Le trafic des Eurostar toujours suspendu

 |   |  320  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Aucun train de passagers ne circule ce dimanche sous la Manche en raison des conditions météorologiques. Dans la nuit de vendredi à samedi, plus de 2.000 passagers ont été bloqués dans le Tunnel.

Le service des Eurostar entre la France et la Grande-Bretagne est toujours suspendu. En raison des fortes chutes de neige et du froid, plus de 2.000 passagers ont été bloqués dans le tunnel sous la Manche dans la nuit de vendredi à samedi. Ils ont fini par être évacués, notamment via des navettes de fret.

La panne aurait été causée par la différence de température entre l'intérieur, plus chaud, et l'extérieur du tunnel. Ils sont restés de longues heures sans chauffage, sans éclairage et sans eau. Mais la plupart ont fini par rejoindre la gare londonienne de Saint Pancras.

"Je ne peux pas garantir que notre service fonctionnera parce que nous l'avons suspendu à nouveau aujourd'hui jusqu'à ce que l'on comprenne bien ce qui s'est passé vendredi soir", a expliqué ce dimanche le directeur général d'Eurostar, Richard Brown, à la chaîne de télévision BBC. "Nous avons fait circuler deux à trois trains hier (samedi), ils ont tous franchi le tunnel, mais un ou deux trains ont montré des symptômes du même problème survenu vendredi soir".

"Vous pouviez vous attendre à ce que l'on décide de les suspendre à nouveau, et c'est ce que l'on a fait. Nous n'allons pas reprendre le trafic avant d'être sûrs que (les trains) puissent franchir le tunnel en sécurité", a-t-il ajouté. Eurostar estime qu'environ 24.000 voyageurs attendent ce dimanche de pouvoir traverser la Manche.

Les basses températures de ces derniers jours plus la tombée de la neige et l'apparition de verglas un peu partout en France, à Calais comme dans le Sud ou dans le Centre, ont perturbé ces départs en vacances de Noël sur la route, pour le rail et aussi pour les avions avec d'importants retards et des annulations de vols signalés notamment par Aéroports de Paris (ADP) à Roissy et Orly. La prudence reste de mise.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :