SNCF aurait une piste pour sauver le fret

 |   |  186  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
L'hypothèse envisagée par la SNCF pour restructurer le fret ferroviaire serait, d'après le JDD, de diviser l'activité en quatre branches autonomes.

Reçu bientôt à l'Elysée pour finaliser le plan de sauvetage du fret ferroviaire, Guillaume Pepy, le président de la SNCF pourrait proposer des transferts d'activité vers une filiale privée, rapporte le JDD.

D'après nos confrères, la restructuration de cette branche dont la perte nette atteint 600 millions d'euros cette année, consisterait à diviser l'activité en quatre branches autonomes spécialisées par métiers : conteneurs, agriculture et carrières, automobile et chimie, acier. Citant des sources concordantes, le journal écrit que "la futire division conteneurs, baptisée Combi Express, sera transformée en juin 2010 en filiale de droit privé". "Avec réduction des avantages sociaux à la clé", lit-on ensuite.

Ce n'est pas tout. Le plan prévoit notamment une réduction d'environ 60% de l'activité de "wagon isolé" (trains acheminant les marchandises de plusieurs clients) sans préciser le nombre de suppression de postes que ce projet implique.

Quant à l'investissement nécessaire à la mise en place de ce plan, le JDD qui cite une source proche du dossier, parle de "plusieurs milliards d'euros." Les syndicats appellent à la grève à partir du 22 septembre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/09/2013 à 11:08 :
Je crois que l'on va bientôt reparler de NEXUS.....
nexus-asso.fr
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Hum, couper en quatre ne va-t-il pas augmenter encore les couts fixes ? Tout est bon pour privatiser semblet-t-il ...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
SNCF aurait une piste....!! d'aterrissage? c'est un scoop, on savait qu'Air France s'interessait aux rails, maintenant c'est la SNCF qui s'intéresse a ROISSY.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Est-ce enfin la fin de la SNCF et la naissance d'une société de transports?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
pour remettre sur RAIL ces branches : se contenter de les intégrer dans la societe GEODIS, le plus grand transporteur ROUTIER français .. filiale de la SNCF. enfin rétablir la vérité sur la très mauvaise volonté de cette entreprise ferroviaire vis à vis du ferroutage du moins.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Pour remettre la SNCF sur les rails, mettons-la sur la route; les camionneurs sont moins gourmands que les cheminots...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
COMMENCEZ PAR LICENCIER TOUS LES BRAS-CASSES ET LES TIRES-AU-FLANCS QUI PARALYSENT CETTE AFFAIRE...
EN FAIT PRIVATISEZ-LA ET CA MARCHERA !!!
(pourquoi des boites privées de transport routier font des bénéfices alors que le ferroviaire fait des pertes alors que le coût d'utilisation d'un camion est bien supérieure au coût d'un seul wagon )
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Le transport ferroviaire est compétitif (en termes de prix et de service) par rapport à la route que sur des axes reliant des pôles économiques importants, permettant d'avoir un bon coefficient de remplissage dans les deux sens.
Le wagon isolé est un non sens économique : pourquoi faire une livraison terminale avec un diesel qui coûte 10 fois ce que coûte un tracteur routier, pour transporter la charge de deux remorques, au maximum.
La solution d'avenir, pour le rail, c'est, si l'on excepte les gros clients traditionnels du rail, de capter une partie de la clientèle utilisant le transport routier en mettant remorques, conteneurs et caisses mobiles sur le train sur des trajets supérieurs à 400 kilomètres...et de faire les approches et livraisons par la route. L'avenir du rail est dans l'intermodalité et nombre de mentalités devront s'adapter aux besoins du marché, que le développement durable va booster.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Régénérer le FRET en supprimant les trains peu rentables et privatiser la filiale qui marche : le transport de conteners, c'est ca leur piste ? Tout simplement honteux, j'espère que la grève du 22septembre sera bien suivie !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Mais je ne comprend pas : une piste pour sauver le fret , c'est remettre des milliards? et ils sont déjà en grève? alors pas de piste....!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La fin de la SNCF sonnerait la fin d'un transport ferroviaire de qualité.
N'oublions pas que la SNCF est née... de la carence de compagnies privées qui, après avoir engrangé des bénéfices et refusé d'investir dans l'entretien du réseau se sont retrouvées face à un délabrement tel que c'était la faillite ou la nationalisation.
Privatiser la SNCF aujourd'hui nous ramènerait dans 5 ans à la situation de 1938.
Sans compter, bien entendu, les victimes liées au manque d'entretien du matériel.
Notons toutefois que la SNCF actuelle s'est déjà engagée dans un tel processus et l'on voit les résultats.
Lamentable!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
la SNCF a tout fait pour casser le fret depuis des années,qu'elle cesse de prendre les gens pour des idiots,il n'y a qu'à voir la "toile" il y a 25 ans et celle de nos jours !Pour les voyageurs patience...Seuls comptent les tgv !Qui a dit "Service Public" ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Pauvre fret,toujours pareil la faute aux autres mais à qui?
Que penser du coût extravagant des sillons, à qui appartient le réseau (RFF) à l'état alors qu'il arrête de plomber les comptes du fret
Le problème du fret c'est le manque de réactivité,la partie ressource agent de conduite,le personnel en roulement avec des journées de travail rigides,l'heure c'est l'heure ils sont intouchables en quelque sorte ils ont le monopole. Les roulements engins moteurs, succession de trains tout est programmé. Imaginons,un grain de sable dans ce système totalement articulé et organisé et c'est la débandade
Je crois en une société mixte ou l'état doit gardé le monopole et surtout par voie de fait revoir sa production d'un autre siècle!
Gare à la reprise le train doit exister au profit de la route!!!.(l'entretien de l'infrastructure le transporteur se gave sur le dos de l'état et des collectivités)
La sécurité des personnes à un côut,la pollution aussi, il faut le prendre en compte pour l'avenir de nos enfants
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
je sais pas ce qu'on certaine personne mais apparement quand une entreprise comme la SNCF parle d'elle , ces mêmes personne la jalouse , l'envie ,mais pourquoi?peut etre n'ont ils pas réussi les test d'embauche...? En tous cas si vous voulez soutenir une autre entreprise que française,demenager aller vous en,la france n'a pas besoin de vous , debarasser miserable!!! (allez donc en chine ,ils cherchent des robot la bas)
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Cette restructuration arrive au moment deux tranches d'âge des salariés sont sur le point de quitter le monde du travail
les futurs retraités et les personnes pouvant bénéficier d'une retraite anticipé.
Le sauvetage du Fret viendra par une baisse du prix non pas du coût, car ce dernier demande des sacrifices au personnel.
Le prix attire les clients et l'investissment.Ensuite on restructure.SNCF possède un réseau dont le potentiel est peu utilisé.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Certaines Zones industrielles abandonnée d'activité sont une desserte pour le Fret.Ces zones peuvent être réhabilités en "Logements-Ateliers" avec des services comme la santé l'alimentation..Le rail combinera donc voyageur et Fret afin de subvenir au besoin de ses nouvelles villes de taille moyenne.l'activité des ateliers peuvent venir de l'automobile, de l'agriculture...des métiers proches des activités du Fret de la SNCF.Ce projet concerne la SNCF EDF, ministère du logement, ministère de l'industrie..toutes les entités qui concernent à l'épanouissement d'une vie économique et sociale.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Une société dont les employés se raccrochent a des largesses salariales et ne veulent pas lacher de lest face a une conccurence de plus en plus féroce ne peut que se casser la gueule. Avec une grève a chaque annonce du moindre changement, sans compter celles "pour faire pression sur les négociations" on comprends aisément pourquoi les industriels font appel a la route. Le service est devenu d'une fiabilité completement aléatoire. Lamentable!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
prime pour tous les cadres ? plus que triplé en trois ans (1530 ? en moyenne par cadre et maitrise)
ll execution ? 75 ? par personne en moyenne sous reserve de bonne note de gueule



d ou vient le deficit ? ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Et comme toujours les " biens pensant" se félicitent de la restructuration privatisation du fret SNCF et de la garantie de précarité que cela apportera à leurs enfants.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :