Air France-KLM en finale pour la privatisation de la tchèque CSA, les marchés apprécient

 |   |  407  mots
Prague a annoncé lundi que les candidatures du groupe franco-néerlandais Air France-KLM et du tchèque Unimex Group/Travel Service ont été retenues pour participer au second tour de la privatisation de 91,51% des parts de la compagnie aérienne tchèque CSA. Le titre est plébiscité à la Bourse de Paris.

Air France-KLM fait partie des deux dernières entreprises en lice pour reprendre la compagnie tchèque CSA (Czech Airlines), bientôt privatisée par l'Etat. Le ministre tchèque des finances, Miroslav Kalousek, a annoncé lundi que la compagnie franco-néerlandaise avait été retenue, tout comme le tchèque Unimex group/Travel. Son cabinet a éliminé de la course la compagnie aérienne russe Aeroflot, et le groupe d'investissement tchèque Odien Group détenue par le premier voyagiste local Cedok.

Le choix a été fait "après examen de tous les critères, y compris les critères sécuritaires", a affirmé Miroslav Kalousek devant la presse, sans vouloir fournir davantage de précisions. Prague s'était dite prête à exclure au premier tour tout prétendant contrôlé par un Etat dont la politique représenterait "un risque pour la sécurité de la République tchèque".

"D'ici deux mois, nous attendons les offres des deux prétendants retenus", a déclaré le ministre en précisant que le prix serait l'unique critère du second tour. La décision finale doit être prise avant le 30 septembre. Selon les experts locaux, Air France-KLM fait désormais figure de favori face au groupe d'investissement Unimex associé à Travel Service, la première compagnie charter locale.

Prague espère obtenir de 3,5 et 5 milliards de couronnes (131 à 187 millions d'euros) de cette privatisation, qui doit être suivie par celle de l'aéroport international Prague-Ruzyne. Mais selon l'analyste du groupe financier Cyrrus, Jan Prochazka, un prix proche de 5 milliards de couronnes "relève désormais de l'utopie", après l'élimination d'Aeroflot, car sa présence représentait une véritable concurrence pour Air France.

Développement en Europe de l'Est

"Air France-KLM se félicite de participer à la deuxième étape de la procédure de privatisation de Czech Airlines" et "entend poursuivre sa collaboration avec les autorités tchèques concernées", déclare le groupe franco-néerlandais, dans un communiqué.

Après s'être fait souffler Austrian Airlines par sa rivale allemande Lufthansa, le franco-néerlandais tente à nouveau d'étendre sa toile en Europe de l'Est, son point faible, et considère que le réseau de CSA "présente une bonne complémentarité avec celui d'Air France-KLM".

A la Bourse de Paris, cette annonce est considérée comme une bonne nouvelle. Le titre d'Air France-KLM a progressé de 1,94% à 8,82 euros, dans un marché plutôt atone.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
On croit rêver !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Un rachat de MH je suis à 100% ok...

Marre de voir des cies de merde dans skyteam..

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :