Emirates : chute sensible des profits au premier semestre

La plus importante compagnie aérienne du monde arabe voit son bénéfice net chuter de 88% sur le premier semestre

Emirates, la plus importante compagnie aérienne du monde arabe, a annoncé lundi que son bénéfice net avait chuté de 88% sur le premier semestre de son exercice 2008-2009, en raison essentiellement de l'envolée du prix du carburant sur la période.


Le transporteur, détenu par l'émirat de Dubai, a fait état d'un résultat net de 284 millions de dirhams (60 millions d'euros) sur les six mois à fin septembre, contre 2,36 milliards de dirhmans il y a un an.


Sur le premier semestre de l'exercice 2008-2009, le prix moyen du pétrole s'est établi à 122 dollars le baril, contre 67 dollars le baril il y a un an, a ajouté Emirates, qui a souligné que le poste carburant était de 1,7 milliard de dirhams supérieur au budget prévu. Les cours du brut ont atteint un record de plus de 147 dollars le barils le 11 juillet avant de retomber lourdement pour évoluer vers 10h50 GMT autour de 64 dollars le baril.

"Le premier semestre de l'année a été très dur pour l'industrie aéronautique, le prix record du kérosène contraignant de nombreux transporteurs à cesser leur activité et à des mesures de consolidation", a souligné le président d'Emirates, cheikh Ahmed ben Saïd al-Maktoum, cité dans le communiqué.

La compagnie a indiqué que les dépenses en kérosène avaient dépassé le budget alloué, fixé à 469 millions de dollars. La flotte d'Emirates se compose de 121 avions, dont deux A380. La compagnie dessert une centaine de destinations à travers le monde. Avec 58 commandes fermes (un contrat estimé à plus de 18 milliards de dollars au tarif catalogue) sur 198 au total, Emirates est le plus gros client de l'avion géant européen.
 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.