Sécurité des vols : Air France plie face aux pilotes

 |  | 256 mots
Lecture 1 min.
Pierre-Henri Gourgeon s'engagerait dans une lettre aux syndicats d'Air France à lancer une mission de suivi de l'audit sur la sécurité que la direction de l'entreprise doit prochainement engager,

Le directeur général d'Air France a accepté d'entériner les demandes des pilotes en matière de sécurité des vols et de tirer les enseignements de l'accident du vol Rio-Paris qui a fait 228 morts le 1er juin, annonce le Figaro sur son site internet.
 

Pierre-Henri Gourgeon s'engage dans une lettre aux syndicats d'Air France à lancer une mission de suivi de l'audit sur la sécurité que la direction de l'entreprise doit prochainement engager, précise lefigaro.fr, qui dit s'être procuré une copie de la lettre. Air France a refusé de commenter ces informations.
 

"La terrible tragédie du vol AF 447 et l'incertitude sur ses causes, en l'absence des enregistreurs, est pour beaucoup dans l'émotion qui s'est manifestée ces derniers jours(?) Rien ne laisse penser qu'il y ait faute de l'équipage, c'est en tout cas mon intime conviction", écrit Pierre-Henri Gourgeon.
 

Autre victoire pour les pilotes, la précipitation du départ de Gilbert Rovetto, directeur général adjoint des Opérations aériennes et responsable de la sécurité des vols. Officiellement, la direction d'Air France évoque le départ en retraite de Gilbert Rovetto, "programmé depuis le mois de mai", ajoute lefigaro.fr.
 

Le mois dernier, la compagnie avait rappelé à ses pilotes, dans une lettre interne révélée par La Tribune la nécessité de respecter à la lettre les procédures de vol, afin d'éviter certaines "déviations" dangereuses. Ce rappel avait suscité la colère du Syndicat national des pilotes de ligne.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/11/2009 à 12:27 :
il y aura toujours un lampiste pour endosser une responsabilité que les pilotes ne veulent pas voire , enfermés dans leurs certitudes et leurs intimes convictions .Face à ce lobby la direction à sûrement raison de ne pas continuer vers un affrontement stérile mais de rechercher à améliorer la sécurité par un audit pour le bien de tous y compris et surtout des passagers.
cordialement
a écrit le 05/11/2009 à 8:55 :
Sans oublier la catastrophe du Concorde , avec des victimes en banlieue entre Rosissy et le Bourget! Heureusement que le crash n'a pas eu lieu sur Paris!
a écrit le 04/11/2009 à 21:12 :
Les américains disent :" Air France Air Chance", il faudrait pouvoir les contredire

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :