SNCF : quinze jours de grève pour pas grand-chose

Le trafic ferroviaire en France revient à la normale après 15 jours de conflit à la SNCF. Seule la CGT a fait état d'avancées sur l'emploi à l'issue des discussions de mercredi entre syndicats et direction. Les syndicats non grévistes, eux, assurent qu'il n'en est rien. Reste qu'un agenda social à été fixé, avec un "rapport d'étape" prévu à la mi-mai.

2 mn

(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

Mercredi a donc marqué le dernier jour de grève à la SNCF, après 15 jours de conflit. A l'issue de rencontres entre la direction et les quatre syndicats représentatifs de l'entreprise (Unsa, CFDT/Fgaac, CGT et Sud-Rail) , un agenda social a été fixé. Seront discutés l'emploi, la concurrence d'autres compagnies - déjà existante dans le fret et bientôt effective dans le transport des voyageurs -, les conditions de travail, et les parcours professionnels des cheminots. Un "rapport d'étape" sera fait à la mi-mai, les discussions devant se poursuivre jusqu'à la mi-juillet.

Quelles avancées ?

Après quinze jours de grève, on constatera avec étonnement que syndicats et direction privilégient la discussion à l'affrontement. "Il faut qu'on règle les problèmes non pas par la grève, mais par la négociation", a réaffirmé ce jeudi sur BFM-Radio, le PDG de la SNCF, Guillaume Pépy." Il est anormal de rester aussi longtemps dans ce type de situation sans pouvoir discuter à tous les échelons", a déclaré Bernard Thibault, le secrétaire général de la CGT, sur Europe 1 ce jeudi, pour qui "cette grève de 15 jours a été "trop longue pour tout le monde, en particulier pour les grévistes".

Quant aux avancées concrètes obtenues à l'issue du conflit, elles semblent bien maigres. A la sortie des discussions mercredi, la CGT a fait état de progrès sur l'emploi en annonçant que le budget recrutement 2010 dépasserait les "2.300 recrutements prévus". Mais l'affirmation a été démentie par les responsables de la CFDT et de l'Unsa, les deux syndicats non grévistes. "On ne nous a pas annoncé de nouveaux recrutements par rapport aux 460 qui nous avaient été annoncés il y a trois semaines", a déclaré Jean-Michel Bigarne, secrétaire général de l'Unsa.

Des ajustements pourront avoir lieu mais "tout dépendra du nombre d'agents qui partent en retraite", a expliqué son homologue de la CFDT, Arnaud Morvan. Depuis la réforme des régimes spéciaux en 2007, c'est en effet l'agent qui choisit le moment de son départ, rendant plus difficiles les estimations des départs. Le budget 2010 prévoyait initialement 1.800 recrutements pour 5.400 départs envisagés, avant d'être porté à environ 2.300.

Interrogé sur le coût de la grève, qu'il avait déjà chiffré à environ 100 millions d'euros, Guillaume Pépy a répondu que l'entreprise avait l'intention de "reconquérir la confiance des clients" et de "serrer les dépenses" en rognant notamment sur le train de vie de l'entreprise et sur les dépenses de consultants.

 

 

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 5
à écrit le 23/05/2010 à 12:27
Signaler
Pour répondre à Cris. Personne n'a les moyens de faire grève 15 jours, même pas ceux qui l'ont fait 15 jours ! Ils vont galérer des mois durant eux et leur famille parce qu'ils refusent la casse d'un de la meilleure entreprise ferroviaire au monde ! ...

à écrit le 23/04/2010 à 20:46
Signaler
Des éléments de réponse: http://eco.rue89.com/confidentiels-indiscrets/2010/04/23/ce-rapport-sur-les-conflits-a-la-sncf-enterre-par-la-direction-1

à écrit le 23/04/2010 à 16:30
Signaler
Qui a les moyens financiers de faire 15 jours de grèves ? Maintenant on peut se poser la questions sur les malversations dans les CE et CCE de la SNCF. Où va l'argent ?

à écrit le 22/04/2010 à 15:23
Signaler
La grève a été longue pour les grévistes dit Thibault, et les clients de la SNCF que doivent-ils dire ? Ces syndicats jusqu'auboutistes n,'en en rien à cirer, c'est le combat contre la démocratie qui les interesse et leur bien être.

à écrit le 22/04/2010 à 14:28
Signaler
Pour info : Il reste des soldats perdus de la grève SNCF sur le Transilien, à la gare St Lazare, direction Versailles et St Nom la Bretèche. Ces gens font grève tous seuls, sans que personne ne sache pourquoi et sans que les médias en parlent. On sub...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.