AerLingus cherche un chevalier blanc, Air France-KLM envisagé

La compagnie aérienne irlandaise cherche un investisseur pour éviter la prise de contrôle hostile de sa compatriote Ryanair. Dans une interview au "Irish Times", son président a évoqué la piste d'une entrée d'Air France-KLM au capital.

1 mn

AerLingus compte bien résister une nouvelle fois à l'offre de rachat hostile de Ryanair. Colm Barrington, le président de la compagnie aérienne a confirmé au quotidien 'Irish Times" sa volonté de se débarrasser de la menace que représente la première compagnie low-cost européenne.

Le groupe cherche un investisseur pour empêcher Ryanair, qui détient déjà 29,8% de son capital, d'en prendre le contrôle. "S'ils ne parviennent pas à nous racheter cette fois encore, a précisé Colm Barrington, ils ne chercheront plus à le faire, car je ne vais pas rester dans mes fonctions de président trois ans avec cette épée de Damoclès au-dessus de la tête".

AerLingus entend donc trouver un nouveau partenaire, mais il a conscience que sa situation économique délicate le dessert. Le président du groupe a confirmé ne pas voir de "partenaire parfait" dans le paysage actuel du transport aérien, mais il a évoqué la piste d'Air France-KLM, qui est considéré par beaucoup d'analystes comme un potentiel acheteur.

"Du point de vue du consommateur et du pays, Air France-KLM serait une meilleure option que Ryanair', a précisé Colm Barrington au quotidien irlandais, "mais je n'ai pas reçu de coup de fil encore", a-t-il précisé. Air France-KLM qui est actuellement en discussion autour d'un projet de partenariat avec Alitalia, ne se serait donc pas encore manifesté.

Pour éviter de devoir céder à l'offre de rachat de 748 millions d'euros de Ryanair, un prix "ridiculement bas", selon Colm Barrington, AerLingus envisage également de procéder à une augmentation de capital pour diluer la part de la compagnie low-cost.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.