Air France prévoit la suppression de 3.000 postes d'ici 2011

 |  | 164 mots
Lecture 1 min.
La compagnie aérienne poursuit sa politique d'allègement de sa masse salariale, selon des informations de "La Tribune". Elle pourrait supprimer de 2.500 à 3.000 postes d'ici 2011, mais a priori sans licenciement sec.

Selon des informations parues dans "La Tribune" ce mercredi et confirmées par Air France, la compagnie aérienne veut poursuivre sa politique d'allègement de sa masse salariale sans licencier. Le groupe prévoit de supprimer 2.500 à 3.000 emplois au cours des exercices 2009/2010 et 2010/2011, après avoir diminué ses effectifs de 2.400 postes en 2008/2009.

Cependant, aucun licenciement sec ne serait envisagé. La compagnie souhaiterait supprimer 5% de ses emplois en ne remplaçant pas les départs naturels (retraire, fin de CDD, etc...). Une attitude jugée "intelligente", selon un syndicaliste du groupe.

Chez Air France KLM, on fait valoir que ces réductions d'effectifs ont pour but de s'adapter à la baisse de 4% des capacités du groupe ainsi qu'à la chute du trafic. Les embauches ont également été gelées et des mesures de rachat de trimestres manquants aux personnes proches de la retraite mises en place.

A la Bourse de Paris, les marchés ne saluent pas la nouvelle. Le titre perd 2,42% à 8,82 euros vers 10h30.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Vous êtes nettement moins sévère avec Air France qu'avec Total.
Pourquoi ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :