EXCLUSIF Le trafic aérien a limité la casse en 2009

 |   |  152  mots
Le trafic annuel ressort en baisse de 1,6% en recettes sièges-kilomètres. La chute atteignait 7,1% en mars de l'an dernier. En sièges-kilomètres offerts, la baisse se limite elle aussi à 1,9% contre un recul de 4,3% en février.

L'indicateur exclusif latribune.fr-ID Aero sur le transport aérien montre que le secteur, après un très mauvais début d'année, a finalement réussi à ne pas accuser un recul annuel trop important.

Il ressort en baisse de 1,6% en recettes sièges-kilomètres (RPK, revenue passenger kilometer, unité de mesure classique du transport aérien). La chute atteignait 7,1% en mars.

En sièges-kilomètres offerts, la baisse se limite elle aussi à 1,9%  contre un pic à -4,3% en février.

Le recul de l'offre supérieur à celui du trafic conduit à un coefficient de remplassage meilleur en fin d'année : 76,7% contre moins de 73% au premier trimestre.

Cela devrait se traduire par une meilleure rentabilité pour les compagnies aériennes... sauf si le mix de clientèle s'est beaucoup dégradée des places à haute contribution (business-affaires, première) vers les sièges économie comme cela est vraisemblable du fait de la crise.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :