Semaine de galère pour ceux qui voyagent en avion

La grève des contrôleurs aériens français va peser tout particulièrement ce mercredi sur le trafic au départ et à l'arrivée d'Orly. En région, le trafic devrait également être fortement perturbé.
(Crédits : Reuters)

Même si les pilotes de Lufthansa ont cessé lundi soir leur grève pour entrer en négociation, la situation de ceux qui prennent l'avion pour leurs vacances ou pour le travail va rester compliquée cette semaine. Les contrôleurs aériens français ont débuté ce mardi une grève qui s'annonce bien suivie.  La Direction générale de l'aviation civile (DGAC) prévoit des perturbations en France jusqu'à samedi.

Pour la journée de mercredi, la DGAC a demandé aux compagnies aériennes d'annuler 50% de leurs vols sur l'aéroport d'Orly et 25% sur Roissy-Charles-de-Gaulle. Air France a indiqué que l'ensemble de ses vols long-courriers serait assuré. 75% des vols courts et moyens courriers sont prévus à Roissy et 50% à Orly. En région, le trafic devrait également être fortement perturbé.

Au total cinq syndicats d'aiguilleurs du ciel appellent à cesser le travail. Déjà en grève à la mi-janvier, ils veulent signifier par ce mouvement de grogne leur opposition à ce qu'on appelle communément le ciel unique européen. Le Functional Airspace Block Europe Central (FABEC), signé en novembre 2008, associe six pays européens (Allemagne, Belgique, France, Luxembourg, Pays-Bas et Suisse) qui souhaitent moderniser la gestion du trafic aérien en termes de sécurité, de capacité, d'efficacité et de défis économiques.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 9
à écrit le 23/02/2010 à 17:18
Signaler
Les controleurs de Bordeaux ont travaillés moins de 90 jours par an. Il est bien normal de faire grève "pour sauver le service public". Vivement un service privé.

à écrit le 23/02/2010 à 11:58
Signaler
La grève permet à tous les personnels de la DGAC de montrer leur mécontentement face à un gouvernement tout puissant dans le démentellement. Le seul et unique but de ce mouvement est de permettre à tous les passagers d'avoir un service public de qua...

à écrit le 23/02/2010 à 10:41
Signaler
Encore une fois nous sommes les otages d'une guerre d'interets personnels. La redefinition de la gestion du controle aerien n'a pas d'impacte sur les conditions de travail des controleurs, ni sur leur salairen leur affectation ou leur statut. En reva...

à écrit le 23/02/2010 à 10:19
Signaler
bonjour, la désinformation est sidérante : au 20 h on annonce la grève mais sans en expliquer les raisons; à qui profite le crime ? c'est le bon vieux adage qui s'applique: quand on veut se débarasser de son chien, on l'accuse d'avoir la rage !...

à écrit le 23/02/2010 à 8:58
Signaler
S'il y avait plus de personnes gênées par les grèves qui portaient plainte contre les centrales syndicales qui organisent des mouvements revendicatifs incontrôlés, peut-être que cela les feraient réfléchir avant d'entamer un mouvement qui bloquent to...

à écrit le 23/02/2010 à 7:21
Signaler
nos service public ne sont jamais sur ... toujours a la mercie d une greve... prevoir un voyage devient impossible . pour. les syndicats nous SOMMES des OTAGES

à écrit le 22/02/2010 à 22:32
Signaler
Il serait amusant de regarder le temps de travail effectif d'un contrôleur aérien et sa rémunération annuelle, le rapport est stupéfiant. Parfois la grève est pour lemoins mal venue.

à écrit le 22/02/2010 à 20:49
Signaler
Bravo à l'ensemble des journalistes qui nous donnent des informations fausses (Encore !). Il ne s'agit absolument pas d'une gréve des CONTRÔLEURS aériens mais bien de l'ensemble des agents de la DGAC contre sa sortie de la fonction publique... Mais l...

à écrit le 22/02/2010 à 16:32
Signaler
Ont ils lu le rapport de la Cour des Comptes ?

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.