Deux aéroports britanniques bientôt en vente

 |   |  324  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La Commission britannique de la concurrence l'a confirmé ce mardi, l'exploitant britannique d'aéroports BAA devra vendre dans les trois prochains mois deux de ses aéroports, dont celui de Stansted à Londres.

L'affaire ne date pas d'hier, et l'exploitant britannique d'aéroports BAA (Heathrow, Southampton, Aberden, Stansted, Glasgow...) se sera battu bec et ongles pour défendre sa place sur le marché. L'ancien gestionnaire national des aéroports britanniques, racheté par le groupe espagnol de BTP Ferrovial en 2006, avait reçu l'ordre de vendre trois de ses sept aéroports britanniques en mars 2009. La Commission britannique de la concurrence jugeait l'entreprise trop puissante sur le marché.

BAA s'était alors empressé de contester cette décision, affirmant que l'un des membres du panel d'experts de l'autorité de régulation n'était pas suffisamment indépendant. Pour amadouer la Commission, la vente de l'aéroport de Gatwick pour 1,5 milliard de livres (1,7 milliard d'euros) à Global Infrastructure Partners (GIP) a été conclue en octobre 2009. L'opérateur a par la suite lancé plusieurs recours et appels, et même porté l'affaire devant la Cour suprême britannique, qui l'a débouté en février 2011.

C'est un nouveau recours qui a échoué mardi, dans lequel BAA plaidait que les règles du jeu avaient changé depuis 2009, car le gouvernement avait interdit l'an dernier la construction de nouvelles pistes sur les aéroports londoniens. La Commission avait déjà rejeté cette requête dans un avis provisoire fin mars, et a confirmé ce rejet dans l'avis définitif publié mardi, en expliquant que "les passagers et les compagnies aériennes bénéficieront dans tous les cas d'une concurrence accrue". BAA a désormais trois mois pour mettre en vente son aéroport de Stansted à Londres, et un de ses aéroports écossais Glasgow ou Edimbourg.

Le patron de BAA, Colin Mathews, ne baisse cependant pas les bras et va demander un examen judiciaire de la procédure (équivalent d'un pourvoi en cassation). BAA possède toujours six grands aéroports au Royaume-Uni : Londres-Heathrow, l'un des plus grands aéroports de la planète, ainsi que Southampton, Aberdeen, Stansted, Glasgow et Edimbourg.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/07/2011 à 15:59 :
Zapatéro fait des émules.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :