CMA-CGM envisage un report de livraison de navires

 |  | 218 mots
Lecture 1 min.
L'armateur français fait face à une lourde dette de plus de 3,5 milliards d'euros. Il espère pouvoir reporter la livraison de 49 navires.

L'armateur français CMA-CGM en difficultés. C'est son directeur général Rodolphe Saadé qui le dit ce lundi dans un entretien aux Echos. D'après lui, son groupe fait face à une dette de 5,6 milliards de dollars (3,7 milliards d'euros). Cet endettement pousse la compagnie à envisager le report de livraison de 49 navires prévue d'ici à 2012.

"Notre objectif premier est d'obtenir le report de la livraison de ces navires", précise Rodolphe Saadé qui souhaite mettre en place un échéancier pour les payer.

Le patron du groupe, qui emploie près de 17.000 personnes dans le monde dont 4.400 en France, rappelle par ailleurs la mise en place, annoncée fin septembre, d'un "comité de pilotage", constitué de banques et d'institutions financières françaises, européennes et internationales, qui "devrait déterminer rapidement les modalités d'un plan d'actions pour assurer l'avenir du groupe sur le long terme" avec un objectif de "retour à des résultats positifs dès 2010".

CMA-CGM, numéro trois mondial du transport par conteneurs, a accusé au premier semestre une perte de 515 millions de dollars (environ 345 millions d'euros) imputable à la chute des volumes observée depuis le début de l'année. Le ralentissement des échanges mondiaux sur fond de crise économique a fait chuter de 30% le chiffre d'affaires de la compagnie à 4,8 milliards de dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :