Dérives des aiguilleurs du ciel : le gouvernement réclame une enquête

 |   |  174  mots
La révélation ce mercredi par Le Figaro des pratiques dangereuses des aiguilleurs du ciel provoque la réaction du secrétaire d'Etat Dominique Bussereau.

Notre confrère Le Figaro révèle ce mercredi des pratiques dangereuses pour la sécurite aérienne des aiguilleurs du ciel : mi-temps illégaux, sous-effectif dans la tour de contrôle, propos désagréables à l'encontre des pilotes...

De quoi alimenter les critiques à l'egard d'une profession fortement syndiquées et dont les grèves bloquent de temps en temps le transport aérien dans le ciel francais.

Le gouvernement n'a pas attendu pour réagir. Dans un communiqué, il indique que "suite à l?article du Figaro de ce jour sur la sécurité aérienne et le travail des contrôleurs aériens, Dominique Bussereau, secrétaire d?Etat chargé des transports, rappelle que la sécurité aérienne est une priorité absolue pour le transport aérien. Le secrétaire d?Etat chargé des transports demande en conséquence au directeur général de l?aviation civile, Patrick Gandil, de lui faire parvenir dans les 24 heures des éléments d?analyse et d?information sur les évènements rapportés."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/10/2009 à 13:03 :
Comme d'hab, une petite poignée de "coince la bulle", super gracement payes (+ la longue liste de leurs avantages, dont notamment la garantie de l'emploi, avantage scandaleux qui montre bien qu'il y a 2 catégories de français: les fonctionnaires et les autres) va faire chier le reste de la France et eventuellement quelques touristes qui choisiront une autre destination la prochaine fois.
S'il ne sont pas content de leur sort, qu'ils aillent faire un petit sejour dans le privé et ils seront ravis de retrouver leur job.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Personne n'était au courant !
Il faut que ce soit un journal qui le mette sur la place publique ..
Mais non, tout le monde le savait, pour protéger leur petit statut social sinon ils auraient fait greve.

a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
il faudrait ressusciter Ronald Reagan, il avait en son temps fait comprendre aux contrôleurs aériens, fonctionnaires fédéraux, ce qu'i l en coûtait de mettre en péril le service public.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Avant d'écrire n'importe quoi ou d'avaler des couleuvres il serait peut-etre bon de consulter des professionnels au lieu de boire des inepties... certaines methodes de travail ont des explications organisationnelles et ne mettent en aucun cas en danger le trafic aérien.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Parce que maintenant Ronald Reagan devient un apôtre du service public !! J'ai dû mal comprendre. N'est-ce pas justement Ronald Reagan qui avait dérégulé le trafic aérien ??
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Si c'est vrai, licenciement pour faute lourde.... c'est un minimum
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je suis étonné de ne pas avoir vu mon article publié...
Pour répondre à "El Alamein"... Renseignez vous sur ce qui s'était produit quand lors d'une grève des contrpoleurs aériens civils, les autorités les avaient remplacés temporairement par des militaires... Un crash ! et oui... à vos recherches et après on en parle...
Sans rancune...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Effectivement voila un article du Figaro extrêmement bien argumenté les sources sont sures( "un cadre d'air france" , "un pilote", un dirigeant parlant "sous le sceau de l'anonymat" et le pire : "un spécialiste" qui intervient à plusieurs reprises :il critique la féminisation de la profession et la méthode d'attribution des postes dans la fonction publique !!!).
Un traitement objectif (décryptage du travail des contrôleurs par "un pilote" et pas celui du travail du pilote par un contrôleur par exemple, analyse de comptoir d'incidents qui ont été traités par le bureau enquête analyse ...) .
Les chiffres avancés ne sont pas farfelus:
" 80 cest le nombre de candidats admis chaque année à l'ENAC".
alors que sur le site de la DGAC on trouve:
"2005 : 155 ; 2006 : 120 ..."

Bref du très grand travail de journalisme ! Bravo.


a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
une taupe a vendu la mèche à la presse !
en soi, il vaut mieux ainsi, qu'un accident d'avion au décollage ou à l'attérissage avec des morts, qui révélerait après enquête, l'irresponsabilité de cette profession !
reste, maintenant à rassurer tous ceux qui prennent l'avion, en mettant sur la place publique la vérité
sur les conditions reelles de travail de ces personnes
-très bien rémunérées selon sources concordantes-
et qui détiennent notre sort entre leurs mains.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Bien que cela ne change rien sur le fond (fonctionnaires rentiers accrochés à leur statut, public à leur service), il est bon de signaler que les aiguilleurs du ciel Français n'ont pas fait grève depuis des décennies et qu'ils subissent les mouvements sociaux d'autres catégories protégées dans les aéroports.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ah oui quand même !!!! OUF ! Heureusement que le saint "Figaro" notre sauveur à tous est là pour ouvrir les yeux du gouvernement ! Non mais on croit rêver: on vit tous dans le joyeux pays de candy ! Je rappelle tout de même au passage que la profession d'aiguilleur du ciel est mondialement reconnue pour sa difficulté notamment en terme de concentration, fatigue nerveuse... Par ailleurs, il faut distinguer le temps passé en veille aérienne pure, le coeur du métier et toutes les autres tâches administratives annexes ajoutées ! Surtout, surtout, ne rappelons pas au passage le manque cruel d'effectif organisé par les gouvernements successifs ! Puisqu'il y a tant de jaloux: que ne vous précipitez vous pour décrocher le concours et aller assurer un service stressant jour et nuit chaque jour de l'année (y compris dimanche et jours fériés).
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Les aiguilleurs du ciel sont des intouchables!. Il serait bon qu'une bonne pour toutes , ils soient pénalisés . Allez, Monsieur SARKOSY encore un petit effort,c'est là que nous espéront de vous !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Vivement que l'on mette un peu d'ordre dans cette profession !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Quelle que soit le métier ou l'entreprise, on trouvera toujours des choses à dire, des améliorations à apporter... A ce titre, le contrôle aérien ne fait pas exception. En revanche la méthodologie appliquée par le FIGARO laisse effectivement perplexe: des "on-dit", un exemple d'une discussion plus que vigoureuse entre un pilote TRES pressé de partir en retraite et un contrôleur, des sources anonymes d'Air France... Vu de l'extérieur, le métier des autres est toujours facile et n'importe qui peut le faire. A-t-on seulement pris le temps de connaître le métier du contrôleur aérien avant de juger de son efficacité et de son sérieux ? Avant de faire échos de ramassis d'information, il faudrait peut-être passer plus de temps à comprendre les choses.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Si la sécurité est une priorité absolue du transport aérien, pourquoi notre ministre des transports doit-il attendre un article du Figaro sur le sujet pour réagir ?!!!! Pas très sérieux... Comme d'habitude, nous allons devoir constater un accident grave pour prendre des mesures. En attendant, évitons de faire des vagues car les syndicats de ces messieurs-dames pourraient se faire fort et paralyser le traffic aérien ! Qu'à cela ne tienne, limitons leur droit de grêve, euh, je veux dire de nuisance...

Cela fait des lustres que l'on sait que cette corporation fait la pluie et le beau temps avec ses grêves, à l'instar du personnel navigant d'Air France, et l'on continue de trembler devant eux !!!! Courage, fuyons...

Que de claques qui se perdent ! Ce qu'il faudrait : un bon coup de pied au derrière et dans la fourmilière, à la Margaret Tatcher. Remettez-moi tous ces fonctionnaires au travail, et que l'on n'en parle plus.

En Australie, non plus, ils n'ont pas peur des méthodes radicales : lors d'une grêve générale des pilotes, ils les ont tous licenciés pour ensuite ne réembaucher que ceux qu'ils voulaient. Bravo !!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je suis assez étonné par cet article. Si un aiguilleur peut gérer à lui seul plus de trafic alors il y a du sur-effectif, sinon cela veut dire que c'est nous qui sommes mis en danger. Dans les deux cas il y a un problème mais l'absence de tte négociation sociale (qui s'impose dans ce cas et dont l'abscence evite toute grève!!) peut expliquer un si grand bazar puisqu'il y a qu'en france ou l'on a peur des syndicats.
De plus je ne suis pas sur que l'enac soit la seul école de france puisqu'il y en a surement des militaires..
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Bonjour,
On aimerait bien connaître la profession de ceux qui dénigrentles fonctionnaires. Juste pour voir s'il n'y aurait pas quelques arguments démagogiques à exprimer sur leur situation forcément irréprochable.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ayant fait carriere dans l'aviation,je ne suis pas étonné par ce qui arrive...connaissez vous les salaires de ces forçats,les primes,les congés etc ? Il faut arréter que la cgt en particulier donne des ordres pour que cette profession puisse avoir le maximum d'avantages tout en travaillant moins. Meme des controleurs m'ont avoué que leur boulot, c'était super pénard...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Scandaleux, ces "dériveurs" du ciel; je n'ai pas tous les éléments du dossier - et je ne les aurai jamais - mais je voudrais bien savoir pourquoi on les ajoute au pilori des gars-à-bonuX; est-ce une manière de gouverner que de trouver des motifs à scandale chez des salariés qui respectent leur contrat? Que veut-on sinon nous empêcher de voir les carences de la gestion de la "république française"?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je suis outré et je trouve scandaleux toutes ces personnes qui clouent au pilori les fonctionnaires. Je trouve très bien que ces personnes fassent des grèves pour conserver leurs acquis sociaux ainsi que leur statut. Puis je fais remarquer que jusqu'à présent, le travail a toujours été accompli et qu'ils n'ont pas été mis en cause. Donc arrêtez de jacasser inutilement et réserver votre temps et vos propos pour des combats qui en vaillent la peine
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
LE JOUR OU ON TROUVERA UN FONCTIONNAIRER QUI FAIT LE BOULOT POUR LEQUEL IL EST PAYE ....MOI JE SERAIS PAPE.
CDEUX LA SONT EN PLUS FAINEANTS ET GRASSEMENT PAYES ET FONT LE GREVE POUR EMMERDER LES FRANCAIS EN PATICULOIER ET LE MONDE EN GENERAL (TOUS CEUX QUI NOUS RENDENT VISITE).

DOMMAGE QUE SARKO NE SOIT PAS REAGAN....REGARDER CE QU IL A FAIT.
VO0US SAVEZ PAS EH BIEN CES AIGUILLEURS DU CIEL..VOULAIIENT FAIRE GREVE COMME LES CEGETISTES ....IL LES A TOUSD VIRES SUR LE CHAMP ET REMPLACES PAR L'ARMEE DE L'AIR.
CA C EST DU BON BOULOT.
J AI ECRIT EN SON TEMPS AU SNTA POUR LEUR FAIRE MES REMARQUES.
DGAC...gtoujours 2 trains 5ou avions) de retard.
Il est vrai que comme ils ne doivent pas en faire beaucoup plus que les aiguikleurs on se soutient entre faieneants;
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
encore des fonctionnaires qui profitent du système... même si le boulot n'est pas facile, je pense qu'il y a de l'abus.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :