All Nippon Airways dans le rouge

 |   |  313  mots
La deuxième compagnie aérienne japonaise, All Nippon Airways, a fait état ce vendredi d'une perte nette de 35,2 milliards de yens (265 millions d'euros) au terme des trois premiers trimestres de l'exercice 2009-2010. Le groupe maintient ses prévisions d'une perte nette de 28 milliards de yens (210 millions d'euros).

Alors que le leader Japan Airlines (JAL) est en dépôt de bilan, la deuxième compagnie aérienne japonaise, All Nippon Airways (ANA), a annoncé ce vendredi une perte nette de 35,2 milliards de yens (265 millions d'euros) au terme des trois premiers trimestres de l'exercice 2009/2010, malgré une légère amélioration en fin d'année.

Durant les neuf mois d'avril à décembre 2009 passés en revue, ANA a enregistré une chute de 16,6% de son chiffre d'affaires à 923,76 milliards de yens (6,93 milliards d'euros), contre 1.107,42 milliards encaissés à l'issue de la même période une année auparavant. Ce plongeon est dû aux répercussions de la crise économique internationale sur le secteur aérien, également pénalisé par l'épidémie de grippe A H1N1. Alors que la compagnie avait dégagé un profit d'exploitation de 40 milliards de yens l'année précédente, ANA a cette fois subi un déficit opérationnel de 37,8 milliards de yens (284 millions d'euros).

ANA a transporté 30,19 millions de passagers en neuf mois sur les lignes intérieures, contre 33,23 millions durant le même laps de temps l'année précédente. Sur les liaisons internationales, elle a en revanche gagné 70.000 voyageurs d'un an sur l'autre à 3,41 millions, grâce à un regain de la demande pour les séjours touristiques en fin d'année 2009. In fine, la chute sur les lignes intérieures n'a pas pu être compensée par cette petite embellie tardive sur les liaisons internationales, ni par les efforts faits par la compagnie pour minimiser ses dépenses.

Pour l'ensemble de l'exercice qui sera achevé le 31 mars 2010, ANA n'espère pas revenir dans le vert. La compagnie s'attend toujours à une perte nette de 28 milliards de yens (210 millions d'euros). Son résultat d'exploitation devrait aussi être négatif (-20 milliards de yens), sur un chiffre d'affaires qui est attendu à 1.260 milliards de yens (9,5 milliards d'euros).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :