Vers une réduction des investissements pour la compagnie japonaise ANA

La deuxième compagnie aérienne japonaise envisage de réduire de 20% ses investissements en raison de la mauvaise conjoncture économique. Son président a également fait part de son irritation face au nouveau retard du B787 Dreamliner annoncé par Boeing.

1 mn

All Nippon Airways (ANA), la deuxième compagnie aérienne japonaise, pourrait réduire de 20% son enveloppe destinée à ses investissements d'ici 2012, selon les déclarations de son président, Mineo Yamamoto, à la presse économique nipponne.

Actuellement de 924 milliards de yens (7,7 milliards d'euros), le budget destiné aux investissements pourrait donc subir une coupe de 100 à 200 milliards de yens, en raison de la mauvaise conjoncture économique. ANA va retarder ou annuler les travaux d'amélioration de ses infrastructures aéroportuaires et abandonner ses liaisons non rentables.

Certes, le groupe a réalisé un bénéfice net record l'an passé (65 milliards de yens), en raison de la vente de ses hôtels au Japon, mais il n'en ressent pas moins les effets du resserrement du crédit et de la crise économique.

Lors de son intervention face à la presse nipponne, Mineo Yamamoto a également fait part de son irritation après l'annonce jeudi d'un nouveau retard dans le programme B787 Dreamliner de Boeing. Le président de la compagnie aérienne ne pourra en théorie recevoir ses premiers appareils qu'au début de l'année 2010, alors qu'ils auraient dû commencer à intégrer sa flotte en mai 2008.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.