L'Etat dit oui à une hausse de la redevance aéroportuaire proposée par ADP

 |   |  331  mots
L'état français a donné son feu vert à la hausse moyenne des redevances aéroportuaires de 5,5% en 2009 proposée par Aéroports de Paris (ADP ), qui entrera en vigueur le 1er avril.

L'Etat français a donné son feu vert à la hausse moyenne des redevances aéroportuaires de 5,5% en 2009 proposée par Aéroports de Paris (ADP ), qui entrera en vigueur le 1er avril, selon un communiqué du gestionnaire des aéroports parisiens. Cette proposition avait été majoritairement refusée par les transporteurs aériens, sauf Air France qui s'est abstenu, lors de la commission économique consultative (représentants des compagnies, de l'Etat, de la Direction générale de l'Aviation civile et d' adp ) qui s'était réunie le 6 janvier.


Les redevances servent à financer les infrastructures aéroportuaires. Leur hausse, chaque année, est encadrée par le Contrat de régulation économique (CRE), signé entre l'Etat français - actionnaire principal d' ADP  - et ADP, qui gère les aéroports de Roissy-Charles de Gaulle, Orly et Le Bourget. Ce contrat autorise l'exploitant à augmenter ses redevances, selon l'inflation, le trafic aérien et ses résultats en matière de qualité de service. Les redevances avaient progressé de 3,8% en 2008, après 4,25% en 2007.


ADP a rappelé dans un communiqué son engagement de réaliser entre 2006 et 2010 un plan d'investissement de 2,5 milliards d'euros, en contrepartie des hausses tarifaires autorisées par l'Etat. Ce plan vise notamment à augmenter la capacité d'accueil de ses infrastructures de 19,4 millions de passagers et "à améliorer la qualité de service offerte aux compagnies aériennes et aux passagers". En cas de désaccord avec la décision de l'Etat, les associations de transporteurs ont la possibilité de déposer un recours auprès du Conseil d'Etat, comme elles l'ont fait en 2006, 2007 et 2008. Les compagnies aériennes sont actuellement malmenées par le ralentissement économique, qui a freiné le trafic aérien, mais cette mauvaise passe a été atténuée par la chute brutale des prix du pétrole. Le trafic aérien mondial de passagers a continué à reculer en janvier (-5,6%) par rapport au même mois de 2008, selon l'Association internationale du transport aérien (IATA).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
ce n'est plus une redevance , c'est une rente viagere ,et qu'offre ADP en echange ,les taxes les plus chères du monde, les aeroports les plus sales du monde , les files d'attente sureté les plus longues et inorganisées du monde , une magnifique vitrine d'accueil du produit France pour touristes étrangers .
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
c'est un véritable scandale. Cela fait des années qu'ADP se sucre sur le dos des passagers et des compagnies aériennes pour un rendu catastrophique et des services très chers au final. Un parfait exemple de management à la française. Le pire reste sans doute la passivité et l'absence de réaction des passagers porte-monnaie devant ce que d'autres appelleraient une escroquerie publique.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :