Japan Airlines : dépôt de bilan mais poursuite des vols

 |   |  424  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Japan Airlines continuera à voler, a répété le gouvernement japonais, ce mardi, quelques heures avant le dépôt de bilan annoncé officiellement. Les autorités japonaises prévoient un plan de sauvetage comprenant la suppression de quelque 15.600 emplois et le titre sera radié de la Bourse de Tokyo le 20 février.

La première compagnie aérienne du Japon, Japan Airlines (JAL) poursuivra son activité pendant sa restructuration a déclaré le gouvernement japonais, ce mardi. Cette déclaration est arrivée peu avant l'annonce du dépôt de bilan par l'Etic (Enterprise Turnaround Initiative Corp of Japan). 

Cet organisme semi-public va poursuivre son soutien financier au transporteur dont le capital sera réduit de 100% et pour lequel il y aura une annulation de dette de quelque 730 milliards de yens. Après cette procédure auprès du tribunal de Tokyo, la compagnie criblée de dettes et de pertes va pouvoir ainsi bénéficier des protections prévues par la loi japonaise sur les faillites.

Le gouvernement prévoit un plan de sauvetage pour la compagnie qui comprend la suppression de 15.600 postes, soit un tiers des effectifs du fait de la disparition de plusieurs filiales.Ces réductions de postes vont entrainer la disparition de 14 lignes internationales et 17 lignes intérieures.  L'Etat envisage également d'injecter près de 2,3 milliards d'euros (300 milliards de yens) de capitaux publics.

Juste après l'annonce officielle du dépôt de bilan, le ministre des Transports, Seiji Maehara s'est voulu rassurant en déclarant que cette procédure "aurait pu signifier la disparition de l'entreprise. Mais c'est JAL et elle bénéficie du soutien du ministère des Transports".

Peu avant, plusieurs membres du gouvernement ont comme le ministre des Transports, tenu des propos visant à rassurer les clients et fournisseurs de la compagnie. "Nous allons faire en sorte qu'il n'y ait pas d'incertitude quant à la poursuite des opérations", a déclaré le secrétaire général du gouvernement, Hirofumi Hirano. Ils ont également rappelé que la compagnie tenait un rôle majeur dans l'économie nationale, puisque ses avions assurent plus de 40% des liaisons intérieures au Japon.

Au niveau des aides financières, le secrétaire d'Etat aux Services financiers, Shizuka Kamei, a pour sa part indiqué que les organismes pouvaient sans risque apporter leur soutien à la compagnie en difficulté.

L'action JAL sera radiée de la Bourse de Tokyo comme le prévoyait la presse locale. Cette radiation sera effective le 20 février, selon le TSE, l'opérateur de la Bourse de Tokyo. D'ailleurs les journaux locaux avaient précisé que les actionnaires ne pourraient probablement pas récupérer leur mise de ce fait le titre s'est effondré de plus de 95% depuis le début du mois. D'ailleurs sur le marché nippon, l'action JAL a poursuivi ce mardi sa dégringolade.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/01/2010 à 18:35 :
Sinon, il paraitrait que l'on est sorti de la crise !!! Si, si ils ne cessent pas de le dire dans les médias ! La compagnie majeure d'un des piliers de la Triade s'écroule mais tout va bien !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :