Neige : nouvelles perturbations annoncées à Roissy

 |   |  797  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
En raison des chutes de neige attendues en Ile-de-France, 15% des vols seront annulés ce mercredi et 25% ce jeudi à l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle. De son côté, le gouvernement a renouvelé ses conseils de prudence sur les routes pour les journées de jeudi à vendredi. En revanche, les transports européens, notamment aériens, sortent peu à peu du chaos.

La Direction générale de l'aviation civile (DGAC) a demandé aux compagnies aériennes de supprimer une partie de leurs vols pour les journées de mercredi et jeudi en raison de nouvelles chutes de neige annoncées.

Il a été demandé aux compagnies de réduire leurs programmes de vols de 15% à Roissy-Charles-de-Gaulle mercredi entre 18 heures et 23 heures, et de 25% pour la journée de jeudi, en pleins départs en vacances de Noël, précise la DGAC.

Météo France a placé une vingtaine de départements, de la Bretagne aux Ardennes en passant pas l'Ile-de-France, en vigilance orange à partir de la fin de la journée.

Conseils de prudence du gouvernement et la SNCF se prépare afin d'assurer les départs en vacances

Sur les routes, la journée de jeudi a été classée orange par la Sécurité routière dans le sens des départs en Ile-de-France, de même que vendredi, en Ile-de-France et dans le Sud-Est.

Le ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, a renouvelé ses conseils de prudence. Il recommande de limiter les déplacements "aux situations d'absolue nécessité pour la nuit à venir".

"Les services de sécurité et de secours sont, dès à présent, mobilisés", souligne le ministre dans un communiqué. "Ils ont avant tout pour mission de dégager les itinéraires et de s'assurer que les automobilistes ne soient pas en situation de détresse", ajoute-t-il.

La SNCF a annoncé qu'elle réduisait le nombre de trains circulant cette semaine afin de les avoir en état de marche pour les départs en vacances jeudi et vendredi.

Le week-end dernier et lundi, le trafic a été ralenti volontairement pour des raisons de sécurité, ce qui a entraîné d'importants retards.

Sur les lignes TGV vers le Nord, l'Est et l'Aquitaine, la vitesse a été limitée à 200 km/h, voire 170 km/h au lieu de 300 km/h afin d'éviter que des blocs de glace qui se seraient formés sous un train ne soient projetés sur les vitres d'un autre quand ils se croisent.
 

Les transports européens sortent peu à peu du chaos

En revanche, le trafic aérien et les liaisons ferroviaires internationales sortent peu à peu du chaos provoqué par la neige et le froid en Europe, mais la polémique enfle sur l'impréparation des transports. Mardi, Bruxelles a d'ailleurs pris la défense des voyageurs bloqués par la neige.

Des dizaines de milliers de passagers ont été bloqués pendant des heures, voire des jours et des nuits, dans des gares mal chauffées et des aéroports débordés par l'afflux de voyageurs après les fortes chutes de neige du week-end.

Siim Kallas, commissaire européen aux Transports, a déclaré qu'il envisageait d'imposer aux aéroports de fournir aux compagnies aériennes les infrastructures minimales nécessaires pour faire face à des conditions météorologiques difficiles.

Wolfgang Prock-Schauer, directeur général de la compagnie BMI, filiale de la Lufthansa, a accusé BAA, l'opérateur de l'aéroport d'Heathrow, de ne pas être préparé en cas de fortes chutes de neige.

"Ce qui est proprement incroyable, c'est que 10 cm de neige ont suffi pour fermer l'aéroport pendant deux jours avant qu'il ne fonctionne à nouveau au tiers de ses capacités", a-t-il dit au Times.

"BAA n'était pas prêt. Il n'avait pas suffisamment de liquide de dégel." Un porte-parole de BAA, filiale de l'Espagnol Ferrovial, a démenti ces propos. Il a assuré que des leçons seraient tirées de ces événements. "Il s'agit de conditions climatiques sans précédent qui ont conduit à la fermeture de la plupart des aéroports en Europe du Nord", a-t-il dit.

Les aéroports de Londres-Heathrow et de Francfort ont annoncé un retour progressif à la normale de leurs activités.

Dans les aéroports parisiens, le trafic a repris progressivement dès mardi mais des vols étaient encore annulés ou retardés vers les destinations européennes toujours perturbées par la météo.

Attente dans le froid

Environ 800 vols étaient prévus ce mercredi à Heathrow, soit 70% du service normal. Les responsables du site ont cependant invité les passagers à ne pas se rendre à l'aéroport si leur vol n'était pas confirmé.

"Nous espérons un retour à la normale d'ici la fin de la journée", a dit un porte-parole.

British Airways a fait savoir que, conformément aux instructions de l'aéroport, elle respecterait seulement un tiers de son programme de vols à Heathrow jusqu'à jeudi matin.

L'aéroport de Francfort fonctionnait pour sa part normalement mercredi matin après avoir été fermé pendant plusieurs heures lundi, ce qui a provoqué l'annulation de 400 vols.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/12/2010 à 4:09 :
je suis parti le16dec et reviens le9j de la reunion d ici ça a l air désagréable.....
a écrit le 23/12/2010 à 4:09 :
je suis parti le16dec et reviens le9j de la reunion d ici ça a l air désagréable.....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :