé dans un cyber café, je suis revenu avec le voucher imprimé...et miracle la chambre à 500 dollars c'est transformé en 250 dollars!!!
Et c'est comme çà dans beaucoup de pays...du monde!
Il n'y a pas que le groupe accord dans le monde...le consommateur a le choix.
Qu'un hotetlier ne fasse pas la distinction entre une chambre vendu quand même et une chambre vide de client, et au vu de la concurrence mondiale, cela me sidère....mais c'est leur problème!
Réponse de le 24/02/2015 à 16:52 :
grand voyageur, je vous confirme le contraire, dernier exemple ici à Gammarth (Tunisie), Booking n'est pas au meilleur prix loin de là. Je le confirme également pour ma prochaine résa à La Foux la semaine prochaine au ski.
Réponse de le 24/02/2015 à 17:39 :
Vous avez de la chance ! Dernièrement j'ai réservé une chambre dans un hôtel de luxe à Mexico via Booking.com pour une nuit; une fois sur place j'ai décidé de prolonger mon séjour en m'adressant directement à la réception, quel ne fut pas ma surprise, son prix était 17% moins chère que chez Booking et donc ma 1ere nuit; l'hôtel en question m'a justifié cette baisse de tarif car Booking prend une commission, (occurrence ici 17 %) comme quoi il est toujours préférable de réserver directement avec l'hôtel désiré !
Réponse de le 26/02/2015 à 13:04 :
Si vous prenez toujours le temps de comparer, c'est bien souvent dans l'autre senns .
Mais ils jouent à vous faire croire le contraire
a écrit le 24/02/2015 à 10:55 :
Quand on voit qu'un simple Ibis, situé dans une zone industrielle et commerciale coûte souvent 100€ la nuit (et 10€ le petit-déjeuner !), on se dit qu'Accor n'est pas à plaindre, et que tout ce qui peut contribuer à faire baisser les prix est bon à prendre...
Réponse de le 24/02/2015 à 11:52 :
Le sujet, c'est les clauses abusives de booking et consorts, qui interdisent aux hôteliers de proposer des tarifs sur leur propre site MOINS CHERS que sur Booking, c'est le fait que Booking annonce un hôtel complet, dès lors que lui même ne peut plus disposer de chambre, même si l'hôtel a toujours des chambres disponibles pour les clients en direct !! Cet abus de position dominante n'apporte rien en réalité au consommateur... il existe le site Fairbooking, qui lui n'impose pas de telles conditions... à connaitre et à faire connaitre !!!
Réponse de le 24/02/2015 à 20:48 :
quelle clauses abusives ? Si les hoteliers signent un contrat, c'est qu'ils l'ont lu et sont d'accord non ?
Réponse de le 26/02/2015 à 14:07 :
Ils l'ont lu , de la même façon que vous lisez votre contrat d'abonnemet téléphonique ou internet .,
Le problème c'est qu'au départ, Booking apportait des réservations supplémentaires.
Mais aujourd'hui , Booking s'est juste placé entre l'offre et la demande , et ce ,sur un volume trop important de réservations.
Ce volume est tel, que les hôteliers sont pris dans un engrenage.
Cela fait au moins 2-3 ans que Booking , maintenant qu'il sait que les hôteliers sont devenus dépendants, a changé son ton avec les hoteliers.
La pression sur le classements des hôtels sur une destination donnée est constante.
a écrit le 24/02/2015 à 9:58 :
Site de bookink clair , beaucoup de photos des parties communes, vrais prix, description détaillée des types de chambres avec photos et nombreux avis .
Site Accor : pas ou peu de photos (souvent sans rapport avec l'hôtel ) , description succincte des différents type de chambres , prix "à partir de " toujours très en dessous du vrai .. ect
Chercher l'erreur
Réponse de le 24/02/2015 à 11:54 :
L'erreur, c'est principalement que Booking puisse en toute impunité, interdire à Accor (comme aux autres hôteliers, d'ailleurs) de proposer de meilleurs tarifs en direct !!
Réponse de le 24/02/2015 à 13:13 :
L'erreur c'est aussi que Accor n'a aucune obligation de passer par Booking. Personne ne leur met un pistolet sur la tempe. Il y a d'autres sites que je sache y compris le leur. Je ne vois pas où est la position dominante de Booking. Si ils ne sont pas contents ils n'ont qu'à résilier le contrat avec Booking et obliger leurs clients à passer par leur site. Mais c'est vrai que c'est mieux de toujours se plaindre au lieu de s'améliorer. Avec nos politiques ils auraient tort de s'en priver.
Réponse de le 26/02/2015 à 14:11 :
Pour le descriptif, c'est vrai, c'est malheureux, mais il y a souvent plus d'informations sur booking que sur le site de l'hôtel / du groupe .

Par contre, pour les prix, on a connu une époque pas si lointaine, ou booking affichait des "économisez tant", ou barrait des prix , ... sauf que le prix barré ne correspondait pas au tarif du jour prévu , mais à celui d'une autre saison tarifaire .
Et en naviguant , d'abord sur booking, puis sur un autre site, vous verrez aussi des publicités booking avec des "a partir de " .
a écrit le 24/02/2015 à 8:59 :
Les gens z'ordinaires , comme moi , et vous ... ne sommes pas la propriété du Groupe Accor.
Réponse de le 26/02/2015 à 14:17 :
@cdf
Les hôteliers ont été les grands perdants de la TVA.
Ils ont acheté un fonds de commerce avec un taux à 5.5%, des tarifs HT qui allaient avec , et un bilan qui allait avec .
La TVA est passée à 10 . Cela est loin d'avoir été répercuté sur les prix .Les bilans sont moins bons, mais les emprunts sont les mêmes !
Entre temps, certaines aides à sur le personnel ( parce que l'hotellerie a bcp d'emplois quand même !) ont été supprimées, lors du passage du 19.6 à 5.5 pour la partie restauration / petit déjeuner, qui est ensuite aussi remontée à 10 %

Bref , les Hôtels ont perdu 5 points de Tva + une aide .
a écrit le 24/02/2015 à 8:10 :
Booking c'est nickel et surtout il y en a d'autres comme hotels .... , alors que le groupe Accord fasse aussi bien avec ses cadres informatiques surement hyper compétent et très bien payé. Décidément il y en a qui mettent du temps à comprendre qu'Internet ça sert à quelque chose !!!
Réponse de le 24/02/2015 à 9:04 :
Booking etc, ce sont de grosses commissions de l ordre de 15 à 20%.
Oui avec internet, certains se remplissent les poches sur votre dos...à chacun son point de vue...!
Réponse de le 24/02/2015 à 9:35 :
Naïf… au lieu de réserver sur booking, prenez votre téléphone et appelez les hôtels directement. Ils vous feront très souvent le même prix voire moins cher et l'hôtel et vous serez gagnants. Booking n'est pas le messie, loin de là !
Réponse de le 24/02/2015 à 9:44 :
Je suis bien placée pour le savoir : propriétaire d'une maison d'hôtes référencée sur Booking, je suis obligée de leur reverser 15% ! Du coup j'ai augmenté les tarifs en conséquence. Mais je préfèrerais avantager mes hôtes en leur faisant payer moins cher, et tout le monde serait content. Ma
Réponse de le 24/02/2015 à 9:51 :
Accord aurait tres bien pu il y a 5 ans developper l equivalent de booking, ils avaient l argent, les hotels ... mais non ils ont prefere faire autre chose et donc maintenant ils se plaignent que booking vient manger leur laine sur leur dos.... il fallait y penser avant ! C est bien beau de faire du lobbying avec nos politiciens (par ex pour avoir un taux de TVA reduit) mais apres il faut pas se plaindre si un nouveau venu vous marche sur les platebandes
PS: booking pressure en effet les hoteliers mais il faut reconnaire que leur site est super quand on veut trouver un hotel. bien meiux que la concurrence
Réponse de le 24/02/2015 à 11:15 :
Je ne comprend pas : personne ne vous oblige à utiliser Booking. Ne l'utilisez pas alors si vous ne voulez pas payer pour avoir de la pub. Vous voulez le beurre et l'argent du beurre ?
Réponse de le 24/02/2015 à 12:01 :
C'est ce qui s'appelle de l'abus de position dominante ! Si des enquêtes sont menées dans plusieurs pays, c'est bien qu'il y a un problème, non ?
... et si Accor se mettait d'accord avec Hilton, Intercontinental, Marriott et autres Best Western pour boycotter booking et compagnie, je suis certain que Booking les attaquerait pour entente illégale !!! Comment les hôteliers peuvent-ils agir autrement ??!
Réponse de le 24/02/2015 à 18:16 :
En quoi c'est un abus de position dominante ? Y a plusieurs sites pour réserver des chambres non ? Et personne n'oblige accor à signer avec booking ? Et puis une enquete ou une plainte, ça ne veut rien dire, ça ne veut pas dire que booking est coupable. Faudrait nous expliquer en quoi vous pouvez pas agir autrement.
Réponse de le 25/02/2015 à 14:57 :
Il me font sourire (jaune) ceux qui croient encore qu'internet est LA solution et que moins cher = mieux... mieux pour leur porte monnaie c'est tout ! A force de vouloir toujours payer tout moins cher, plus rien n'a de valeur...
Dans l'hôtellerie, si les "gros" comme Accor peuvent se battre malheureusement les plus petits sont souvent contraints d'accepter des clauses de contrat abusives pour ne pas disparaître. Comment des hôtels familiaux, des chambres d'hôtes... peuvent ils lutter contre la force de frappe de communication de Booking ? Quand on connaît le prix des référencement sur les moteurs de recherche...
Personnellement je boycotte ces acteurs dominants qui ne cherchent qu'à dominer encore plus en nous servant leur soupe indigeste du "meilleurprix+avis consommateurs" : une grande fumisterie !
Réponse de le 26/02/2015 à 14:24 :
@questions :
Y a plusieurs sites oui .
Euh oui et NON, enfin plutôt non .
Y a deux , trois quatre sites .
-Booking appartient à Priceline qui détient aussi Agoda et le comparateur Kayak . ( ou si priceline ne détient c'est tout comme : société mère ou fille ou belle fille :-) )
Booking a tout plein d'affiliés tels que e dreams, et fait remonter ses prix sur les comparateurs : Kayak, trivago, tripadvisor, hotel finder, liligo ect .
A un moment, Booking essayait même de contracter avec les Offices de tourisme !
-Expedia détient Expedia, Venere, hotels.com, trivago . Et Expedia est en train d'acheter Orbitz = e bookers .

-Tripadvisor qui était dans la case comparateur mais se met , en plus de comparer à faire de la réservation commissionnée.

-Google Hotel Finder = comparateur, mais qui sait ce qu'il fera demain .

et bientôt Amazon .

Quannd j'entends les pubs pour les comparateurs qui disent comparer des centaines de sites, je ris !
Vaut mieux rire que pleurer, quand on constate à quel point le consommateur est manipulé.
Sérieusement, c'est affligeant .
Réponse de le 26/02/2015 à 17:21 :
Booking fait mourrir les petits hotels, ne resteront que les grosses structures impersonnelles aseptisées. Si l'on veut être vu sur internet il faut être sur booking, donc reverser 17 % minimum. Moi je pratique le fairbooking et je l'explique aux clients dès que j'en ai l'occasion. La plupart des clients ne savent pas tout ça.
Booking c'était bien il y a quelques années, c'était un complément.
Réponse de le 27/02/2015 à 8:46 :
85% de quelque chose ou 100% de rien du tout...
Toujours la même rengaine. Qu'attendez-vous pour quitter Booking? Continuez d'augmenter les prix, cela fera du ménage...
Réponse de le 01/03/2015 à 14:37 :
moi j'utilise ce site pour trouver des hotels dans la campagne grecque.

il est le seul à me proposer des hotels dans ces régions ou il n'y a pas de chaines

ce sont des chambres à 30, 50 euros et on trouve des endroits charmant

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :