Air France-KLM chute après son avertissement sur résultats

 |   |  436  mots
La compagnie aérienne franco-néerlandaise s'attend désormais à enregistrer une perte d'exploitation pour son exercice 2008-2009 de 200 millions d'euros, alors qu'elle tablait il y a encore un mois sur un résultat d'exploitation positif. Ce vendredi, le titre décroche de près de 8%.

La crise touche de plein fouet le secteur aérien et n'épargne pas Air France-KLM. Jeudi soir après la clôture de la Bourse, la compagnie aérienne franco-néerlandaise a annoncé s'attendre à un résultat d'exploitation négatif en 2008-2009 de 200 millions d'euros contre 1,4 milliard d'euros l'exercice précédent. Or, lors de la publication de ses résultats du troisième trimestre le 13 février dernier, le groupe espérait encore dégager un bénéfice d'exploitation pour son exercice annuel clos fin mars.

Ce vendredi, le marché a très mal accueilli cette annonce. Le titre Air France-KLM plonge de 7,78% à 6,58 euros à la clôture de la Bourse de Paris, signant la plus forte baisse du marché. Déjà jeudi, la perspective d'un "profit warning" avait fait baisser l'action de plus de 1%.

Dans un communiqué, le groupe, qui tenait jeudi un conseil d'administration, explique que l'activité ne cesse de baisser avec une chute du trafic aussi bien passager que du frêt (voir les chiffres de l'Iata pour le mois de février). Selon des informations de La Tribune à lire ce vendredi, les pertes annuelles de l'activité cargo s'élèveraient ainsi à environ 300 millions d'euros.

Selon Air France-KLM, "les premières semaines de mars, mois traditionnellement plus dynamique, confirment une nouvelle dégradation. La baisse de l'activité s'accompagne d'une détérioration significative des recettes unitaires, tant dans le transport de passagers que dans le cargo, du fait notamment du recul des voyages d'affaires et de la chute du commerce international. En outre, le groupe ne bénéficie pas pleinement de la diminution récente du prix du carburant en raison du poids des couvertures pétrolières".

Par ailleurs, Air France-KLM souligne que "face aux développements récents de la conjoncture, nous avons encore réduit nos capacités tant dans le
secteur passagers (-3,4%) que dans le cargo (-13%)". En conséquence, le groupe anticipe une baisse du chiffre d'affaires de l'ordre de 6% (à change et périmètres constants) pour son exercice 2009-2010 "dont l'ampleur finale dépendra de l'évolution de la crise économique".

Dans le communiqué, le directeur général, Pierre-Henri Gourgeon, reconnaît ainsi que "l'exercice 2009-2010 va s'ouvrir dans un contexte de crise sans précédent avec une absence de visibilité sur l'évolution de la conjoncture économique et sur la volatilité de paramètres tels que les devises et le prix du carburant". De fait, selon La Tribune, le transporteur s'attendrait à une nouvelle perte d'exploitation au cours du prochain exercice, plus ou moins équivalente aux 200 millions d'euros attendus pour 2008-2009.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
quand la compagnie proposera à nouveau 100% des miles même sur les petits tarifs comme United Airlines, les clients reviendront sûrement. Je suis membre Flying Blue mais aussi Mileage Plus. Y a pas photo. AF-KLM ne propose que 100% des miles sur les prix les plus élévés alors que United propose 100% sur TOUS ses prix. Je suis membre United Mileage Plus et j'ai accumulé en 3 ans, presque 160,000 miles...avec AF-KLM il me faudrait 10 ans minimum.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Voila ce qui arrive lorsqu'une compagnie aérienne veut jouer au trader sur le pétrole...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Qui est à sa tête ? Le p'tit gars qui était avant à la SNCF et qui n'a jamais gagné un radis !!! Il n'y a pas de fumée sans feu !!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Et united licencie ses salariés sans arrêt dès qu'elle a des difficultés... Franchement la rédaction de la tribune
devrait quand même arrêter de publier des commentaires si c...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il y a une chose qui énerve les passagers d'Air France, et qui parfois me fait renoncer à prendre cette compagnie comme d'autres de PED (ATN, alitalia, par exemple zt jadis Air Afrique). C'est de constater qu'alors que vous payez le plein tarif, des GP, ayant payé 10% (et n'ayant même pas payé le sup classe affaire) sont systématiquement surclassés. Vous finalement vous payez pour que la famille du personnel voyage quasi gratuitement. Sur de longues distances c'est souvent à vous écoeurer. Bien sûr là n'est pas l'origine de la crise. Mais sans doute, pur cette compagnie à laquelle on est attaché, que l'on a déja renfloué il y a 15 ans avec nos impôts une sorte de lassitude pour tant de morgue et de dédain de sa clientèle. A quand des choses plus cleans comme nous avons sur quelques compagnies asiatiques
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il y a beaucoup de compagnies dont le personnel bénéficie d'un surclassemnt automatique et gratuit. Ca fait partie du contrat de travail et personne ne râle. Ce n'est qu'en france oú les gens râlent sans arrêt. Mais vous ne parlez jamais de vos avantages( voiture, téléphone, Miles pour les billets payés par votre entreprise) .

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :